NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits!

Trump s’attaque aux droits des femmes !

Au lendemain de la Women’s March…

Décret anti-avortement :à peine arrivé, Trump s’attaque aux droits des femmes

Donald Trump a signé ce lundi 23 Janvier un décret interdisant le financement avec les fonds fédéraux d’ONG internationales qui pratiquent l’avortement ou militent pour rendre l’avortement légal. Cette décision intervient deux jours après une série de manifestations des femmes, partout dans le monde, pour défendre leurs droits.

200 000 manifestant.es étaient attendu.es par les organisateur/rices de la « Women’s March » mais ce fut un demi-million de personnes dans les rues de Washington DC et des centaines de milliers dans toutes les grandes villes des USA, ce 21 Janvier, au lendemain de l’investiture du président américain. Le soutien international a été également au rendez-vous par des manifestations dans le monde entier contre le machisme et sexisme de Trump, notamment à Sydney, Berlin, Londres, Paris, Nairobi et au Cap.

Pour l’Histoire, Donald Trump a signé ce décret au lendemain du 44e anniversaire de « Roe V. Wade », l’arrêt emblématique de la Cour suprême qui légalisa l’avortement en 1973 aux Etats-Unis en le reconnaissant comme un droit constitutionnel. Ce récent décret n’est pourtant pas si nouveau. Il vient de la « politique de Mexico » annoncé le président républicain Ronald Reagan à l’occasion de la conférence internationale des Nations unies sur la population de 1984 à Mexico. Depuis il est régulièrement annulé ou remis en place selon les positions politiques du Président. Bill Clinton l’avait donc annulé, puis c’est au tour du républicain George W. Bush de le remettre d’actualité, avant d’être à nouveau annulées par le président démocrate Barack Obama.

Donald Trump s’inscrit donc dans la ligne de ses prédécesseurs républicains en attaquant le droit des femmes. Un décret fragilisant encore d’avantage les femmes au profit d’idéaux réactionnaires et rétrogrades. Le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer se justifie en ces termes mêlant un discourt chrétien intégriste et populiste : « Le président a très clairement énoncé qu’il était un président pro vie. Il veut agir pour tous les Américains, y compris ceux qui ne sont pas encore nés ».

Cecile Richards, la présidente de « Planned Parenthood », plus grand réseau de planning familial des Etats-Unis prend cet arrêté à sa juste mesure et averti de ses conséquences : « Les femmes les plus vulnérables dans le monde vont souffrir de cette politique, qui va saper des années d’efforts en faveur de la santé des femmes. (…) Cela va provoquer des fermetures de cliniques dans le monde entier, avec pour corollaire une augmentation des grossesses non désirées et des avortements dangereux », appelant au « combat ».

A l’opposé, les associations « Pro Life », qui militent contre l’avortement, ont félicité Donald Trump pour son initiative. « Il s’agit d’une étape cruciale sur la voie pour rendre sa grandeur à l’Amérique », a jugé Tony Perkins, président de l’organisation conservatrice Family Research Council, en reprenant le slogan de campagne de Trump.

Même si ce décret est de très mauvais augures pour les américaines et les femmes dans le monde, il faut sans doute rappeler qu’un décret peut être annulé, remis en cause, si la contestation, en face est suffisante. Véritable provocation faite aux millions de femmes qui ont défilé contre l’investiture de Trump dans les rues des principales grandes villes américaines, il s’agirait de remettre le couvert pour lutter et exiger le retrait de ce décret. Les femmes polonaises l’ont fait et ont réussi à faire rejeter la loi anti-avortement votée par les conservateurs dans leur pays. En matière de droits des femmes, comme nous le montre le cas de Trump, de l’Espagne et de la Pologne, rien n’est jamais gagné. De quoi prendre de la graine pour les françaises qui ont également tout à craindre d’une possible arrivée de François Fillon ou de Marine Le Pen à la présidence, et du renouveau des manif « pro-vie » en France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 30 janvier 2017 par dans anticapitalisme, femmes, international, SOCIETE, USA.