NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

​ SNCF : La casse ça suffit !

Les discours des élus et des dirigeants des grandes sociétés sont souvent en contradiction avec le quotidien des citoyens et des usagers.

A la SNCF cette contradiction est largement ressentie. Quel décalage entre le ministre des transports, les directions  SNCF et RFF, et le vécu des usagers et des cheminots!

Il en va de même avec les élus, ne voit-on pas le vice-président de la Région Centre Jean-Michel Baudin inaugurer les nouveaux aménagements de la gare de St-Cyr-en –Val en se satisfaisant du nouveau parking, de la rampe d’accès, etc.? Le tout pour 228 000 euros, 50% par la région, 25% par la ville, 25% par la SNCF.

Malgré les nouveaux aménagements, c’est à l’arrivée sur les quais que cela ne va pas, trains en retards ou annulés, et le redéploiement par le nouveau cadencement n’a fait que semer un peu plus le désordre dans le flux des trains avec comme conséquences la suppression de trains et d’arrêts dans les petites gares.

Cette nouvelle politique de cadencement imposée par RFF, va dans le sens de la privatisation des réseaux nationaux, au moyen, après le FRET de l’ouverture à la concurrence des services voyageurs en 2014. Cette « ouverture » vient d’être majoritairement cotée par les groupes de Droite et Socialistes au Parlement Européen. En fait derrière les arguments débités sur les quais voyageurs sur la gène occasionnée suite à des travaux c’est bel et bien une volonté de laisser libres des « rayons » de circulations qui vont être vendus aux tractionnaires privés.

Les associations d’usagers en ont raz le bol et parlent de manifester, ou de bloquer les voies, de ne plus payer les abonnements. Les syndicats CGT et SUD d’Orléans appellent les cheminots de l’Etablissement Régional Voyageur à la grève du jeudi 23 février 2012 00h00 jusqu’au vendredi 24 février 2012 à 08h00.

Ils constatent : «  que la situation des chantiers Escale et Vente, déjà peu brillante auparavant, s’est considérablement détériorée. La direction a en effet profité du passage au nouveau service pour dégrader les conditions de travail et de vie des cheminots et pour faire des économies sur leur dos. »

« Le manque de personnel qui touche tous les services ainsi que le manque de matériel en bon état (faute de personnel pour son entretien et ses réparations) ne permettent plus aux agents de rendre un service convenable aux usagers. »

« Les retards à répétition et les suppressions de train se multiplient et sont source de situations conflictuelles et de mal-être au travail pour les agents travaillant au contact direct des usagers. »

Qui détient la vérité ? Ceux qui dirigent la SNCF et RFF, les ministres de ce gouvernement ceux qui gèrent tranquillement sous les dorures du conseil général ou ceux qui subissent cette politique de rentabilité : les usagers, employés et salariés ?

Notre avis est fait nous nous plaçons aux cotés de ceux qui refusent cette politique libérale.

Affiche Appel rassemblement 23 fevrier ERV-1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s