NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Pour les chiffres d’affaires, Orléans Métropole axe les transports vers les commerces !

Vendredi, 27 novembre 2020

Dès ce samedi 28 novembre, des mesures exceptionnelles ont été appliquées sur la métropole orléanaise pour aider à la relance de l’activité commerciale. Gratuité des transports samedi et dimanche, aménagement des tarifs de parking et élargissement des horaires d’ouvertures étaient au menu du conseil métropolitain de ce jeudi 26, lors d’une séance dense et studieuse aux nombreux dossiers sensibles.

 52 points à l’ordre du jour, très peu, toutefois, qui n’obtinrent pas de votes unanimes. Entre situation des transports et orientations budgétaires, mesures exceptionnelles face aux conséquences du confinement et applications de lois controversées en matière de logement social, il y avait même très peu de place pour quelques escarmouches politiciennes, l’heure étant plus à la volonté de concorde que de discorde. A l’image de Florent Montillot, 1er maire adjoint d’Orléans, qui déclarait accepter la décision de justice l’empêchant de conserver son poste de 15e adjoint en affirmant n’avoir qu’un seul objectif, “agir dans l’intérêt du bien commun“, au delà de toute recherche d’honneur et de médaille (sic !). Il est, quand même élu au bureau avec une délégation de l’éducation et celle de la police métropolitaine …L’idée de l’union de ces deux délégations fait frémir !

Le 11e, présentant le rapport d’orientations budgétaires. Deux points étaient objets de controverses majeures, à un degrés moindre, celui d’une baisse des taux des taxes d’ordures ménagères et d’assainissement liés à une augmentation de celui de la taxe foncière reste à savoir si cette manœuvre s’inscrit dans une mesure en faveur des plus modestes, et d’autre part, la suppression du ramassage des encombrants principalement regretté par les élus communistes montre là, clairement l’option de l’agglo contre les populations les plus démunies, incapables de déposer leurs « monstres » en déchetterie ! C’est ouvrir la porte aux décharges sauvages qu’il faudra ensuite sanctionner !

Le troisième point à l’ordre du jour était l’annonce de mesures d’aides liées aux effets du confinement et de la lutte contre la pandémie. Conscient de la situation économique, le conseil métropolitain a adopté à l’unanimité différentes mesures à effet immédiat. Ainsi, à compter de ce samedi et jusqu’au dernier jour des soldes d’hiver :
– Gratuité totale du réseau TAO tous les samedis de cette période et les dimanches 13 et 20 décembre PREUVE S’IL EN ÉTAIT QUE LA GRATUITE TOTALE DES TRANSPORTS EST POSSIBLE !
– Augmentation de la fréquence des trams les samedis 5, 12 et 19 décembre ainsi que les dimanches 13 et 20 décembre (l’offre de service sur l’ensemble du réseau TAO sera renforcée dès ce 28 novembre pour accompagner la reprise de l’économie) PREUVE QU’IL EST, LA AUSSI, POSSIBLE DE RENFORCER LES DESSERTES POUR LES LIGNES A FORTES AFFLUENCES
– Gratuité pour le stationnement en ouvrage de moins d’1h30 dans les parkings Cathédrale, Hôtel de Ville, Charpenterie, Châtelet, Carmes, Saint-Paul, Médiathèque, Patinoire et Cheval Rouge. LES VINCI ET AUTRES « SUCEURS DE SANG » QUI GÈRENT LES PARKINGS N’ONT PAS DE SOUCIS A SE FAIRE ILS SERONT DEDOMMAGES PAR L’AGGLO
!

Ces mesures sont accompagnées par des mesures complémentaires concernant le stationnement sur voirie, qui relève de la compétence de la Ville d’Orléans. Celui-ci sera rendu gratuit, du 28 novembre et jusqu’à la fin des soldes d’hiver, pour tout stationnement de moins d’1h30 sur l’intégralité du périmètre de stationnement payant sur voirie à Orléans et des plages de stationnement payant existantes.

Parmi les autres points à l’ordre du jour, on notait la création d’une nouvelle délégation, celle de l’égalité entre les hommes et les femmes, attribuée à Valérie Barthe-Cheneau, maire de la Chapelle St Mesmin, et, en fin de séance, un autre point controversé, celui de la transformation de l’office d’HLM Les résidences d’Orléans en société d’économie mixte, contesté par les élus communistes, qui ont choisi de s’abstenir, regrettant des délais trop courts pour la prise de décision, imposée par la loi Elan à fin 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s