NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Facilités de déplacements, lutte contre le réchauffement climatique : Le baratin de la bande Macron-Pepy se termine par une hausse des tarifs pour les usagers du rail

Une augmentation de 4% des abonnements travail pour des déplacements en trains express régionaux (TER) est prévue au 1er janvier 2019.

Les usagers de la SNCF ayant un abonnement travail vont devoir supporter une hausse des tarifs de 4% à partir du 1er janvier 2019. Une augmentation votée par le conseil régional qui n’avait pas réévalué le prix de ces abonnements depuis 2014. C’est surement pour aller dans le sens des revendications des gilets jaunes !

La Région conserve par ailleurs l’aide Mobillico, dispositif qui limite le reste à charge de l’abonné à 100€ par mois. 5.000 usagers, en moyenne, bénéficient actuellement de cette mesure qui coûte 4,4 millions d’euros, chaque année, à la collectivité.

Cette augmentation sera indolore pour une partie des navetteurs : ceux qui travaillent en Île-de-France et ceux qui se déplacent à plus de 75 kilomètres.

Orléans-Paris

Les abonnements travail concernant la ligne Paris-Orléans restent inchangés. Aucun accord n’a pu être trouvé avec l’Île-de-France pour une révision des tarifs. Ce qui est différent avec la Bourgogne – Franche-Comté.

Orléans-Tours

L’abonnement mensuel Paris-Tours coûte, aujourd’hui, 207,60€. L’employeur s’acquittant de 50% du forfait, le reste à charge pour le navetteur est de 103,80€, ramené à 100€ après déduction de l’aide Mobillico. Il en sera de même l’an prochain car l’aide Mobillico étant maintenue, la hausse du reste à charge (le billet passant à 215,90€ (*), il sera de 107,95€ après la déduction de la part employeur) supérieure à 100€ sera toujours financée par la Région. L’employeur, en revanche, devra supporter cette hausse.

Orléans-Bourges

Même calcul que pour Orléans-Tours. Le coût actuel d’un abonnement travail mensuel Orléans-Bourges est de 202,80€. En 2019, le tarif passera à 210,90€ (*). Le reste à charge du navetteur restera à 100€. L’aide Mobillico, elle, passera de 1,40€ à 5,45€.

Montargis-Nevers

La hausse de 4% s’applique aussi en raison d’un accord interrégional. Dans le cas précis de cette liaison, rien ne change pour l’usager. Il paiera toujours 100€, grâce à l’aide Mobillico.

Les navetteurs qui paieront plus cher

L’augmentation du coût, pour le voyageur, de l’abonnement travail mensuel sera de 50 centimes à 4€ au maximum pour les déplacements.

Les estimations (*) sur deux destinations donnent les résultats suivants :

 

Orléans – Meung-sur-Loire : l’abonnement travail mensuel passera de 50,80€ à 52,80€. L’employeur prenant la moitié du coût à sa charge, l’usager payera, en 2019, 26,40€ au lieu de 25,40€, soit 1€ de plus.

Orléans-Vierzon : le tarif de l’abonnement passera de 151,20€ à 157,20€. Le navetteur subira un surcoût de 3€. Ce qu’il ne manquera pas de contester en raison des désagréments subis actuellement par l’important programme de travaux en cours sur la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse.

 

(*) Les tarifs 2019 que nous publions sont des estimations. Les tarifs officiels seront publiés par la SNCF demain. Le différentiel pourrait être de quelques centimes d’euros.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 20 décembre 2018 par dans anticapitalisme, SNCF, SOCIETE, transports, transports gratuits.