NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa45@npa-mail.org

Au moins 3 cas de Covid-19 chez Deret logistique, à Saran : La direction maintien l’activité de luxe !

Deux versions chez  Deret logistique. Celle d’un employé assurant que trois cas de coronavirus avérés lui ont été rapportés la semaine dernière et celle de la direction niant cette affirmation. « Zéro cas connu », selon un membre du directoire. C’était avant que nous ne parvenions à contacter la CGT, qui confirme les cas de contamination.

D’un côté, cet employé (préférant garder l’anonymat et on le comprend !) de l’entreprise Deret logistique, à Saran, fait état de trois cas confirmés de Covid-19. De l’autre, la direction nie l’affirmation selon laquelle elle aurait connaissance de salariés infectés.

Contacté ce mercredi 1er avril, Sébastien Roze, membre du directoire, apporte cependant une nuance : « Nous n’avons actuellement, ici (côté logistique), que 150 personnes emplois temps plein qui travaillent, contre 1.200 d’ordinaire, sans compter les intérimaires. Les personnes en poste, explique-t-il, le sont parce que nous avons un pan de l’activité qu’il faut absolument maintenir, au nom de la continuité du service public de santé. On livre les labos qui fabriquent les médicaments. »

Il poursuit : « L’immense majorité des salariés est en chômage partiel, du fait d’une très forte baisse d’activité dans tous les domaines que l’on traite », dominés par celui du luxe. Et d’assurer (la semaine passée, NDLR) « n’avoir connaissance d’aucun cas d’infection parmi les personnes en poste actuellement » chez Deret Logistique. Il n’y en aurait pas davantage portés à sa connaissance, côté Deret Transport. « Zéro cas. »

Une hypothèse balayée par la CGT

Rebondissant sur l’affirmation du salarié, le membre du directoire avance l’hypothèse que, peut-être, des cas ont pu se déclarer parmi les personnels en situation de chômage partiel. Et qui communiquent entre eux. Donc absents des entrepôts. « Dans ce cas, nous n’avons aucun chiffre, aucun moyen de savoir. Les salariés n’ont aucune obligation de nous faire remonter quoi que ce soit concernant leur état de santé. »

Alors, comment se fait-il que, mardi 31 mars, la déléguée syndicale CGT chez Deret Logistique se soit fait confirmer les trois cas de coronavirus, directement par sa direction ? Patricia Guénant explique « que le bruit courait depuis un petit bout de temps dans les entrepôts. Et, finalement, mardi (31 mars, NDLR), on nous l’a confirmé. Les directeurs d’exploitation ont lu un communiqué de la direction aux salariés. » Celui-ci, nous a-t-elle affirmé, faisait bien état de trois collègues infectés, plus des suspicions chez d’autres. « Ça a été un vrai coup de massue. »

« Les gens commandent toujours sur Internet »

« Pour faire simple, ajoute Patricia Guénant, sur trois bâtiments, on a un cas par bâtiment, dont celui où je travaille. Je vous assure, je ne suis pas d’un naturel peureux, mais là ça commence à faire beaucoup. On est tous devenus soupçonneux, dès que quelqu’un toussote, on tremble« , poursuit la Cégétiste, qui, au passage, ne travaille pas pour le médicament. Mais pour la cosmétique, les parfums… « Les gens commandent toujours sur Internet, donc, oui, on travaille toujours, même si l’activité est très réduite. »

Silence radio pour la Direction protégée par la ministre de « travail » !

Ce que confirme le salarié anonyme, qui a pris l’initiative de contacter La République du Centre la semaine dernière. Lui aussi remet en cause les propos tenus plus haut par le membre du directoire. Ceux portant sur l’exclusive activité pharmacie, autour du médicament. « Je peux vous assurer qu’il y a toujours chez nous des salariés qui travaillent dans les entrepôts, sur le luxe, la peinture (ce qui reste autorisé par le gouvernement, NDLR)… Il est faux de dire qu’il n’y a que la pharmacie qui tourne. Elle est essentielle, je ne dis pas, mais le reste non. Et si je dis ça, c’est parce que j’ai peur de venir travailler. »

Fort de ces éléments nouveaux, de cet éclairage syndical notamment, nous avons tenté de recontacter à plusieurs reprises le membre du directoire. Celui-ci n’a jamais donné suite à nos sollicitations.

Propos recueillis par la République du Centre ; Commentaires NPA Loiret !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s