NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

L’état des lieux des inégalités de salaires en France

 

8 avril 2016 – Les 10 % des salariés les moins bien rémunérés touchent au mieux 1 200 euros par mois, les 10 % les mieux rémunérés touchent au minimum 3 540 euros.


Le salaire net mensuel médian   s’élève à 1 772 euros [1] selon l’Insee (données 2013). Il s’agit d’équivalents temps plein : les salaires en temps partiel sont comptabilisés mais sur la base de leur montant pour 35 heures. Les 10 % des salariés les moins bien rémunérés touchent moins de 1 200 euros, les 10 % des plus élevés, au minimum 3 544 euros. Ces derniers touchent donc au moins 2 344 euros de plus, soit environ trois fois plus que les moins bien payés. Tout en haut de l’échelle, les 1 % les mieux rémunérés perçoivent au minimum un salaire de 8 061 euros, soit un salaire mensuel équivalent à six mois et demi de salaire des 10 % les moins bien payés.

Les inégalités de salaires sont plus élevées chez les hommes que chez les femmes, ces dernières étant beaucoup moins nombreuses à toucher de hautes rémunérations. Le salaire minimum des 10 % des femmes les mieux rémunérées est de 3 036 euros, contre 3 892 euros pour les hommes, un écart de 856 euros. Si l’on prend en compte les 1 % les mieux rémunérés, c’est encore pire : les femmes gagnent au minimum 6 053 euros et les hommes 9 253 euros, soit 1,5 fois plus.

Si l’on considère les 50 % des salariés du milieu de la répartition (au-dessus des 30 % les moins bien payés et au dessous des 20 % les mieux payés), on obtient des salaires mensuels nets compris entre 1 609 et 2 244 euros. C’est à ce niveau que se situent les « classes moyennes » du point de vue des salaires nets mensuels pour des temps pleins.

Niveaux de salaires par sexe et par décile
Salaires mensuels nets équivalent temps plein
Unité : euros constants
Ensemble Hommes Femmes
10 % des salariés gagnent moins de……..euros 1 200 1 254 1 154
20 % … 1 342 1 415 1 268
30 %… 1 471 1 559 1 374
40 % … 1 609 1 709 1 485
50 % … 1 772 1 882 1 619
60 % … 1 974 2 100 1 794
70 % … 2 244 2 405 2 029
80 % … 2 682 2 921 2 368
90% … 3 544 3 892 3 036
95 % … 4 526 5 030 3 756
99 % … 8 061 9 253 6 053
Rapport entre les 90 % et les 10 % 3,0 3,1 2,6
Ecart entre les 90 % et les 10 % (en euros) 2 344 2 638 1 882
Rapport entre les 99 % et les 10 % 6,7 7,4 5,2
Ecart entre les 99 % et les 10 % (en euros) 6 861 7 999 4 899
France. Salariés du secteur privé et semi-public y compris les bénéficiaires de contrats aidés. Sont exclus les apprentis, les stagiaires, les salariés agricoles et les salariés des particuliers employeurs.
Source : Insee – Données 2013 – © Observatoire des inégalités

Etat des lieux tous temps de travail confondus

Si l’on prend en compte l’ensemble des salariés en temps complet ou partiel sans calculer d’équivalent temps plein pour les temps partiels (ils font donc baisser la moyenne) [2], la moitié des salariés touchent moins de 1 575 euros par mois (données 2013). Les 10 % des salariés les moins bien rémunérés touchent au mieux 433 euros, et les 10 % les mieux rémunérés touchent au moins 3 131 euros. Ces données ont l’avantage de mesurer ce que touchent réellement, à la fin du mois, les personnes qui travaillent. Mais elles comprennent une part de temps partiels « choisis » : on ne peut donc les interpréter comme des « inégalités » et les comparer aux écarts de salaires pour des temps complets.

Notes

[1Ce qui signifie que 50 % des Français gagnent moins de 1 772 euros par mois, et 50 % des Français gagnent plus.

[2Ce que l’Insee appelle le « revenu salarial »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18 avril 2016 par dans anticapitalisme.