NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

La protection sociale au cœur du débat politique, une crainte pour une écrasante majorité de Français

Diriez-vous que les questions de la protection sociale (santé, retraite et chômage) vont compter beaucoup, un peu, pas vraiment ou pas du tout dans votre vote lors de l’élection présidentielle de l’année prochaine ? Telle est la question posée par l’IFOP pour le « think-tank » CRAPS (Club de réflexion sur l’avenir de la protection sociale). L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 002 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 ans et plus.

Édifiante réponse, défiant les analyses des grands stratèges politiques qui soumettent depuis de nombreuses années l’idée que ces questions seront facultatives dans le choix des Français.

Ainsi, 93 % d’entre eux reconnaissent que celles-ci seront primordiales dans leurs choix alors que seulement 7 % considèrent qu’elles seront secondaires.

Les seniors se sentent légèrement plus concernés par cet enjeu.

Ainsi 80 % des 50-64 ans et 67 % des plus de 65 ans indiquent que leur vote sera fortement influencé par les questions liées à la santé, à la retraite ou encore au chômage, alors que les 18-24 ans et les 25-34 ans considèrent pour 42 % et 43 % que ces éléments seront fondamentaux dans leur choix.

Les ouvriers sont les plus nombreux à attendre des politiques des réponses sur la pérennisation du modèle social français. Ils estiment pour 67 % d’entre eux que la protection sociale affectera leur décision lors du prochain scrutin présidentiel, suivis de très près par les employés (62 %), les travailleurs indépendants (62 %), les professions intermédiaires (61 %) et enfin les cadres et professions dîtes « intellectuelles » (50 %)

Unanimité, quelle que soit la proximité politique

Ce sondage démontre que quelle que soit la préférence politique des Français, les réponses portées par les candidats à l’élection présidentielle sur les politiques sociales seront un facteur sine qua non à leur capacité à rassembler une majorité pour diriger la France. Les électeurs ont le plus d’attentes envers le Front de Gauche (76 %), le Modem (71 %), le Parti Socialiste (70 %) et les Républicains (68 %).

C’est sûr que ces candidats vont se couler dans le moule de la cinquiéme république, taillé sur mesure pour servir le patronat. Les électeurs sont bien naïf de croire à 68% que les LR vont faire du « social » ! Comme ils l’ont fait déjà avec les retraites et les services publics ! Le Modem est le tendre alliè des LR  sa politique est pareille ! Quand au PS …..de l’ANI, aux lois Rebsamen et pour terminer la loi travail  Ca suffit on a donné !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16 décembre 2016 par dans anticapitalisme, retraites, santé, services publics.