NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Concert de Casseroles Jeudi 09 juin, de 12 H à 14 H

Rassemblement, Concert de Casseroles Jeudi 09 juin, de 12 H à 14 H
Du COllectif Jeunes Isolés Etrangers du Loiret et RESF45, à tous les soutiens,

Les Jeunes isolés étrangers sont toujours mis à l’abri en hôtels sans suivi éducatif.

Beaucoup ne sont pas scolarisés.

Et l’allocation AJIL, à laquelle quelques jeunes majeurs ont droit, risque de disparaître après la fin de ce mois de juin.

Après des parcours de vie éprouvants, voire tragiques, leur vie se résume ici à l’attente, l’angoisse, l’incertitude de ce que demain sera fait.

Nous ne pouvons accepter ça ! Pour les aider à faire reconnaître leurs droits, mobilisons-nous :

, devant le Conseil Départemental et l’Inspection Académique, rue Eugène Vignat à Orléans

Rassemblement, Concert de Casseroles Jeudi 09 juin, de 12 H à 14 H

Amenez casseroles et cuillères (ou boîtes et bâtons) ; Parlez-en autour de vous ; diffusez le messageLes jeunes ont besoin de votre soutien !

 

Voir notre appel ci-dessous et en pièce jointe :

JEUNES ISOLES ETRANGERS qui sont-ils ?

Des ados arrivés seuls en France, sans aucune famille.

La Convention Internationale des Droits de l’Enfant que la France a ratifiée et notre Code Civil disent qu’il faut les protéger. C’est aux Conseils Départementaux de les prendre en charge.

Mais le Conseil Départemental du Loiret prend un arrêté chaque mois depuis juin 2014 pour refuser l’accueil de ces jeunes, dont certains lui sont finalement « imposés » par les juges.

Les autres sont rejetés à la rue, accusés d’être majeurs, poursuivis pour faux et usage de faux, menacés par des Obligations de Quitter le Territoire Français (OQTF).

Juin 2016, après 4 ans de lutte, où en est-on ???

– En fait de « prise en charge », les jeunes de 15 à 18 ans sont toujours mis à l’abri en hôtels sans suivi éducatif. Malgré nos nombreuses mises en garde et les évènements tragiques qui ont eu lieu dernièrement faisant plusieurs victimes, le Conseil Départemental n’a toujours pas reconsidéré ses obligations en matière de protection de ce public.

– Comme chaque année, en juin, un grand nombre d’entre eux ne sont pas encore scolarisés. Ils doivent attendre la prochaine rentrée de septembre, tout en sachant que le nombre de places ne sera pas suffisant.

– Quand ils deviennent majeurs, nous avons obtenu de la préfecture qu’elle poursuive leurs hébergements, mais il n’y a plus de suivi social et l’allocation (AJIL) qui permet aux jeunes, entrant dans les critères pourtant déjà bien restrictifs, de subvenir à leurs besoins élémentaires risque de disparaître à la fin de ce mois.

Leur régularisation, obligatoire pour pouvoir continuer à séjourner légalement sur le territoire français quand ils sont majeurs, pose problèmes. La préfecture soit ne répond pas, soit délivre des titres de séjour très provisoires, soit refuse le séjour et donne des OQTF…

Pour obtenir un accueil et une prise en charge digne,

une scolarité pour tous,

ils seront jeudi 09 juin 2016, entre 12 H et 14 H

devant le Conseil Départemental

et l’Inspection Académique à laquelle nous demandons audience,

rue Eugène Vignat à Orléans

VENEZ LES SOUTENIR

CONCERT DE CASSEROLES

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 7 juin 2016 par dans anticapitalisme.