NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

La SNCF s’allie à BLABLACAR pour faciliter le déplacement de ses voyageurs (sic !) et augmenter la diffusion du CO2 et des particules !

Le lundi 12 novembre, la SNCF a annoncé entrer en négociations exclusives avec BlaBlaCar, dans le cadre de sa stratégie visant à fournir une offre porte à porte à ses clients. Les voyageurs pourront demain, via le site OUI.sncf, réserver en quelques clics un parcours combinant train, bus et covoiturage et permettant ainsi d’aller de leur point de départ à leur point final d’arrivée. Dans le cadre de cette nouvelle alliance, SNCF entre au capital de BlaBlaCar, et ce dernier acquiert l’activité OUIBUS afin de la développer.

 

Une offre porte-à-porte élargie sur OUI.sncf

Pour Guillaume Pepy, président de la SNCF «Nous sommes convaincus que pour faire plus de train, il faut que nous proposions plus que du train. Et pour cela nous devons offrir demain à nos voyageurs la possibilité d’aller de leur point de départ jusqu’à leur destination finale, en combinant l’ensemble des modes de transports durables dont le ferroviaire est la colonne vertébrale. Ce projet de partenariat vise à faciliter les déplacements de nos clients, à réduire la nécessité de l’usage de la voiture individuelle et à amener encore davantage de voyageurs vers le train en ayant une offre porte à porte attractive ».

Dès 2019, les clients de OUI.sncf se verront proposer une offre de mobilité intermodale, train et bus dans un premier temps, répondant à leur attente de simplification. La combinaison train et covoiturage suivra dans un second temps. Le voyageur pourra ainsi, pour aller de son point de départ à son point d’arrivée, combiner les modes de transports : train, bus et covoiturage, et cela en quelques clics.

 

Ce partenariat est une avancée clé pour les clients des deux entreprises, comme le souligne Rachel Picard, directrice générale de Voyages SNCF «Notre plateforme OUI.sncf, premier site de e-commerce français, et BlaBlaCar sont deux acteurs incontournables de la mobilité et du digital en France. Ce projet est une première en Europe et il est essentiel pour apporter à chacun de nos clients la liberté de se déplacer facilement.»

 

Une entrée de SNCF au capital de BlaBlaCar

Dans le cadre de ce projet, la SNCF devient également actionnaire de BlaBlaCar. Cette entrée au capital de l’entreprise française permet à la SNCF d’établir un partenariat sur le long terme et de renforcer sa stratégie multimodale en s’appuyant sur la première des start-up françaises de mobilité.

Ce projet s’inscrit dans l’ambition de SNCF de nouer des partenariats stratégiques avec d’autres acteurs de la mobilité afin de proposer à ses clients une offre porte à porte la plus complète possible d’ici 2019.

 

Une offre d’acquisition pour Ouibus

De son coté, BlaBlaCar a proposé à la SNCF d’acquérir Ouibus, leader français de l’autocar

moyenne et longue distance, et d’en devenir l’unique actionnaire.

En 3 ans de forte croissance, Ouibus a développé un réseau d’autocars desservant 300 villes de France et d’Europe transfrontalière et a transporté plus de 12 millions de voyageurs.

Par cette offre d’acquisition, Ouibus pourra poursuivre son développement au-delà de son

marché actuel français et transfrontalier, BlaBlaCar étant déjà présent dans 22 pays. Par ailleurs, BlaBlaCar souhaite pouvoir investir dans Ouibus pour renforcer son activité.

La  nouvelle SNCF, poursuit ainsi l’objectif de sa « raison d’être » :

 « Apporter à chacun la liberté de se déplacer …» puisqu’en proposant plus de modes de transport collectifs et partagés, la SNCF offre à chacun une solution pour se déplacer surtout lorsque les lignes SNCF et les arrêts sont fermés et que les séquences de trains deviennent plus rares ;

 « …facilement… » par une offre multimodale et sans couture (sic !), qui permettra à nos clients de se rendre de leur point de départ à leur point d’arrivé en un clic qui n’évitera pas les retards faute d’agents ni de matériel suffisant prévus ;

 « …en préservant la planète » car transport collectif et partagé mènent un même combat contre la voiture individuelle…Alors là on se marre : plus de bus et de covoiturages moins de trains donc plus de CO2 et de particules : Pepy et Macron se fichent de nous !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 14 novembre 2018 par dans AFFAIRES, anticapitalisme, écologie, économie, POLUTION, SNCF, transports, transports gratuits.