NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Suite aux mesures et aux méthodes imposées par l’Inspecteur d’académie, l’intersyndicale du Loiret boycotte le CDEN !

Le Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) du mercredi 6 février traitant des mesures d’ouvertures/fermetures de classes dans les écoles a donné lieu à un vote « contre » unanime des organisations syndicales représentatives. Ce qui impose à l’administration de convoquer de nouveau cette instance.

De plus, l’inspecteur d’académie a décidé de maintenir le CDEN (Conseil Départemental de l’Education Nationale), ce qui est permis par les textes, le lendemain (soit ce jeudi 7). CDEN qui fait suite au CTSD et dont l’ordre du jour prévoit pourtant d’entériner, entre autres, les mesures de ce CTSD au lieu d’attendre la nouvelle convocation de la première instance.

Aussi les organisations syndicales FSU, SGEN-CFDT, SNALC, UNSA Education, ont décidé de ne pas participer à ce CDEN du jeudi 7 février afin de marquer leur désapprobation :

 des mesures prononcées avec « zéro poste » attribué au Loiret privilégiant, légitimement, l’allègement en Education prioritaire mais renonçant, de ce fait, à alléger les autres classes avec plus de 50 fermetures alourdissant considérablement les effectifs et impactant, de fait, les conditions d’enseignement des élèves et de travail des enseignants!

 du maintien du CDEN au lendemain

 de la méthode imposée par l’Inspecteur d’académie qui a abouti à l’annonce en séance des différentes mesures sans réel travail préalable possible des organisations syndicales.

 

Cela traduit pour nous un mépris des organisations syndicales et par là-même des personnels qu’elles représentent.

La FCPE (Fédération de Parents d’Elèves) se joint à elles pour dénoncer le manque de moyens humains mis à disposition des établissements des 1er et 2nd degrés, notamment ceux qui ne sont pas classés en REP mais en zone défavorisée. Elle souhaite être associée en toute confiance au travail de réflexion sur les besoins et la répartition de ces moyens dans l’intérêt des élèves et de leurs familles.

De la même manière, les organisations syndicales envisageaient également un boycott du nouveau CTSD si toutefois il avait eu lieu pendant les vacances scolaires comme annoncé initialement. Or, ce jour, nous venons d’apprendre qu’il est finalement convoqué à la rentrée. Il faut croire que le boycott du CDEN a porté ses fruits. Cela marque-t-il enfin le début d’une ouverture au dialogue social ??

Orléans le 8 février 2019

CP boycott inter CDEN 7 fev 19-1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 9 février 2019 par dans anticapitalisme, DEMOCRATIE, EDUCATION NATIONALE, EFFECTIFS, FRANCE.