NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Gilets Jaunes. La colère jaune monte d’un cran dans toute la France l’exemple du Puy en Velay

01 décembre 2018 : A 10H30 il y avait un rassemblement à l’initiative de la CGT devant la préfecture (300 à 500 participants) avec un objectif de convergence des luttes.

Vers 11h15 les motards nous ont rejoints avant de retourner avec l’ensemble des gilets jaunes.

Vers 12h00 entre 2000 et 3000 gilets jaunes nous ont rejoints devant la pref avec les tracteurs. Au début ça été un peu tendu avec nos drapeaux et chasubles rouge de la CGT (certains gilets jaunes n’en voulaient pas). Ils nous ont interrogé sur ce qu’on faisait … En gros est-ce qu’on est près à déclencher la grève ?

 

Ensuite c’est passé à l’action : les grilles de la pref ont été ouvertes par les manifestants et la cour investit. Il s’en est fallut de peu que les manifestants rentrent dans les bâtiments. (les policiers totalement submergés n’étaient pas préparé à cela). La cour a été remplie de pneu et de lisier. Jusqu’a là c’était bon enfant.

Avec du renfort de la gendarmerie les manifestants ont été sortis de la pref.

Ils ont ensuite allumé un feu devant la pref ou des poubelles ont été brulées, puis des palettes, pneu… Avec pour objectif d’envoyer des morceaux enflammés sur les pneus à l’intérieur. Pendant l’après-midi les flics ont jeté quelques lacrymo et grenade de desencerclement (ils n’avaient pas beaucoup de munition) et gazé les manifestants qui s’approchaient  trop près des grilles. Beaucoup de bouteille en verre jeté sur les flics.

Vers 16h00 les premiers cocktails Molotov sont apparus les flics ont reculés des grilles. A ce moment là il devait rester 1500 personnes.

Ensuite les minutions sont arrivées ça a beaucoup gazé, Les manifestants ont décelé des gros pavés qu’ils cassaient au marteau pour pouvoir les lancers.

Vers la tombée de la nuit les CRS arrivés en renfort de Givors ont tenté une sortie pour évacuer les manifestants : ils se ont pris une sacrée reculé à coup de pierre de barre de fer, de barrière … Les CRS se sont repliés dans la préfecture.

Après ça clairement dégénéré … lls ont gazés les CRS à coup d’extincteur. Puis ils ont attaqués les portes et les fenêtres à coup de bélier. Avant de les faire bruler est d’introduire des cocktails Molotov. Les flics ont volontairement trainé pour éteindre les incendies dans les ailles de la pref et ne sont pas intervenus pour l’inspection du travail. A cette heure là il restait environ 800personnes (énormément de jeunes)

Vers 20h30/21h00 du renfort de CRS est arrivé et ils ont évacué les manifestants restant.

En conclusion grosse mobilisation pour une petite préfecture non habitué aux manifs chaudes. Les slogans chanté était de tout genre : la marseillaise, on est chez nous (mais quand les manifestants sont rentrés dans la pref), police partout justice nulle part, CRS SS… Les gens qui ont provoqué les dégâts ce n’était pas des casseurs habituel ils n’avaient pas les codes … J’ai vu des personnes donner des torches de journaux enflammés au CRS comme ci de rien était. En tout cas la colère est massive et profonde.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 décembre 2018 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, GILETS JAUNES, POUVOIR D'ACHAT.