NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

INFO RESF : ATTENTION !!!!!

LE 31 JANVIER 2014, nous vous avons appelons à participer non pas à UNE mais DEUX  deux actions
 
– A 16H devant le Conseil Général (rue Eugène Vignat).
 
                                     PUIS
 
– A 17H 30 devant la préfecture.

A 16H devant le Conseil Général avec les éducateurs et travailleurs sociaux qui se mobilisent pour empêcher la diminution du budget « Accueil Provisoire Jeune Majeur ».

Puis
A 17H30 devant la préfecture pour dénoncer  la situation faite aux jeunes Mineurs Isolés Etrangers, hébergés en hôtel, sans encadrement éducatif,et dont certains disparaissent sans laisser aucune trace, victimes sans doute de réseaux mafieux tant ils sont des proies faciles et fragiles.

Capture d’écran 2014-01-29 à 20.04.51

Disparitions inquiétantes
de mineurs isolés étrangers !

Laurent, Alidor, Imalda, Ali, Dijibril, Mondeh, Joël, Rachel, Arnaud, Chérif, Gédéon, Chacha, Dieu, Sékou, Jean-Baptiste, Diakhoumba, Trésor, Djire, Ibrahima, Marie-Jeanne, Pricila,…

21 jeunes sont porté(e)s disparu(e)s depuis l’été 2012…

Elle s’allonge dangereusement la liste des jeunes dont le Conseil Général du Loiret avait la charge et pour lesquels il a failli en refusant de leur porter assistance.

Où sont-elles ? Où sont-ils ? ? Qui les a vus en dernier ? A-t-on recherché ces jeunes ?

Voilà les questions auxquelles la majorité du Conseil Général du Loiret et son président Eric Doligé devront répondre. Eux et la direction de l’Aide Sociale à l’Enfance ont abandonné ces enfants. Ils les ont laissés sans encadrement, sans scolarité, sans entretien.

Le Conseil Général, dans la gestion de ces jeunes, a montré toute son inconséquence, sa cruauté, et une indignité sans égale, avec la complicité de la justice et de l’administration préfectorale.

Certains de ces jeunes, dont des filles ayant parfois moins de 16 ans, ont fait part de situations gravissimes subies à leur arrivée en France et au sujet desquelles elles ont demandé aide à ces adultes dont le devoir était de les protéger. Mais les différentes fins de non recevoir de ces élus, hauts responsables de l’ASE et juges les ont mises dans une situation telle qu’aujourd’hui nous avons les plus grandes inquiétudes par rapport à leur disparition.

Oui, nous sommes inquiets pour ces jeunes ! Dans quelles mains sont-ils tombés : sectes ? Organisations mafieuses? Ont-ils été arrêtés et expulsés ? Sont-ils devenus, à leur majorité, des sans- papiers clandestins ?

Le Conseil Général du Loiret et son président indigne se flattent régulièrement de leur volonté de lutter contre les sectes et autres organisations mafieuses.

Dans la gestion des mineurs isolés, ils démontrent qu’il n’en est rien. Certains peuvent même proclamer qu’ils en sont les pourvoyeurs.

Il faut retrouver rapidement ces jeunes. Faisons pression sur les pouvoirs publics pour qu’ils prennent la mesure de la catastrophe.

Il faut mettre fin au sort qui est imposé à ces jeunes. Il faut leur donner un cadre social et éducatif correspondant à leur minorité.

Les responsables doivent rendre des comptes !

RASSEMBLEMENT DEVANT LA PREFECTURE

Vendredi 31 Janvier à 17h30

Collectif de soutien aux Mineurs Isolés Étrangers Orléans le 06/01/2014

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 29 janvier 2014 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, expulsions, local, partis, RESF, services publics.