NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Appel à la grève au lycée Jean-Lurçat de Fleury les Aubrais (45) autour du Covid 19 « La seule chose qui change, c’est qu’on nous demande d’ouvrir les fenêtres ! »

Les enseignants du lycée Jean-Lurçat réclament davantage de mesures anti-Covid, et vite. Ils prenaient part, ce mardi, à une matinée de débrayage, pour notamment réfléchir aux mesures sanitaires qu’il faudrait appliquer au sein de l’établissement.

Lors de leur assemblée générale du lundi 2 novembre, jour de rentrée et de colère, il fut décidé un débrayage pour le lendemain. En conséquence, ce mardi matin, de 10 heures à midi, un tiers des professeurs de l’établissement (soit une vingtaine) prenait ce droit.

« Il a pris la forme d’un temps d’échange qui ne nous a pas été accordé.
Pour nous, il n’était pas concevable de faire la rentrée comme si de rien n’était », » Parler de l’assassinat de Samuel Paty, explique le délégué syndical Sud Éducation, Théo Roumier.  et faire le point sur la reprise des cours dans de telles conditions sanitaires, « avec une circulation très active du virus ».

Rien à part les fenêtres ouvertes  !

Ce dernier point a largement été évoqué lors du débrayage, « qui nous a permis de réfléchir aux mesures qu’il faudrait mettre en place. On constate que la seule chose qui change aujourd’hui, par rapport à octobre, c’est qu’on nous demande d’ouvrir les fenêtres en cours….En plein hiver ? » Trop court, justement, selon le syndicaliste et ses collègues frondeurs.

Ceux-ci demandent aujourd’hui que soit réduit de moitié l’emploi du temps des élèves, afin de diviser par deux les effectifs du lycée, les passant ainsi de 600 à 300. Ce qui limiterait les brassages. Ils réclament aussi un centre de dépistage dans l’établissement, un point régulier des contaminations en son sein et le recrutement de personnels d’entretien, « pour une désinfection totale du lycée chaque semaine ».

Aussi réclamés, des masques en quantité suffisante, pour les enseignants notamment, et des embauches de surveillants pour mieux encadrer les lycéens en cette période de circulation active du Covid. Il est aussi demandé une journée banalisée cette semaine.

Les profs de Jean-Lurçat préviennent : une journée de grève est d’ores et déjà prévue mardi prochain (le 10 novembre), si aucune mesure ne vient à être prise d’ici là. D’autres établissements seront alors invités à se joindre au mouvement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s