NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

LE MEDEF EN VEUT PLUS !!!

 baseCR

 

La présidente du Medef conteste la transcription gouvernementale de l’accord sur l’emploi. Un message à destination des parlementaires, mais aussi de ses propres troupes.

Alors que le Président et tout le Gouvernement avaient promis de tenir compte de l’accord signé par trois organisations syndicales minoritaires CFDT, CFTC et CGC (comme en 2010 pour la casse des retraites) voilà qu’il semblerait apparaître que la commission parlementaire PS chargée de rédiger le texte de loi aurait « gauchi » ce texte !!  Pas possible !!!!!

Elle s’oppose notamment à la réintroduction par le ministère du Travail de « la clause de désignation » dans l’article visant à généraliser les complémentaires santé. Cette rédaction contraindrait les entreprises à retenir le prestataire recommandé par la branche. Autre point: la mise en place de droits rechargeables pour les chômeurs, qui serait rendue « obligatoire », alors qu’elle est conditionnée dans l’accord à la réalisation d’études d’impact préalables. Laurence Parisot est aussi réservée sur l’homologation administrative des plans de sauvegarde de l’emploi qui n’auraient pas été validés préalablement par les syndicats. Pour le ministère, il ne s’agit que d’une « difficulté pratique de mise en oeuvre ».  Enfin, la présidente du Medef s’oppose aux mesures concernant la cession des sites rentables et la représentation des élus dans les conseils d’administration des grandes entreprises.

Partout où il y a une petite mise en cause de la toute puissance des entreprises, la Parisot refuse ! Ce sont les signataires de ce torchon anti-ouvrier qui doivent faire la tête…  Refus même sur les représentants des salariés dans les Conseils d’Administration des grandes entreprises ! Pourtant demandez aux Cheminots le poids que pèsent leurs élus au CA lors des décisions qui cassent et privatisent le rail… Mais ils ont accès à des renseignements précieux et c’est déjà trop!!! Il y a les Comités d’Entreprises, ça suffit pour les salariés…

Bref, nous nous faisons peu d’illusion sur le « durcissement » du texte de loi que voteront les élus PS même si CGT, FO, FSU et Solidaires préparent une journée de manifestations et débrayages pour le 05 mars. 

Les militants du NPA  participeront à cette journée tout en sachant bien que ce qui serait le plus formidable pour faire reculer patronat et gouvernement, c’est la coordination de toutes les entreprises qui, aujourd’hui, sont en luttes contre les licenciements et les fermetures. Les salariés ne peuvent continuer à laisser parader les ministres du « redressement productif » et autres et aller ensuite de plans sociaux en plans sociaux avant d’aller pointer à Pôle Emploi et de sombrer dans la dépression ou de faire grossir les scores du Front National!

Il faut organiser dès aujourd’hui une véritable révolte ouvrière qui exproprie le patronat de ses bénéfices, actions, parachutes dorés et entreprises.

 A. Rodriguez  Orléans le 08 Février 2013

 

.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 8 février 2013 par dans édito.