NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Négociations AGIRC- ARRCO Coup de force du Medef avec le soutien du gouvernement et des dirigeants syndicaux aux ordres!

Capture d’écran 2015-10-17 à 21.12.21
Le Medef impose un report du départ en retraite d’un an par rapport à l’âge du taux plein,
la retraite complémentaire à taux plein portée de 62 à 63 ans, les salariés qui ne pourraient différer leur départ subiraient les trois premières années de retraite un abattement de 10 %!!! C’est une double peine pour les 56 % de salariés qui  sont sans emploi et pour les femmes dont la pension est déjà en moyenne inférieure de 40 % à celles des hommes et de 60 % pour les femmes cadres!

Les jeunes générations verraient le niveau de leurs futures pensions diminuer de 8,5 % supplémentaires.
Ainsi, un salarié partant à la retraite à 62 ans avec 41,5 années de cotisations subirait un malus de 10% sur sa retraite complémentaire pendant trois ans. S’il travaillait un an de plus, il n’y aurait plus de décote, et s’il restait encore une année de plus, il aurait droit à un bonus.
Les retraités essuieraient de nouvelles baisses de leur pouvoir d’achat pendant trois années supplémentaires, outre le report au 1er novembre de la revalorisation de leurs pensions.

Au total la contribution des salariés actifs et retraités s’établirait à 95 % du besoin de financement contre 5 % pour le Medef : soit 5,7 milliards à la charge des salariés et retraités contre 300 millions pour le patronat.
Par ailleurs, le Medef a accepté le principe d’une hausse des cotisations à partir de 2019, à condition qu’elle soit accompagnée d’une baisse de même ampleur dans quatre ans de la cotisation Accident du travail-maladie professionnelle. Cette branche de la Sécurité sociale est en effet en excédent. Bref le patronat se rembourse sur la caisse payée par les salariéEs!
Pour autant les régimes ARRCO et AGIRC ne seraient pas équilibrés. Le Medef propose donc de mutualiser les réserves des régimes. Il s’ensuivrait un épuisement anticipé de quatre années des réserves de l’ARRCO qui induirait à terme une baisse du niveau des pensions pour tous.

De surcroît, l’accord troque l’existence du régime complémentaire AGIRC contre un engagement à ouvrir une négociation interprofessionnelle sur la notion d’encadrement !!!!!!!!!!!!!!!!!!
Un marché de dupes très lucratif pour le Medef qui pioche dans les cotisations des travailleurs !!!!!!!!!!!!

Les grands discours commencent : « Les organisations syndicales « responsables » ont signé (CFDT, CFTC, CFE-CGC) »
« Elles ont permis de sauver l’ARRCO et l’AGIRC,  voilà des syndicalistes « responsables » se félicite le gouvernement!

Il est connu de tous que le patronat refuse de payer sa part pour les salarièEs (c’est la même chose pour le trou de la Sécu et les milliards dus par le patronat). Croyez vous que les syndicats jaunes aient tenté de mobiliser les travailleurs pour « peser » sur les négociations ? Rien, que dalle, une négociation à froid, sans rapport de force, au bon vouloir du patronat appuyé par le gouvernement ………..Voilà leur »dialogue social » qui joue à plein ! ENCORE UNE FOIS CONTRE LES TRAVAILLEURS !

NPA Orléans 17-10-2015

Capture d’écran 2015-10-17 à 21.15.24

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s