NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Deux organisations d’extrême-droite attaquent les étudiant-es mobilisé-es contre la réforme des retraites !

Le mercredi 15 janvier au matin, le site des Tanneurs de l’université de Tours, occupé par les étudiant.e.s en lutte contre la reforme des retraites, a été envahi par un groupe de militants fascistes. Cette attaque a été revendiquée par deux organisations, la Cocarde étudiante et l’Union Des Etudiants Tourangeaux (UDET). Nous reproduisons ci-dessous le communiqué des étudiant.e.s en lutte.

 

Ce matin, un peu avant 7h, alors qu’une grande partie de nos camarades dormait encore dans les Tanneurs occupés, une quinzaine d’individus masqués, habillés en noir et, pour certains, armés de barres de fer, de projectiles, de torches, etc. ont attaqué la fac. Ils sont arrivés par Thélème et ont forcé une entrée alors que nous étions sept dans le hall. Nous les avons retenus quelques temps, lorsqu’ils sont entrés, il y a eu des échanges de coups puis nous sommes monté.e.s pour nous protéger et réveiller nos camarades sans qu’ils nous poursuivent. Nous sommes revenu.e.s avec les camarades 5 minutes plus tard et nos agresseurs étaient partis en laissant derrière eux le hall saccagé : plantes renversées, de la terre partout, vaisselle cassée, nourriture gâchée, poubelles et affaires personnelles éparpillées… Par chance, aucun.e d’entre nous n’a été blessé.e.

Nous défendons l’idée d’une fac ouverte, adaptée et accessible à tou.te.s, équitable, donc fondamentalement antifasciste.

Cette attaque a été revendiquée par la Cocarde étudiante [1] et l’Union Des Étudiants Tourangeaux (UDET), deux organisations d’extrême droite sur les réseaux sociaux. Nous en profitons pour rappeler l’existence de « Des Tours et des Lys » depuis un an sur Tours (copains avec des élus du FN, le Bastion Social, l’Alvarium et l’UDET). Ces groupes défendent une vision du monde dégueulasse : fasciste, identitaire, individualiste, raciste, sexiste, homophobe, transphobe, validiste (on en passe) et ne promeuvent que la haine. Nous défendons l’idée d’une fac ouverte, adaptée et accessible à tou.te.s, équitable, donc fondamentalement antifasciste.

Nous condamnons cette action, particulièrement dans le contexte actuel : cela fait plus d’un mois que nous sommes mobilisé.e.s, que la grève dure. La stratégie de blocage s’inscrit dans un rapport de force face à un gouvernement sourd qui ne comprend que ça. La fac est bloquée administrativement mais ouverte pour mettre à disposition un lieu de lutte et d’échange (AG, projection, formations…). Avec cette tentative de débloquer la fac, de casser la grève, la Cocarde et l’UDET se font les alliés du gouvernement qui nous marche dessus depuis trop longtemps.

Nous invitons tout.e.s les grévistes à nous soutenir et nous rejoindre. Nous serons ravi.e.s de vous compter parmi nous pour cette occupation diurne et nocturne qui continue bien évidemment. La lutte contre l’autoritarisme du gouvernement de Macron passe aussi par l’antifascisme.

Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos !

Illustration : rassemblement devant la fac des Tanneurs le 13/01/20.

Communiqué NPA 37 suite agression fasciste à la faculté des tanneurs

 

Depuis le lundi 13 janvier, les étudiant-es bloquent la fac des tanneurs, dans le cadre de la lutte contre la réforme des retraites et la précarité étudiante.

Ce matin mercredi 15 janvier, peu avant 7h, un groupe d’une quinzaine d’individus, armés et cagoulés, ont attaqué les étudiant-es présent-es à l’entrée de la fac pour maintenir ce blocage.

Le hall a été saccagé mais heureusement, il n’y a pas de blessé-es.

Cette agression a été revendiquée par les groupuscules de nazillons de la Cocarde et de l’Union des Etudiants Tourangeaux (UDET). Ces organisations sont liées au Rassemblement National, mais aussi aux Républicains en ce qui concerne la Cocarde.

Soi disant opposés à la réforme Macron des retraites, ils se transforment dans les faits en milice armée violente pour la défendre contre ceux et celles qui la combattent concrètement.

C’est là leur vrai visage.

Le NPA 37 exprime son soutien et sa totale solidarité aux camarades agressé-es.

C’est une nouvelle étape dans l’apparition et la violence de ces groupuscules en construction sur Tours.

Cette agression violente contre une partie du mouvement social actuel s’ajoute à un discours fasciste, identitaire, homophobe, raciste et viriliste, comme le démontre leur communiqué.

Face à leur vision élitiste et profondément inégalitaire de l’Education, les étudiant-es mobilisé-es choisissent de défendre une université véritablement ouverte et émancipatrice qui ne servirait pas à nourrir un nationalisme destructeur.

Le NPA 37 réaffirme l’indispensable nécessité de la lutte antifasciste, unitaire et sans concessions !

 

Tours le 15 janvier 2020

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 29 janvier 2020 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, ETUDIANTS, EXTREME DROITE, FACS, FASCISME.