NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

SOLIDARITÉ avec les salariés d’IBM, à Boigny, mobilisés ce vendredi 22 Avril contre les suppressions de postes !

Une assemblée générale en fin de matinée et un rassemblement à 14 heures étaient prévus vendredi 22 avril, à la société IBM, à Boigny-sur-Bionne, en réponse à un comité central d’entreprise qui s’est tenu, ce mercredi, à Paris.

L’action se déroule dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) actuellement en cours. 360 emplois sont menacés  en France, dont une dizaine  à Boigny-sur-Bionne, à l’est de l’agglomération d’Orléans. Ce site est passé de 1.200 employés en 2001 à 350 aujourd’hui !

« Un effet sur la motivation !»…..Que ça ?
Un communiqué des salariés GTS-IS (Global Technologie Services- Infrastructures services) a été lu au début de la réunion du comité d’établissement Centre-Ouest qui s’est tenu, ce jeudi, à Boigny : « Après des années de réduction d’effectifs et de transferts d’activité dans des pays à bas coût, IBM France serait prêt à licencier pour motif économique (…) Cette menace n’est pas sans effets sur l’ensemble des salariés et sur leur motivation. IBM France a bénéficié et va continuer de bénéficier d’aides de l’État (Crédits d’impôt compétitivité emploi et recherche…). C’est légal. Est-ce éthique ? »

Jeudi, les syndicats ont appris que l’inspection du travail remettait en cause ce PSE, parce qu’il reposait sur un service, et non sur une entité juridique. « Est-ce que ce PSE sera élargi ? Est-ce qu’il pourrait être invalidé ? » : Sylvie Setruk, du syndicat CFE-CGC, se pose la question.

Par ailleurs, 30 salariés de Digital Sales vont être contraints de quitter le site de Charbonnière vers Bois Colombes (Hauts-de-Seine) : « Ceux qui refuseront cette mutation seront licenciés, sans PSE », affirme Sylvie Setruk.

Il a aussi été annoncé qu’une partie du secrétariat (une centaine de personnes en France mais pas physiquement sur Boigny) pourrait être vendue à Manpower. « Un cégétiste conclut : « La question n’est plus de savoir si le site d’IBM de Boigny va être maintenu ou pas, mais quand il sera complètement fermé ».

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25 avril 2016 par dans anticapitalisme.