NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Cheminots: après la réussite du 22 mai, préparons la grève reconductible pour le 10 juin !

Capture d’écran 2014-06-09 à 21.18.56

La réussite de la manifestation du 22 mai marque un tournant dans notre lutte contre la réforme ferroviaire. Avec plus de 22 000 manifestants, c’est quasiment un cheminot sur cinq (en dehors des cadres) qui a manifesté! Cette présence massive dans les rues de Paris démontre que, malgré la propagande patronale, les cheminots rejettent en bloc la réforme ferroviaire. C’est une démonstration pour Pépy et le gouvernement, mais c’est surtout une démonstration pour les cheminots eux-mêmes : nous sommes bien une majorité à vouloir lutter contre cette réforme !

«Qu’est-ce qu’on veut? Le retrait!

Quand ça? Tout de suite!»

Dans tous les cortèges syndicaux, nous avons crié notre opposition à la division en 3 EPIC et notre attachement à une seule entreprise publique intégrée. Nous nous sommes opposés aussi aux 10 jours de travail en plus que la direction et le patronat veulent nous imposer en abrogeant le RH 0077. Sans oublier les slogans contre le sous-effectif permanent, les suppressions de postes, la dégradation des conditions de travail…

Un gouvernement au service du patronat !

Mais cette grande manifestation n’a pas suffit à faire reculer le gouvernement. Et ce n’est pas surprenant, puisqu’il est au service du MEDEF et ne le cache même pas… Le gouvernement ne gouverne que dans l’intérêt des patrons : quand il alourdit les impôts sur la majorité de la population, c’est pour alléger ceux des patrons ; quand il réduit massivement les dépenses publiques et supprime des milliers de postes de fonctionnaires, c’est pour leur offrir des milliards d’€ de cadeaux ; quand il attaque les retraites et le Code du travail, c’est pour leur permettre de faire plus de profits; et quand il veut réformer le chemin de fer, c’est pour leur offrir les parties rentables sur un plateau !

Que faire ?

Maintenant, ce qui est à l’ordre du jour, c’est la construction de la grève reconductible : c’est le seul moyen d’instaurer un rapport de force suffisant pour envoyer à la poubelle le projet de loi. C’est possible de gagner : le gouvernement est faible et impopulaire, et il vient de subir une défaite majeure aux élections européennes. Nous pouvons le faire reculer, à condition de construire un mouvement suffisamment fort : il ne suffira pas d’avoir beaucoup de grévistes s’ils sont à la maison… Il faudra une grève suivie, mais aussi une participation massive de cheminots aux Assemblées Générales et aux manifestations.

Le projet de loi passe à l’Assemblée nationale le 16 juin, c’est pourquoi les fédérations CGT et SUD-Rail vont poser un prévis de grève reconductible à partir du 10 juin.

Alors à nous de jouer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s