NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Infirmiers et aides-soignants : le Centre-Val de Loire propose des salaires parmi les moins élevés de France !

Le Centre-Val de Loire propose un niveau de rémunération parmi les plus faibles de France aux infirmiers et aux personnels de soin. C’est ce que révèle la 8ème édition du baromètre « Appel médical des salaires de la santé 2019 ».

Le Baromètre des salaires de la santé d’Appel médical (*), filiale du Groupe Randstad dédiée à la santé, vient de publier ses résultats. Les niveaux de rémunération dans toute la France, y compris en région Centre-Val de Loire, y sont étudiés.

Les deux principales informations qui en ressortent sont les suivantes :

  • En Centre-Val de Loire, les infirmiers touchent un salaire moyen de 2.230 euros brutsen hausse de 1,5%, mais qui reste inférieur de plus de 60 euros à la moyenne nationale. Avec ce salaire moyen, la région occupe la 10e place du palmarès des rémunérations les plus attractives pour les infirmiers.
  • Avec une hausse de 1,8% dans la région, les aides-soignantsse rapprochent de la moyenne nationale (1.769 euros bruts en 2018) : le salaire moyen est de 1.749 euros bruts. 

Les infirmiers

Toujours selon l’enquête d’Appel médical, en Centre-Val de Loire, « les établissements de soin connaissent des difficultés importantes pour recruter des infirmiers. Les profils manquent dans la région et cette tension forte sur le marché de l’emploi se retrouve sur la fiche de paie.

C’est dans le département du Loiret que la progression de salaire des infirmiers est la plus forte, affichant une croissance de 4,7 % sur un an.

C’est dans le département de l’Indre que la fiche de paie des infirmiers est la plus favorable. Le salaire moyen y est de 2.678 euros bruts. »

Les aides-soignants

L’étude révèle que les aides-soignants, quant à eux, « bénéficient d’une progression salariale légèrement plus dynamique que leurs confrères infirmiers, en Centre-Val de Loire. La pénurie de profils est réelle sur ce métier et se répercute logiquement sur la fiche de paie.

Dans ce contexte, c’est dans le département du Loiret que leur évolution de salaire est la plus dynamique. Leur fiche de paie y progresse de 3,4% sur un an pour atteindre 1.734 euros bruts.

Mais c’est dans le département de l’Indre que la situation salariale des aides-soignants est la plus favorable. Ils y perçoivent un salaire moyen de 1.860 euros, quasiment stable sur un an ».

(*) Le baromètre Appel médical des salaires de la santé est une étude basée sur les salaires réels constaté, et donc non déclarative, réalisée sur les années pleines 2018 et 2017. L’édition 2019 du baromètre a reposé sur l’analyse de 822.996 fiches de paie d’intérimaires Appel médical, dont 32.844 en Centre-Val de Loire sur les quatre métiers considérés. La règle imposant qu’un intérimaire soit rémunéré au même niveau qu’un salarié titulaire garantit une bonne représentativité des salaires.

La République du Centre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 juillet 2019 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, FRANCE, HÔPITAL, santé.