NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

ÉTAT POLICIER : Des drones-cloches pour surveiller Orléans

Pendant ce week-end de Pâques 2020, la ville d’Orléans testera des drones-cloches pour surveiller les bords de Loire. Un moyen discret de repérer les contrevenants aux règles de confinement, voire de les sanctionner en direct. UN PREMIER PAS VERS L’ETAT POLICIER . Deux modèles ont été testés à Bricy.

 « Le drone utilisé pour la première fois à Orléans ce jeudi 9 avril n’est pas une première en France. Mais, ceux qui arriveront le vendredi seront tout autre », déclarait ce mercredi 8 avril en visioconférence Antoine Petitprince, le responsable du projet.

Sourire angélique aux lèvres, accompagné en bruit de fond du célèbre air de clavecin Si tu ne prends garde à toi, de Jean-Philippe Rameau, écrit en 1720, celui-ci insistait avec délice : « Jamais en manque d’idées, les services municipaux concernés ont voulu être les premiers en France à profiter du week-end de Pâques pour utiliser ces modèles, des drones-cloches qui se mêleront ainsi discrètement à celles repartant vers Rome pour passer au dessus de la ville, et pourront assurer une mission de surveillance tout à fait efficace. » Quel humour pour ces flics en herbe !

 « Des innovations locales d’excellence » ou comment les municipalités participent de l’Etat Policier !

« Ces modèles ont été conçus par des techniciens orléanais et testés ensuite sur la base de Bricy. Nous avions ici tous les atouts pour cela, explique-t-il. Ainsi, même si les composants d’origine, moteur et caméra, sont fabriqués en série, l’aspect extérieur est vraiment unique. Nous avons pu profiter pour cela des compétences de la fonderie Bollée, à St Jean de Braye, pour parfaire l’ergonomie de la carapace, tout autant que sa résistance et sa légèreté. Quand on peut faire du gros, ont peut faire du petit. »

Le maniement de ces engins est décrit comme très simple, à la portée d’un enfant. « Avant de les rendre définitivement opérationnels, nous les avons fait tester par des élèves de primaire de l’école Sainte-Croix. Aucun problème. Et soyez-rassurés, insiste-t-il, nous avons aussi pris contact avec l’Évêché, qui n’a rien trouvé à dire à cela, l’utilisation étant rendue nécessaire par des urgences sanitaires, tant que nous ne perturbons pas le passage des cloches. Celles-ci ont obtenu une dérogation spéciale de “non-confinement” pour leur voyage jusqu’au Vatican. » qu’est-ce qu’on rigole !!!!!!!!!!

Tout est dit : Participation de l’armée, 100% d’accord ; des curés qui ont du les bénir comme les armes du temps de Jeanne d’Arc et maintenant ; des enfants où l’on voie le cynisme des concepteurs ; La pornographie envers les enfants est sévèrement condamnée mais pas la possibilité de tester des armes de guerre par destination ! SOCIÉTÉ POURRIE !

Deux modèles en service

Le nombre de ces drones de surveillance à l’ergonomie particulière n’a pas été communiqué. Mais, Antoine Petitprince a levé le voile sur un élément qui ne manquera pas de susciter nombre de réactions. « A coté des simples drones de surveillance, nous avons créé un plus gros modèle, destiné à sanctionner les contrevenants. La mémoire vidéo de ses caméras repérera rapidement ceux qui dépassent le temps ou les distances autorisées. Et punira en direct. »  Voilà voilà l’Etat Policier ce mat en place tranquillement !

Comment ? « Le procédé est évidemment éphémère et ne peut être appliqué que ce week-end de Pâques. Mais il marquera les esprits et aura un retentissement médiatique important. Nous avons commandé au célèbre Orléanais, Sébastien Papion, des milliers d’œufs en chocolat, de toutes les couleurs, qui seront projetés sur les fautifs grâce à des canons spéciaux intégrés aux drones. Je vous garantis que cela sera dissuasif. »

Il faudra donc surveiller ce week-end le ciel de très près. Quand aux curieux et passionnés de technologie qui voudraient en savoir plus sur ces engins, on nous a promis qu’ils seront montrés à la population, après quelques démonstrations acrobatiques, mercredi 15 avril, jour de la Saint-Paterne, sur le parvis de l’église avec bénédiction de la curaille sûrement !

Mais où est donc  la DCA ? (Défense Contre Avions)

NPA Orléans à partir des éléments fournis par Mag’Centre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s