NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Tensions à Valence après une interpellation musclée : le siège de l’agglomération incendié

Un incendie déclenché dans la nuit de jeudi à vendredi et la vidéo d’une interpellation musclée ont contribué à ce climat tendu.

Des renforts de police et de gendarmerie sont envoyés pour le week-end dans un quartier de Valence, après un incendie volontaire visant le siège de l’agglomération dans la nuit de jeudi à vendredi 28 mai, fait savoir la préfecture.

Une salle de réunion du siège de Valence-Romans-Agglomération, dans le quartier de Fontbarlettes, a été détruite. « Un petit groupe de jeunes est entré dans le bâtiment, a volé du matériel informatique et a ensuite déclenché un incendie, sans doute via un cocktail molotov », explique le préfet de la Drôme Hugues Moutouh.

L’intervention des pompiers a été retardée, car leur véhicule a été la cible de caillassage, ajoute-t-il. Un « très jeune majeur », principal suspect, a été interpellé vers 3h00 du matin, selon la préfecture, qui condamne cet acte « de la façon la plus ferme ». Mais sa garde à vue a été levée. « Pour l’instant, il n’y a personne en garde à vue sur ces faits-là », précise le procureur de Valence Alex Perrin.

Des renforts de Montélimar et de Lyon ont été envoyés à Valence. Et pour le week-end, un important dispositif est prévu, avec des gendarmes mobiles dès vendredi et entre 60 et 70 CRS attendus samedi.

L’IGPN saisie pour une interpellation musclée !

La situation dans ce quartier est délicate, notamment après plusieurs semaines de confinement. Après quelques feux de poubelles assez classiques, « la tension est montée d’un cran » dans la nuit de jeudi à vendredi avec cet incendie, précisent les autorités. La vidéo d’une interpellation musclée effectuée dans ce même quartier dans la nuit de mercredi à jeudi circule sur les réseaux sociaux et a contribué aux tensions.

Le procureur Alex Perrin a saisi l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) de façon à vérifier véritablement les conditions dans lesquelles l’interpellation a été effectuée. « Un jeune de 17 ans avait été interpellé par les services de police alors que manifestement il se soustrayait à son contrôle judiciaire », indique Alex Perrin. « Lors du contrôle, les choses se sont passées de façon un peu rugueuse », a-t-il souligné. « Il semblerait que lui-même ait été violent, et les policiers avaient été amenés à le maîtriser également de façon un peu virile ».

Le jeune homme a porté plainte « pour violences par dépositaires de l’autorité publique » contre le service de police, a ajouté Alex Perrin, précisant qu’il n’y a pas eu d’ITT ni d’hospitalisation. Il est par ailleurs convoqué devant le tribunal pour enfants « au titre de la rébellion et pour des faits d’usage de stupéfiants », selon le procureur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s