NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Gilets jaunes : quand la députée Caroline Janvier brandit la menace de « milices » de commerçants !

Caroline Janvier, députée LREM du Loiret, a de nouveau appelé les Gilets jaunes à arrêter le mouvement. Avec un nouvel argument : le risque que les commerçants ne montent des « milices » dans le département. Une phrase-choc, mais qui repose sur… pas grand chose.

Caroline Janvier s’appuie essentiellement sur des déclarations que lui auraient faites des commerçants de Cap Saran, lors d’une réunion le 30 novembre dernier © Radio France – Cyrille Ardaud

Le mouvement des Gilets jaunes va-t-il se poursuivre samedi ? Beaucoup de voix, dans la majorité mais aussi à droite, chez les Républicains, appellent à arrêter les manifestations. Appels lancés dès lundi soir, après les annonces d’Emmanuel Macron, et avec une nouvelle vigueur depuis l’attentat de Strasbourg, mardi soir. Hier, Caroline Janvier, la députée LREM d’Orléans-Ouest a elle aussi demandé un arrêt du mouvement. Avec un nouvel argument plutôt étonnant : « dans le Loiret, des commerçants appellent à s’organiser en milices face aux Gilets Jaunes ! »

Caroline Janvier a repris dans un tweet la formule qu’elle a utilisée sur LCI – Capture d’écran

« Mais jusqu’où on va aller ? s’interrogeait ainsi Caroline Janvier, sur le plateau de LCI. Aujourd’hui, on a une France qui est bloquée, on a des gens qui ont peur, qui ont du mal à se déplacer… On a des commerçants qui sont dans un état… Moi, dans mon département, j’ai des commerçants qui me disent : « on va s’organiser en milices, on va assurer nous-mêmes le déblocage des ronds-points, on en a marre. » Donc qu’est-ce que veulent les Gilets Jaunes ? »

Mais de quels commerçants parle l’élue loirétaine ?  France Bleu Orléans a contacté Caroline Janvier pour le savoir. La députée nous explique qu’elle fait allusion à une réunion qui a eu lieu le 30 novembre dernier au « Columbus Café » à Saran, avec des commerçants de Cap Saran, particulièrement impactés par les blocages au début du mouvement. La réunion était organisée par Constant Porcher, le président de la CPME du Loiret (Confédération des petites et moyennes entreprises).

Les commerçants étaient certes excédés mais jamais le mot de milice n’a été prononcé, assure Constant Porcher. « C’est un mot qu’on n’a jamais utilisé, témoigne-t-il au micro de France Bleu Orléans. Soyons sérieux ! Est-ce que vous imaginez des commerçants monter une milice ? Ce qu’il s’est passé, c’est qu’on a eu des commerçants qui sont allés à la rencontre des Gilets Jaunes, alors effectivement, il y a eu une tension qui est montée puisque ces commerçants-là, plutôt que mourir, se sont dits : on va y aller ! Mais à notre grande surprise, il y a eu de la discussion et il y a eu des Gilets Jaunes qui ont compris la situation. Les TPME que je représente se plaignent depuis très longtemps de la pression fiscale, et du coup, les commerçants ont expliqué aux Gilets Jaunes qu’ils avaient le même problème qu’eux, à savoir le poids des taxes. Il y a eu une écoute très active, et ce rond-point, à un moment, s’est retrouvé fluidifié. »

Le 25 novembre, le rond point Gérondeau a de toute façon été évacué par les forces de l’ordre et depuis l’accès à Cap Saran est redevenu normal. Caroline Janvier fait état, par ailleurs, d’un message qu’un commerçant lui a adressé via Facebook et qui lui écrit que « nous sommes au bord du chaos, chacun va faire sa propre justice » – mais ce commerçant est installé dans le Loir-et-Cher, pas dans le Loiret…

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 14 décembre 2018 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, DEPUTES, GILETS JAUNES, GOUVERNEMENT.