NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Enquête préliminaire ouverte sur les notes de frais du Maire d’Orléans Olivier Carré !

mardi, 27 août 2019

Alors qu’il est consacré par la bande à Macron pour les prochaines municipales ; le parquet d’Orléans a confié à la police judiciaire le soin d’enquêter sur les frais de déplacements du maire. C’est une lettre anonyme adressée au procureur de la République qui a provoqué ce rebondissement.

 

Olivier Carré pensait que l’affaire de ses notes de frais faisait partie du passé et qu’il pouvait passer à une autre étape, celle de la campagne municipale. Mais cette affaire vient de le rattraper puisque le parquet d’Orléans a annoncé avoir ouvert une enquête préliminaire confiée à la police judiciaire d’Orléans. Cette enquête porterait sur des « soupçons de détournement de fonds publics » et doit permettre « d’effectuer des vérifications après avoir reçu un courrier anonyme de dénonciations il y a une dizaine de jours“. Il ne s’agit donc que d’une enquête préliminaire et pas d’une enquête judiciaire afin de vérifier des « allégations » contenues dans cette lettre anonyme. Olivier Carré a lui même confirmé sur Facebook cette procédure judiciaire. Le courrier anonyme qu’a reçu le procureur de la République pointerait certaines irrégularités dans des ordres de missions délivrés pour des déplacements professionnels du maire.

Olivier Carré victime « d’acharnement » ?

Cette affaire avait été révélée en juin dernier par le Canard Enchainé qui mettait en avant des déplacements couteux d’Olivier Carré dans des hôtels de luxe. A la suite de cette révélation une « commission transparence » avait été constituée au sein du conseil municipal tandis qu’une nouvelle procédure de remboursements des frais de déplacements des élus était adoptée en juillet par le conseil municipal. Dans le même temps Olivier Carré avait publié ses notes de frais sur le site d’Orléans Métropole.

Olivier Carré a donc tenu à réagir sur Facebook : « L’acharnement continue. (…). Ces attaques malveillantes que je subis depuis juin par toujours les mêmes, sur toujours le même sujet, n’a pour seul but que de me salir à la veille d’une élection importante pour Orléans. Cela n’honore pas celles ou ceux qui pratiquent la politique de cette façon, datée et caractéristique d’un autre âge ».

Qui sont les délateurs ?

A la ville on s’interroge sur le « timing » de cette « opération politique » alors qu’Olivier Carré est en butte à une implosion en vol de sa majorité. Et surtout depuis qu’il a officiellement reçu le soutien de la République en marche pour les prochaines municipales.

Reste à savoir d’où vient cette dénonciation Rien ne permet encore d’identifier l’auteur de cette lettre de 10 pages mais qui manifestement connait bien les pratiques de la ville et le langage administratif . Rien ne permet donc de dire que le “délateur” est issu de la majorité municipale ou de l’extérieur. Mais à la mairie la chasse au “corbeau” est ouverte!

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 29 septembre 2019 par dans AFFAIRES, anticapitalisme, ORLEANS AGGLOMERATION.