NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

LE PCF VEUT UN PUISSANT FRONT DE GAUCHE POUR 2016… …POURQUOI FAIRE ?

C’est avec un réel plaisir que l’on a à lire le « bulletin des communistes orléanais », celui de janvier 2016 est sorti. A le lire, il est à craindre que l’année ne commence comme elle s’est finie pour les communistes, c’est à dire mal.

Dans l’éditorial de la secrétaire de la section d’Orléans, nous avons le tour de force, disons le toupet, d’affirmer « qu’il était temps faire le bilan de l’état d’urgence ».

Elle égraine tous les méfaits de cet « état d’urgence » pour en dénoncer les effets sur la société et le recul des droits démocratiques. Elle poursuit en déclarant : « que l’on ne peut rester spectateurs pétrifiés d’une telle infamie », « qu’il faut reprendre les rennes et saisir les opportunités afin de contrecarrer le plan destruction massive du gouvernement Hollande ».

Chapeau l’artiste, car pas un mot sur le fait que son parti : le « Parti Communiste Français » a voté l’état d’urgence au Parlement  et s’est abstenu au Sénat, et sa prolongation pour 3 mois. Le PCF est donc le complice du gouvernement Hollande dans le recul de droits démocratiques ; il a participé à « l’infamie » dénoncée.

Il est à craindre que le mouvement social n’ait rien à attendre d’un tel parti pour lutter contre l’état d’urgence, il a beau affirmer qu’il faut « saisir » toutes les opportunités afin de contrecarrer le gouvernement Hollande ; le 21 janvier à la réunion unitaire appelée par 20 organisations associatives, syndicales et politiques orléanaises ; celui qui a brillé par son absence c’est bien le Parti Communiste Français. Petite lueur d’espoir : Pierre LAURENT, le Secrétaire Général, au sortir de l’Elysée vendredi 22 a affirmé la volonté du PCF de ne pas voter la prolongation voulu par HOLLANDE de l’état d’urgence et de s’impliquer dans les futures mobilisations contre en particulier en participant à la manifestation du 30 janvier à Paris…affaire à suivre à Orléans .

L’éditorial du « bulletin des communistes orléanais », se conclue par un rappel au 80 ans du Front Populaire, et d’appeler pour 2016 non pas à un autre Front Populaire de lutte et de grève générale, mais à un puissant Front de Gauche.

On aurait aimé que la secrétaire de la section d’Orléans tire le bilan du Front Gauche en 2015. Du pourquoi des défaites électorales, aux départementales, régionales ? Pourquoi le Front Gauche est devenu une coquille vide ne comprenant que le seul PCF ? Pourquoi il ne sert que de force d’appoint au Part Socialiste, celui là même qui applique l’austérité, le chômage, et détruit nos droits démocratiques ? Mais de cela rien, pas de bilan !

Laissons le PCF a ses illusions ; mais qu’il ne compte pas sur nous, pour participer à cette machine à perdre. La politique du PCF est loin des intérêts des travailleurs.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 23 janvier 2016 par dans anticapitalisme.