NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

SNCF, CARREFOUR, AIR FRANCE, UNIVERSITÉS : TOUS ENSEMBLE ! CE N’EST QU’UN DÉBUT !

300 hypermarchés Carrefour en grève, le week-end dernier, en réponse à l’annonce par leur direction de 4 500 suppressions d’emplois et de la réduction à 57 € de la « prime de participation ». Les actionnaires, eux, vont se partager 356 millions d’euros. Quant aux salariés d’Air France, ils ont déjà prévu leur troisième grève consécutive, les 10 et 11 avril, pour arracher 6% d’augmentation de salaire pour tous. Dans les facultés, les occupations s’étendent contre le plan de sélection à l’entrée à l’université. Et mardi, il y a eu le démarrage de la grève à la SNCF, extrêmement massive, à la mesure de la colère des cheminots. Résultat : mardi, seulement un TGV sur huit et des lignes intercités parfois complètement stoppées.

 

UN MÉCONTENTEMENT QUI SE GÉNÉRALISE

Dans tous les secteurs, les travailleurs subissent de violentes attaques, l’arrogance de leurs patrons et les mêmes conditions de travail dégradées. Et depuis son élection, Macron a multiplié les offensives contre l’ensemble des salariés et des classes populaires.

Après avoir dynamité le Code du travail pour réduire les droits des salariés du secteur privé, c’est au tour des cheminots et des fonctionnaires d’être attaqués. Parce que dans la fonction publique aussi, le gouvernement veut tout casser : privatiser par morceaux, liquider le statut des fonctionnaires, supprimer des milliers d’emplois, en finir avec les services publics.

L’occasion de rappeler que Macron avait déclaré : « Je suis pour une société sans statut ». Ce qui signifie une société où chaque salarié devrait négocier individuellement son contrat de travail et ses droits, son salaire, son temps de travail, ses jours de repos, sans aucune garantie collective.

Et si aujourd’hui, Macron et Philippe s’en prennent frontalement aux cheminots, c’est parce qu’ils espèrent en plus briser leur combativité et leur résistance pour démoraliser l’ensemble du monde du travail, comme Thatcher l’avait fait avec les mineurs anglais, au milieu des années 80. Seulement, voilà, les cheminots sont bien décidés à ne pas se laisser faire.

 

UNE GRÈVE CONTRÔLÉ PAR LES GRÉVISTES EUX-MÊMES

Pour s’opposer à l’épreuve de force imposée par le gouvernement, l’intersyndicale des cheminots appelle à faire grève « deux jours sur cinq » jusqu’au mois de juin.

Mais conscients de l’enjeu de la lutte qui s’engage, nombreux sont les cheminots qui veulent se battre pour de bon et commencent à discuter d’une vraie grève, c’est à dire d’une grève reconductible qui devra s’organiser à la base, contrôlée par les grévistes et qui pourrait entraîner d’autres secteurs.

Placer la grève sous le contrôle des grévistes, c’est aussi le seul moyen d’empêcher que telle ou telle organisation syndicale, partie prenante de l’intersyndicale cheminote, aillent négocier avec le gouvernement pour son propre compte, sans mandat des grévistes, au risque de casser la grève.

 

OUI, LA CONVERGENCE DES LUTTES EST À L’ORDRE DU JOUR !

Face à ces attaques concertées et tous azimuts du gouvernement et du patronat, le mécontentement est général et cela se voit. Cheminots, étudiants, Air France, Carrefour, énergie, collecte des déchets, hôpitaux en grève.

L’urgence, c’est de chercher à faire converger toutes ces luttes du public et du privé, seul moyen pour créer le rapport de forces suffisant pour gagner. Parce que c’est précisément la peur d’une généralisation des conflits, une possible « coagulation » des luttes qui inquiète ce gouvernement et le patronat.

Oui, 50 ans après la grève générale de Mai-Juin 68, l’objectif, c’est bien que ces mobilisations débouchent sur un mouvement d’ensemble, une grève générale qui paralyse totalement l’activité économique du pays.

LVA 04-05-18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 5 avril 2018 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme.