NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Des copains et tous des coquins !

Et oui des coquins car certains vont vite l’affirmer suite à la décision du conseil d’administration du « Conseil National pour le Développement du Sport » (CNDS), de verser une subvention de vingt millions d’euros au dossier orléanais de l’ARENA.

Pourtant ces coquins se disent fiers de leur République, vous savez la « République Française », qui avec une telle décision s’apparente maintenant plus à une république bananière où le fonctionnement se fait au service des amis et non dans l’intérêt général.

Et voilà que l’Arena, que tout le monde voyait disparaitre dans les eaux troubles de la Loire, renaît tel le Phénix de ses cendres sportives!

Un véritable tour de passe-passe digne des plus grands cabarets…

Rentre d’abord en scène l’ancien-actuel ministre des sports, vous avez celui qui a perdu quelques neurones sur les tatamis, le grand ami de Grouard, qui trouve bon de classer le projet de l’Arena en projet d’intérêt général.

Ce qui permet la suite: la décision du CNDS. Décision très contestable par ailleurs, car il n’y avait lors du vote que 13 personnes du CA sur 22 et certains se sont abstenus, c’est-à-dire qu’il n’y avait aucune majorité réelle pour ce projet.

Certains ne pourront que s’interroger sur la nature de la pression que Serge Grouard a exercé pour que le dossier orléanais soit traité par le conseil d’administration avant l’élection présidentielle…

Comment expliquer qu’il y a 3 semaines, un dossier qui n’avait pas reçu de la « Commission de labellisation » le label Arena, se retrouve si vite validé ? Le Conseil National pour le Développement du Sport serait-il donc un conseil fantoche, voire corrompu?

Par ailleurs pour pouvoir gonfler son dossier, le maire n’envisage-t-il pas de retirer au  « Zénith »  toute organisation de spectacles, le condamnant par là-même au profit de l’Arena?

Maintenant, la république bananière d’Orléans-ville va donc devoir budgétiser les désirs du «petit baron local». Et là, accrochez-vous…
Un projet de 103 millions! La mairie investira vingt millions d’euros (c’est-à-dire nos impôts…); le conseil général entre 7,5 et 10 millions d’euros (c’est le même conseil général qui trouve que le social lui revient trop cher!), le conseil régional 12 millions d’euros (rappelons-le de majorité PS et Front de Gauche, bravo la gauche…). L’État a lui aussi attribué une subvention de vingt millions d’euros.

Pour le reste il faudra appeler le privé et pour cela on peut compter sur la bande à Grouard qui saura bien donner toutes les garanties pour que les bénéfices aillent dans leurs poches et les déficits dans celles des contribuables orléanais.

Face à de telles compromissions, il est temps de mettre fin à cette politique du n’importe quoi, qui ne sert en rien les citoyens orléanais.

Une mobilisation s’impose pour dire NON A L’ARENA ICI OU AILLEURS!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 avril 2012 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, local.
%d blogueurs aiment cette page :