NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Edito 8

Chômage ras le bol !

Par les temps qui courent, le seul qui garde un emploi stable, que dis-je, qui est débordé de boulot, c’est Arnault Montebourg le Ministre de « l’abaissement productif » » !

Pour celui qui s’était présenté comme l’aile gauche du PS lors des primaires et qui avait engrangé aux alentours de 20% des suffrages des votants en proposant de faire payer la finance, les couleuvres à avaler se succèdent de jour en jour !

L’exemple de SANOFI est édifiant : début juillet, nous apprenions la possibilité de 1000 à 2000 suppressions de postes chez Sanofi d’après les syndicats. Cette possibilité fait scandale, car Sanofi se porte bien, très bien même avec un bénéfice de 5 milliards. Sanofi est d’ailleurs un grand habitué de ce procédé : déjà entre 2009 et 2011, le troisième laboratoire mondial avait supprimé près de 4000 postes en France. Cette affaire apparaît donc comme le prototype d’un licenciement boursier. Finalement, mardi, nous apprenons que le plan ne concernera «que» 900 emplois en France, sachant que le problème de l’unité de recherche de  Toulouse qui compte 600 emplois « n’a pas été soulevé »…

 Montebourg, quatre jours seulement après avoir trouvé le plan «inacceptable», le trouve finalement très acceptable… «Quand une entreprise fait cinq milliards de profits, comme c’est le cas dans Sanofi (…) elle a le droit de se réorganiser», a affirmé, dimanche, le ministre du Redressement productif lors de l’émission Capital sur M6. Pour finalement, mardi, reconsidérer le problème !

Hier, ArcelorMittal annonçait la fermeture définitive des hauts fourneaux du site de Florange, et paf! Arnault se précipite… Pour promettre quoi ? Il sera bien en peine de rassurer les 550 salariés qui sont directement touchés !

Dans le même temps le PDG de Renault, avec celui de PSA, annoncent des années difficiles pour l’automobile dans la zone euro et, pour aller dans le même sens, les économistes sont très pessimistes pour les années qui viennent sur une « reprise » économique !

Bref nous sommes bel et bien en récession quels que soient les chiffres tournés et retournés par Bercy.

Des solutions existent, des solutions qui tournent le dos aux fausses solutions proposées par la droite et le Front National. Leurs programmes, faits de plus d’austérité pour tous, ne redresseront jamais aucune production puisque plus personne en Europe ne pourra plus acheter les productions réalisées !

Il faut tordre le cou à ce système. Imposer un véritable programme de transition qui s’attaque aux profits banquiers, actionnariaux et patronaux avec des mesures concrètes : l’expropriation Arcelor-Mittal, le maintien de la recherche et de la production chez Sanofi avec nationalisation/expropriation de ces entreprises qui font des profits sur la santé des populations en aggravant par là le soit disant « trou » de la Sécu et qui se permettent de licencier en engrangeant les profits!

 

Ce n’est pas bien sûr ni ce gouvernement, ni Hollande qui prendront de telles mesures ! Ne comptons que sur nous-mêmes.

A. Rodriguez  Orléans le 27 Septembre 2012

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27 septembre 2012 par dans édito.