NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

L’ARENA en grand ou en plus petit, on n’en veut pas!

C’est extraordinaire, à la municipalité d’Orléans, que se soit  la majorité ou l’opposition, ils n’ont qu’une obsession: ils veulent nous faire faire du sport! Au lieu d’aller elle-même faire un bon footing pour se calmer, la majorité, fixée telle une brute épaisse sur le projet de la grande Arena, est prête à tout raser sur son passage, à détruire un paysage unique sur la Loire, à liquider le Zenith local, le palais des sports, etc. …!
On va finir par attifer notre maire du surnom de « nouvel Attila ligérien »!

Dans sa mégalomanie du sport-professionnel-roi, il va endetter encore un peu plus la ville avec « sa danseuse », objetdémesuré pour Orléans, car personne ne peut garantir qu’un tel palais dédié au sport professionnel soit viable.

De son Arena, à l’île Arrault où ailleurs, on n’en veut pas!

C’est la position du NPA, elle s’adresse aussi à une partie de l’opposition municipale qui, sous couvert d’un projet plus modeste au niveau du coût, reste dans la logique d’une grande salle et affiche une volonté quasi-idéologique de nous faire faire du sport. On peut se demander si dans cette ville, on peut préférer avoir d’autres loisirs. Hors aujourd’hui, nous sommes dans une société qui ne conçoit le sport que comme un objet permettant de mettre en avant la compétition et qui pousse socialement à être le « best », le meilleur, le premier, l’unique…
Le sportif est le jackpot des grands groupes de l’économie sportive. Il devient un panneau publicitaire ambulant, pour mieux nous persuader d’acheter des produits de toutes sortes. Pour cela, il va toucher des sommes d’argent extravagantes et, pour rester le meilleur, prendre des produits illicites. Plus loin, toujours plus loin…

Nous n’acceptons pas cette logique sociale. Les habitants d’Orléans ont besoin de pouvoir bénéficier de services qui permettent de répondre à leurs besoins comme:
– la santé avec la création de maisons de santé
– le logement avec un habitat adéquat et abordable à tous,
– la garantie de la mobilité avec la gratuité des transports collectifs,
– et plus encore !
Mais pour cela, il faut un réel projet de rupture de la gestion municipale, il faut une réelle volonté de rupture et pas une opposition qui court derrière les projets de Grouard, un projet de changement mis en place avec les citoyens.
Cela devient urgent. Aux orléanais de construire, le NPA s’y associera pour un réel changement!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 15 octobre 2012 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, local, partis, santé, transports gratuits.