NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Hôpital de Pithiviers : Le bal des faux culs !

Nous venons d’apprendre par des échanges sur Facebook avec son ami JP Door, les tractations entre le maire “Les Républicains » de Pithiviers, Philippe Nolland et l’ARS pour achever la maternité de Pithiviers. 

Jean-Pierre Door, député maire LR de Montargis, a été de tous les mauvais coups contre notre système de santé, tout particulièrement contre l’hôpital public. Défenseur acharné des dernières réformes hospitalières (loi Bachelot et consort) qui privatisent, restructurent, regroupent à marche forcée les établissements en les étranglant financièrement au profit des cliniques commerciales, ce parfait réactionnaire est fidèle à son discours de casse de l’hôpital public. Le soutien qu’il apporte à son pote de Pithiviers est à la hauteur du personnage.


Depuis le début de la lutte pour sauver cette maternité les prises de position du maire de Pithiviers ont été pour le moins ambigües. Oscillant entre provocations, « On va pas en faire un deuil national de cette fermeture” et discours « faux-cul » comme lors de la Saint Georges où il a été contraint par la présence et l’action des collègues de la maternité et du comité des usagers d’apporter publiquement son soutien, Philippe Nolland n’a en réalité peu à faire de l’avenir de son hôpital, des salariées et de la prise en charge sanitaire de la population de sa ville.

Pas d’illusions le plan B (maintien d’un centre périnatal), qu’il négocie en loucedé avec l’agence régionale de santé pour « sauver les emplois”, n’est qu’une étape avant la fermeture définitive qui se justifiera par la disparition de l’activité. Déjà plusieurs femmes enceintes habituellement suivies à Pithiviers se détournent de la maternité et cherchent d’autres établissements pour leur fin de grossesse et leur accouchement. Cette fuite ne pourra que prendre de l’ampleur quand la possibilité d’accoucher sur place leur sera refusée.

Cette connivence objective entre certains élus locaux et les pouvoirs publics (ARS) est un coup de poignard dans le dos de la population, de ses associations, des syndicats et des hospitaliers. On le redoutait, on le pressentait, c’est arrivé, la situation est maintenant claire. Cela valide pleinement les options prises dès le départ par l’équipe de la maternité, les syndicats Sud et Unsa, et l’association “A Pithiviers, l’hôpital c’est vital”. Ne faire confiance qu’à nos luttes et certainement pas à certains notables tournés vers des intérêts totalement opposés à la sécurité sanitaire des Pithivériens.

La balle est maintenant dans le camp des défenseurs du service public. Pas d’inquiétude leur réponse sera largement à la hauteur de cette trahison. A suivre.

correspondant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11 mai 2016 par dans anticapitalisme.