NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Réorganisations permanentes, cadence infernale : le mal-être d’un facteur d’Orléans

Dans la famille de Laurent Luche, on est postier de père en fils. Depuis quatre générations. Mais aujourd’hui, il ne voudrait pas que sa fille entre à La Poste. Il est actuellement en grève avec plusieurs de ses collègues rattachés au centre de distribution d’Orléans Droits-de-l’Homme.

Lorsqu’il était enfant, quand ses camarades de classe attendaient avec impatience la fin des cours pour aller jouer au foot, son bonheur à lui était d’aller à La Poste, où travaillait son papa. Et où  » j’étais un peu la mascotte ».

Plus âgé, en job d’été, il endossait la tenue bleu et jaune. Il ne s’est donc pas longtemps demandé ce qu’il exercerait comme profession. En 2001, il enfourchait la bicyclette jaune et devenait quelques années plus tard titulaire d’une tournée sur le quartier Gare d’Orléans. Ça fait 13 ans qu’il distribue le courrier sur ce secteur.

Un métier qu’il ne reconnaît plus

Mais aujourd’hui, il n’en peut plus. Non pas que ses idéaux ont changé mais parce qu’il ne reconnaît plus son métier. Ce mardi matin, il tenait le piquet de grève avec quelques collègues (*), eux aussi rattachés au centre de distribution d’Orléans Droits-de-l’HommePour protester contre une énième réorganisation. Le préavis annonce un mouvement illimité dans le temps.

Depuis quelques années déjà, il ne prépare plus sa tournée. Le métier de facteur est maintenant divisé en deux services : ceux qui préparent les tournées et ceux qui les effectuent. « Ceux qui n’ont plus la capacité physique de rouler préparent les tournées. Ceux qui le peuvent encore sont maintenant six heures dehors et quand il pleut, qu’il fait froid… « , explique Jérémie Chenault, représentant syndical Sud PTT. « Cette nouvelle organisation a aussi permis de maintenir dans l’emploi des agents qui ne pouvaient plus rouler », insiste pour sa part Jean-Mickaël Lénard, directeur opérationnel du service courrier-colis en Eure-et-Loir et dans le Loiret.

« 1 minute 30 par recommandé »

 » On ne prépare pas tous la tournée de la même façon, j’avais ma méthode » renchérit Laurent Luche. Maintenant, le périmètre des tournées a changé. Et tout est chronométré. Par ordinateur.  » 1 minute 30 par recommandé ». Que celui-ci soit livré dans un pavillon, au troisième étage sans ascenseur, dans un immeuble où il faut attendre qu’on veuille bien vous ouvrir la porte…

Et puis la pause de 20 minutes qui coupait la journée continue a été remplacée par une pause déjeuner méridienne que les facteurs sont tenus de prendre. Même si certains sont obligés de faire l’impasse pour arriver au bout de leur tournée d’après-midi.

Fin de la journée à 16h07

La journée de Laurent Luche doit se terminer à 16h07. Les sept minutes étant, à peu près le temps nécessaire selon la direction pour faire le point sur les recommandés livrés et ceux qui ne l’ont pas été, trier et classer les « rebuts » (courrier non distribué pour changement d’adresse…). « Il me faut 40 minutes », considère pour sa part le facteur orléanais.

« Je n’y arrive pas, j’ai à chaque fois un dépôt  de retard » (l’équivalent d’un sac de courrier) se désespère Laurent Luche, qui craint les sanctions après la « phase de transition ». Deux ou trois semaines d’adaptation après lesquelles tout ira mieux, selon la direction. Comme après chaque réorganisation.

Le CHSCT (comité d’hygiène, sécurité et conditions de travail) a demandé une intervention de l’inspection du travail au centre de distribution Orléans Droits-de-l’Homme en prévention de risques psychosociaux.

Philippe Abline La République du Centre 01-10-2019

(*) D’après la direction, sur un effectif de 145 personnes au centre de distribution Droits-de-l’Homme, 24 étaient en grève lundi, et 12 aujourd’hui, mardi.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 14 octobre 2019 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, FRANCE, LA POSTE, ORLEANS AGGLOMERATION.