NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits!

Orléans: Quand crient les orfraies !

Il ya ceux qui ont critiqué les augmentations d’indemnités des maires et autres élus en se basant sur des chiffres concrets et il y a les plumitifs, adeptes de la brosse à reluire diront certains, qui considèrent que l’élu mérite déjà son salaire en se sacrifiant à son poste !

Et voilà une indemnité égale au salaire d’un technicien supérieur c’est la misère (Pour le technicien supérieur ?) ! Comprenez bande de tordus s’il n’a pas de bonnes indemnités il ira chercher des dessous de table voir des prébendes auprès d’amis compréhensif ….ce qui existe déjà !

Tout simplement G. Hocmard sous signé oublie les menus faux frais pris en comptes : Quelques frais de bouche, voiture de service, logement de service, transports payés voir gratuits…pauvre technicien supérieur ; Il en est si loin  !

A. Rodriguez

« Le maire d’Orléans multiplie son indemnité par quatre ! » titrent aujourd’hui les journaux de tout bord sans s’interroger une seconde sur les raisons de cette augmentation, uniquement préoccupés qu’ils sont de créer la polémique qui fait vendre du papier. La rhétorique sert, comme on sait, à influencer et manipuler : la formulation, en insinuant une sorte de coup de force, en soulignant la proportion de l’augmentation, n’a pas pour but d’informer le lecteur, mais de l’indigner a priori.

Il faudrait pourtant savoir ce que l’on veut. À partir du moment où il n’y a plus cumul des mandats avec plafonnement de l’indemnité totale – et c’est le cas du maire d’Orléans, qui a renoncé à se présenter à la députation – on ne peut quand même pas espérer trouver qui que ce soit de prêt à diriger à plein temps, et assurément pour plus de 35 heures par semaine, une ville importante, une métropole, pour une indemnité équivalent à un salaire de technicien supérieur. Qu’on le veuille ou non, le dévouement et la disponibilité, accessoirement la compétence et la prise de responsabilités, ont un prix et se payent.

Si les contribuables ne sont pas prêts à payer au juste prix le principal responsable de la gestion de leur ville, de quelque bord qu’il soit, il n’y a guère d’autres moyens que d’élire, comme jadis, des notables cossus, nantis de ressources personnelles ou d’autoriser le maire à conserver une activité rémunératrice au détriment des heures consacrées à la communauté. Cela est concevable – c’est même souvent le cas – pour un village ou une petite ville, mais pas pour une ville par ailleurs préfecture de région.

Après tout, si, il y a encore une autre solution ! Ce serait d’admettre, pour compléter la modeste indemnité allouée au maire, l’éventualité de rétributions plus ou moins occultes, de la part de groupements d’intérêt ou de partis, par exemple, ou encore un pourcentage sur les travaux votés, comme les syndics de copropriété. C’est cela que veulent les orfraies ? C’est cela que souhaitent les électeurs ? Non ? Ah bon ? Vraiment ? Alors, de grâce, commençons par réfléchir avant de hurler au scandale et de créer des polémiques inutiles sous prétexte de vouloir défendre de grands principes de vertu publique.

 par Gérard Hocmard

 

Un commentaire sur “Orléans: Quand crient les orfraies !

  1. insolent45
    29 juin 2017

    Bonjour, rien d’étonnant de la par de Gérard Hocmard, c’est un récidiviste de la défense du système politique. C’est lui qui ne comprenait pas que l’on laisse un candidat à l’élection présidentielle intervenir à la télévision en « Marcel », pas rasé, etc. C’est un lèche cul de première, un ramassasse miettes classique qui arrivé à sa place défend ceux qui l’ont fait. Mais, il reste un petit billettiste de province.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 28 juin 2017 par dans anticapitalisme, DEMOCRATIE, MEDIAS, OPINIONS, presse.