NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

AU SECOURS IKEA ARRIVE !

image_large

Avant chaque élu voulait sa FNAC, son Hypermarché, son Mac Donald, maintenant c’est son IKEA que l’on veut !

Les élus communautaires votaient hier soir le premier acte d’allégeance à d’Ikea, celui qui coupe une forêt plus vite que son ombre…

Et malheureusement l’implantation d’IKEA ne semble guère susciter le débat, il n’y a eu aucune opposition à dilapider l’argent public pour la multinationale du meuble.

On est prêt à tout pour le Saint Patron des Grandes Enseignes: le géant suédois exige, les élus à plat ventre s’exécutent.

Dans l’histoire, le plus navrant pour eux, c’est qu’ils ne sont pas certains que le « bûcheron » pose ses valises à Ardon. Mais comme le déclare Charles-Éric Lemaignen, en charge de la présidence de l’agglomération (surnommé « Grouard m’a dit »): « Si on ne prépare pas sa venue, Ikea ne viendra pas. »
De poursuivre : « Évidemment, rien n’est signé. Mais nous travaillons beaucoup sur le dossier, notamment à travers la modification du plan local d’urbanisme d’Ardon. » « Cette implantation est en cours. Il n’y a aucune raison de ne pas parvenir à des résultats. »
On nous promet donc trois cents véhicules par heure en moyenne. Huit cents aux heures de pointe.

Il faut notamment voter pour la réalisation d’une étude préalable d’aménagement et d’accessibilité. Un diagnostic estimé à 100.000 € qui sera cofinancé par l’Agglomération, gestionnaire des voiries d’intérêt communautaire et des transports urbains, et par le conseil général, gestionnaire des routes départementales.
Donc la multinationale du meuble en kit viendra et elle a raison de rester floue: comme cela elle peut demander encore plus d’avantages, de subventions et vérifier que personne dans les 22 communes ne s’oppose à sa venue.
Tous les partis sont d’accord avec Charles-Éric Lemaignen. On aurait pu croire que chez les Verts, les anti-libéraux de gauche, une fronde anti-IKEA se forme ! Mais non. Il est difficile de comprendre leur non remise en cause du projet. Ils le voyaient peut-être situé ailleurs, étant donné qu’il y a des zones d’activité non occupées et des friches industrielles à convertir.  Ils n’ont ni voté pour, à la différence de l’implantation d’un immense Décathlon à  Saint-Jean-de-Braye, ni contre, mais se sont abstenus. Les capitalistes n’ont rien à craindre, même les verts s’écrasent !

Rien de choquant pour eux, malgré le formatage du besoin des citoyen et l’idéologie du consumérisme inutile. Car chez IKEA on ne fait pas ce que l’on veut, il y a un parcours à suivre, on te mène droit au produit, on te l’impose et en plus c’est toi qui te charge de le transporter et de le monter, avec de graves conséquences si tu ne sais pas utiliser un marteau…

Le capitalisme a déjà condamné cette partie de l’orléanais. Ici on consomme, les grands groupes sont choyés: Leclerc, Castorama, But, Darty, etc…, sans oublier les secteurs de la mal bouffe. Pas un arbre, pas un brin d’herbe, du béton et du bitume dans cette partie d’Ardon.

Rien de débattu non plus sur le fait qu’IKEA soit un grand coupeur de forêts à travers le monde, un exploiteur de peuples payés une misère pour des produits vendus excessivement chers.

Et rien sur les salariés qui travaillent dans la multinationale. Ce n’est pas cool d’être exploités chez le géant suédois, avec des horaires fractionnés, des temps partiels et en travaillant dans le bruit pour un salaire de misère…

Rappelons-nous aussi la politique anti-syndicalisme organisée, avec l’affaire des militantEs espionnéEs, ainsi que de simples employés et des clients comme à Brest. C’est l’arbitraire patronal dans toute sa splendeur, la triste réalité pour ceux qui avaient des illusions sur le modèle social suédois.

Mais cela ne compte pas. Les capitalistes des grandes enseignes, des loisirs et de la restauration ne sont pas là pour perdre des parts de marchés!

La ZAC, c’est l’un des actes suprêmes de la domination idéologique du capitalisme. Une aliénation  voulue et entretenue par les municipalités de l’agglomération et des élus de tous bords, car cela fait rentrer des sous dans les caisses. Et bien plus que l’humain ou que l’écologie, cela reste leur priorité…

Un commentaire sur “AU SECOURS IKEA ARRIVE !

  1. Jean
    31 mars 2013

    A propos d’Ikéa, un article du Nouvel Obs qui nous parle du passé du fondateur

    Le fondateur du groupe suédois Ikea a entretenu, pendant et après la Seconde guerre mondiale, des liens plus poussés avec des groupuscules nazis suédois qu’il ne l’a admis par la suite, selon un nouveau livre publié dans le royaume.

    Ingvar Kamprad, un milliardaire âgé de 85 ans qui continue à contrôler le numéro un mondial de l’ameublement, a reconnu depuis une quinzaine d’années qu’il avait adhéré à un mouvement de jeunesse fasciste durant la guerre, en qualifiant cet épisode de « plus grave erreur » de sa vie et de « folie de jeunesse ».

    Le Suédois avait pourtant adhéré à un autre groupuscule encore plus extrémiste et il est resté un admirateur de Per Engdahl, l’une des principales figures nazies de Suède, a déclaré jeudi à l’AFP la journaliste suédoise Elisabeth Aasbrink, auteur d’un livre qui est sorti cette semaine.

    Encore loyal à l’égard d’un leader fasciste

    « C’est peut-être le plus surprenant. Il a toujours dit qu’il s’était impliqué dans la confusion de la jeunesse. Mais en août dernier, il était encore loyal à l’égard de ce leader fasciste », a-t-elle assuré, sur la foi d’un entretien que Ingvar Kamprad lui avait alors accordé.

    « Il m’a dit: c’était (Engdahl, ndlr) une grande personnalité et je le maintiendrai jusqu’à la fin de mes jours », a-t-elle précisé.

    Ni le Suédois, domicilié en Suisse depuis 1978, ni son porte-parole ne pouvaient être joints pour un commentaire jeudi soir.

    Sur son site internet, Ikea a souligné que « ce qui s’est passé il y a 70 ans est une chose pour laquelle Ingvar a présenté ses excuses à de nombreuses reprises (…) et cela n’a rien à voir avec les activités d’Ikea ».

    « Ingvar a dédié sa vie d’adulte à Ikea et aux valeurs démocratiques que représente Ikea », est-il ajouté.

    Un « très bon ami » juif

    Le livre de Elisabeth Aasbrink, « Et les arbres restent debout à Wienerwald », raconte l’histoire d’Otto Ullman, un jeune juif devenu un « très bon ami » d’Ingvar Kamprad, après avoir été envoyé d’Autriche vers la Suède, officiellement neutre, juste avant le début de la Seconde guerre mondiale.

    Mme Aasbrink a indiqué avoir voulu comprendre comment il avait pu devenir aussi proche d’Otto Ullman, tout en étant impliqué dans un mouvement dont l’idéologie avait contribué à envoyer les parents de l’Autrichien dans le camp d’Auschwitz où ils ont été tués.

    M. Kamprad a fini par lui répondre: « je ne peux pas voir là une contradiction ».

    Même après la guerre, M. Kamprad est resté ami avec Per Engdahl (décédé en 1994). Elisabeth Aasbrink a rappelé notamment qu’il avait invité le leader nazi à son premier mariage en 1950 – épisode admis par M. Kamprad dans la biographie autorisée qui lui est consacrée.

    La Saepo avait ouvert un dossier « nazi »

    Mme Aasbrink a également découvert que le jeune Kamprad, qui a admis avoir rejoint le Nouveau mouvement suédois de Per Engdahl, avait auparavant été membre d’un groupuscule plus extrémiste, le Rassemblement socialiste suédois (SSS). Sa carte de membre portait le numéro 4014.

    Autre élément nouveau dans le livre, la police de sécurité suédoise, la Saepo, avait ouvert un dossier intitulé « nazi » sur le compte de Ingvar Kamprad en 1943, l’année où il avait fondé, à 17 ans, une petite entreprise, Ikea, dans un village du sud de la Suède.

    Elisabeth Aasbrink a précisé ne pas avoir pu consulter ce dossier au-delà de l’année 1949. Dans la partie du document à laquelle elle a eu accès, la journaliste a lu que Ingvar Kamprad affirmait à l’époque « avoir recruté des membres (…) et ne semblait pas manquer une occasion de servir le parti », le SSS.

    Le Nouvel Observateur – AFP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 13 mars 2013 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, écologie, international, local.