NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Le porte-parole du DAL interpellé mardi pour «rébellion», l’association dénonce «une nouvelle attaque» contre les mal-logés

L’association Droit au logement (DAL) manifestait mardi devant le ministère du Logement pour le relogement des 220 familles «Oubliées du Dalo» (pour droit au logement opposable) de la place Bastille. Cela s’est terminé par l’arrestation de son porte-parole, Jean-Baptiste Eyraud, pour «rébellion». Le leader associatif a été placé en garde à vue dans la foulée.

Dans un communiqué, l’association s’est insurgée contre cette interpellation qu’elle a qualifiée de «musclée», dénonçant une «répression violente contre les familles “Oubliées du Dalo”».

Dans ledit communiqué, le DAL donne sa version des faits : alors que les manifestants «rejoignaient la chaussée comme prévu dans la déclaration de manifestation déposée en Préfecture, les forces de l’ordre [étaient] intervenues brutalement». «Elles ont violemment plaqué au sol Jean-Baptiste Eyraud» avant qu’il ne soit conduit au commissariat où lui a été «signifiée sa garde à vue pour rébellion». «Cette arrestation violente lors d’une manifestation pacifique de femmes, d’hommes et d’enfants est une nouvelle attaque contre les mal-logés et leurs soutiens», tempête l’association.

Le DAL a appelé à «la libération immédiate» de Jean-Baptiste Eyraud et à «l’arrêt de toutes les poursuites à son encontre». Selon le compte Twitter de l’association, il aurait été libéré mardi, tard dans la soirée. Le DAL demande toujours «le relogement des 220 familles “Oubliées du Dalo” de la place Bastille» et appelle à une nouvelle manifestation ce mercredi à 18 heures.

Non à la répression, oui au logement !

Hier, mardi 12 avril 2022, le porte-parole de l’association de défense du droit au logement pour toutes et tous (DAL), Jean-Baptiste Eyraud, a été interpellé violemment et mis à terre devant le ministère du logement lors d’une manifestation. Nos organisations dénoncent cette arrestation choquante et injustifiée. Plusieurs manifestant·es ont été blessé·es. 

Hier, mardi 12 avril 2022, le porte-parole de l’association de défense du droit au logement pour toutes et tous (DAL), Jean-Baptiste EYRAUD, a été interpellé violemment et mis à terre devant le ministère du logement lors d’une manifestation.

Nos organisations dénoncent cette arrestation choquante et injustifiée alors que la manifestation avait été déclarée auprès des services de la préfecture de police de Paris. Par ailleurs plusieurs manifestant-es ont été blessé-es, ce qui est inadmissible !

Cette manifestation avait pour objectif de peser sur le ministère du logement pour exiger que les centaines de familles sans logement toutes bénéficiaires du Droit Au Logement Opposable (DALO) puissent avoir accès à un logement décent.

Plus de 3 millions de logements sont vacants dans notre pays et des milliers de personnes sont sans solution de logement pérenne. La loi permet aux préfectures et mairies de réquisitionner ces logements pour les mettre à disposition de ces personnes.

Plutôt que de mobiliser leur énergie à régler la crise du logement dans le pays, l’Etat préfère arrêter et mettre en garde à vue pour « rébellion », celles et ceux qui défendent l’accès au logement pour toutes et tous. Il oppose la violence au droit légitime de disposer d’un logement !

Nos organisations apportent tout leur soutien au DAL, à ses militant-es, aux familles « oublié-es du DALO » et à tous les mal logé-es, aux sans-logis et menacé-es d’expulsion. Elles exigent l’arrêt des poursuites à l’encontre de Jean Baptiste. Elles continueront à se mobiliser à leur côté pour porter nos revendications communes pour une politique du logement décent, stable, accessible et abordable pour toutes et tous dans notre pays. Elles appellent enfin à rejoindre le rassemblement de mercredi 13 avril à 18h place de la Bastille contre la répression et pour le relogement des oublié-es du DALO.

Paris, le 13 avril 2022.

Communiqué commun : NON A LA REPRESSION, OUI AU LOGEMENT ! AC !, AFVS, AITEC, ALDA, ATTAC France, ATMF, Bagagérue, CNAFAL, CNL, CGT, Construire !, CSP75, FASTI, FLC-ADEIS, FSU, Pas Sans Nous, SNPES-PJJ FSU, Solidaires, Stop Précarité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 13 avril 2022 par dans DAL Droit Au Logement, ETAT POLICIER, FRANCE, REPRESSION.
%d blogueurs aiment cette page :