NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Face à face tendu entre les lycéens et la police dans les rues de Perpignan et à Canet-en-Roussillon !

Au centre de Perpignan, une action a été menée peu avant 8 heures par les jeunes du lycée Arago qui ont bloqué l’entrée de l’établissement. Un autre lycée est aussi bloqué dans les P.-O., celui de Canet-en-Roussillon Rosa-Luxembourg.

Gilets jeunes plus que jaunes quoi qu’il en soit la mobilisation des lycéens de Perpignan est très impressionnante ce mardi dans les rues de Perpignan où les forces de l’ordre ont dû intervenir assez vivement pour contenir la manifestation au niveau du boulevard des Pyrénées.

A Canet-en-Roussillon, les lycéens ont eu aussi décidé de bloquer leur établissement. Dès 8 heures, le lycée Rosa-Luxembourg a été encerclé par les poubelles. Les jeunes étudiants ont décidé de se rassembler pour marcher sur l’avenue Port-Roussillon en direction du rond-point de la piscine Arlette-Franco. Certains auraient l’intention de se rendre à Perpignan pour gonfler les rangs des manifestants.

La contagion est presque totale à Perpignan puisque les lycéens de Maillol ont également rejoint le mouvement spontané.

Lycéens à Narbonne 20-11-18

Narbonne : Une centaine de lycéens rejoignent le mouvement des gilets jaunes

Les lycéens de Louise Michel et dans une moindre mesure des lycées Lacroix et Beauséjour manifestent ce matin dans les rues du centre-ville. Le rendez-vous s’est organisé sur Instagram hier soir.

Ils sont environ une centaine de lycéens à s’être réunis devant la sous-préfecture de Narbonne ce matin pour afficher leur soutien au mouvement des gilets jaunes. Encadré par la police, le cortège a pris la direction des quais, pour ensuite rejoindre la médiathèque de Narbonne où les jeunes manifestants ont mis en place un barrage filtrant.

L’appel à manifester des lycéens a été lancé avant-hier sur Facebook puis relayé hier soir sur le réseau social Instagram, très populaire chez les jeunes. « En 3 h, on a eu trois cents abonnés », explique Damien, 17 ans, étudiant au lycée Louise Michel qui a eu l’idée de cette mobilisation avec son camarade Melvin. « On est là pour montrer que les questions des taxes et de la baisse du pouvoir d’achat nous concernent. La plupart des jeunes ici présents seront majeurs l’année prochaine. C’est aussi notre avenir qui se joue », indique Melvin.

Mobilisation spontanée

Les motards, qui se déplacent depuis 4 jours sur les barrages pour motiver les gilets jaunes, sont venus à la rencontre des lycéens sur le pont de la Liberté. Selon eux, la mobilisation des jeunes est « spontanée ». Ils ont été informés seulement dans la matinée. « On vient leur montrer qu’on est avec eux », raconte le porte-parole des gilets jaunes narbonnais, Julien Jacques.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 20 novembre 2018 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, GILETS JAUNES, LYCEENS-NES.