NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Les doigts dans le pot de Nutella !

Les images de la ruée vers des promotions dans plusieurs supermarchés ont donné lieu à un festival de commentaires traduisant un profond mépris de classe et une ignorance de ce qu’implique la pauvreté.

 

Par Guillaume Liégard | 31 janvier 2018

Après la bataille du Nutella, ce fut donc la guerre du Pampers. Une nouvelle promotion à moins 70% des magasins Intermarché, sur les paquets de couches Pampers, a généré de nouvelles bousculades dans des magasins de l’enseigne.

En Lorraine, près de Metz, les forces de l’ordre ont dû intervenir. La semaine dernière, difficile d’avoir échappé aux vidéos montrant les attroupements, parfois les échanges de coups, pour un pot de Nutella.

Salauds de pauvres

Difficile, aussi, d’avoir échappé au traitement médiatique qui a suivi : mélange de sidération, de voyeurisme et de réprobation de ces pauvres qui décidément ne sauront jamais se tenir. Derrière les insultes – « cinglés », « sauvages », « débiles » –, il ne faut pas gratter bien longtemps pour rencontrer le mépris de classe.

Pire, à la lecture de certains articles ou de ce qui a foisonné sur les réseaux sociaux, on aura donc appris qu’en plus de son attrait pour des produits infâmes, le client Intermarché n’a d’autres envies que de se gorger d’huile de palme pour assassiner les orang-outans.

J’exagère à peine. Il est vrai que tout le monde n’a pas la chance de tartiner son pain avec une pâte venant d’écureuils-récoltants rémunérés deux fois le salaire minimum. Tout juste peut-on espérer que les contempteurs des goûts populaires soient exemplaires dans les boutiques Apple lors de la sortie d’un nouveau produit.

Fins de mois

À vrai dire, ce qui étonne, c’est la surprise de ces commentateurs en tout genre. Année après année, la pauvreté explose dans ce pays, le nombre de bénéficiaires du RSA augmente sans cesse et le nombre d’inscrits aux Restos du cœur atteint des sommets. « Quand l’émeute montre la misère, l’idiot regarde le Nutella », a déclaré Jean-Luc Mélenchon sur Twitter.

Notons, de plus, que ces promotions arrivent en fin de mois et comme le rappelle une cliente à Beauvais, mère de trois enfants : « À cette période, il me reste parfois 20 à 30 euros. C’est un produit de luxe, comme le vrai Coca ».

Les études peuvent parfois varier d’un institut à l’autre, mais les résultats sont clairs et indiquent que pour une part croissante de la population, les courses alimentaires se font à dix ou cinq euros près – voire à l’euro près. En mars 2017, lors de la campagne pour l’élection présidentielle, une enquête Ipsos indiquait que 36% des Français étaient à dix euros près pour leurs courses alimentaires, 20% à cinq euros près, et 17% à l’euro près. 73%, c’est-à-dire trois Français sur quatre, sont donc à dix euros près !

Idées lumineuses

Alors oui quand le prix d’un pot de Nutella passe d’un peu plus de 4,70 euros – prix moyen dans les grandes surfaces – à 1,70 euro ou que le paquet de couches est vendu 7,18 euros au lieu de 23,95 (soit presque 17 euros d’économies), oui, cela génère un mouvement de foule. L’occasion, soit de faire quelques économies, soit d’acheter enfin, et pour une fois, un produit de marque et pas un premier prix. S’agissant des couches, quiconque a, par nécessité ou par mégarde, utilisé des couches premier prix, saura l’intérêt de monter en gamme quand on le peut.

Face à une situation à l’évidence tendue, les experts qui environnent le gouvernement fourmillent d’idées lumineuses. Au mois de décembre, le rapport du groupe d’experts sur le smic préconisait des mesures pour en finir avec le montant trop élevé de ce dernier. Pensez-donc, 1151,50 euros net par mois !

Les bonnes nouvelles arrivant toujours en escadrilles, il semble que l’inflation reparte à la hausse, avec une augmentation sensible au mois de janvier. Pendant ce temps, le gouvernement câline les « premiers de cordées ». Un choix judicieux et habile en pleine saison des sports d’hiver.

Salops de riches !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 1 février 2018 par dans anticapitalisme, chômage/pauvreté/précarité, SOCIETE.