NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits!

José Bové, retenu à l’aéroport de Montréal, sera expulsé du Canada !

Manuel Valls sera accueilli par les premiers ministres !

Le député vert européen José Bové, qui devait participer à une réunion sur l’accord de libre échange entre l’Union Européenne et le Canada, a été retenu plusieurs heures par la police des frontières à son arrivée à Montréal mardi. Il sera expulsé aujourd’hui 12 Octobre.

tafta-15oct

« Les opposants au Ceta ne sont pas les bienvenus dans ce pays», a posté hier soir José Bové sur son compte Twitter, en référence à son combat contre l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada.

Après avoir été retenu pendant plusieurs heures à l’aéroport de Montréal-Trudeau, José Bové s’est fait saisir son passeport par les autorités douanières. «Je suis expulsé demain [aujourd’hui]. Ils ont gardé tous mes papiers, mon passeport», a confirmé José Bové au Devoir, quotidien d’information canadien. S’il a été autorisé à se rendre à son hôtel pour y passer la nuit, le député européen devra être de retour à l’aéroport à 13h afin prendre un vol pour Paris.

Une expulsion qui a soulevé une vague de protestations parmi les sympathisants de José Bové au Canada: «José Bové, notre invité, va être expulsé vers la France. Honteux !», a écrit sur Twitter Maude Barlow, présidente du Conseil des Canadiens, un centre de réflexion à gauche. Sujata Dey, militant au Conseil des Canadiens, a indiqué dans un communiqué que José Bové «a été détenu à l’aéroport de Montréal pendant des heures, sans aucune explication, et il s’est maintenant vu notifier qu’il devait quitter le Canada».

José Bové, fervent opposant au CETA, l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada

José Bové devait prendre la parole lors d’une réunion publique mardi organisée par le Conseil des Canadiens, des syndicats agricoles et des opposants à l’Accord économique et commercial global (AECG, ou Ceta pour son acronyme anglais) entre le Canada et l’UE. Le député écologiste s’oppose à cet accord, qui porterait selon lui préjudice aux producteurs européens dont les produits sont protégés par des appellations d’origine protégée.

 La ratification du CETA doit être lancée ce mois-ci: Manuel Valls, le premier ministre français, qui a habillement retourné une large majorité de députés PS hostiles au traité, doit arriver au Québec aujourd’hui pour en discuter avec les premiers ministres Philippe Couillard et Justin Trudeau.

 Accord UE-Canada: les élus s’inquiètent, entre autre,  de l’avenir des fromages français, des viandes de porc et de bœuf, des volailles US traitées à l’eau de Javel qui vont faire mal aux élevages français déjà largement attaqués ! A ce sujet la FNSEA est étrangement muette ! Ses dirigeants espèrent-ils rivaliser avec les productions US ou comptent-ils encore sur les aides du pouvoir ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 12 octobre 2016 par dans anticapitalisme.