NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Les pilotes de chasse français vent debout contre la première mesure de Florence Parly, la Ministre des Armées

ACTUALITÉSDÉFENSE , par Capitaine Caserne Anti-K

Paris – L’affaire était sensible et a été traitée au plus haut niveau de l’état français et vient d’être acceptée lors de la dernière réunion du Conseil des Ministres afin de résoudre le problème posé par la surutilisation des pilotes et mécaniciens français lors des conflits extérieurs menés par la France sur divers théâtres opérationnels hors de nos frontières.

Florence Parly, la nouvelle Ministre française des Armées, très concernée par les budgets, plus que par les missions opérationnelles, a proposé au gouvernement de profiter des vacances d’été et de remplacer les pilotes de chasse français par leurs homologues roumains, polonais et hongrois, beaucoup moins chers. Grâce aux lois européennes sur les travailleurs détachés, il est donc possible d’employer un pilote de chasse des pays de l’Est dans le cockpit des avions français œuvrant au Mali ou en Syrie. Beaucoup moins chers que leurs homologues français, travaillant plus longtemps et nécessitant des conditions de logement moins élaborées, leur coût global permet de faire de substantielles économies sur le budget de la Défense. Très exactement ce qu’il fallait en ces périodes de disette budgétaire. Un premier contingent de pilotes a été envoyé au Mali et hormis l’approvisionnement en alcools forts arrivés en retard, les premiers vols se sont plutôt bien déroulés. Toutefois, les pilotes français dénoncent l’arrivée de ces pilotes lowcost qui ont une fâcheuse tendance à confondre les véhicules français au sol avec ceux de djihadistes et ont une encore plus fâcheuse tendance à larguer leurs bombes au plus vite afin de rentrer rapidement à la base. Un peu comme les pilotes allemands engagés dans ce conflit.

La Ministre a promis que les choses allaient rentrer dans l’ordre très rapidement et que les pilotes français pouvaient, en attendant, prendre des vacances méritées. Ces derniers craignent toutefois d’être remplacés à la rentrée par des pilotes moins chers, plus dociles et travaillant plus longtemps. Florence Parly, la ministre, plutôt silencieuse ces derniers temps, a juste déclaré que pour bombarder dans le désert, il n’y avait aucun besoin de gens surentraînés et que le bruit plutôt que la précision était suffisant pour faire peur à des djihadistes en tongs.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 7 août 2017 par dans anticapitalisme, armée/police, GOUVERNEMENT.