NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Emplois supprimés, activité partielle, taux de chômage… Les chiffres de l’année dans le Loiret et en Centre-Val de Loire

L’Insee, la Banque de France et Direccte Centre-Val de Loire ont présenté, ce jeudi soir, les derniers chiffres décryptant l’impact de la crise sanitaire sur l’économie dans la région. Ainsi que les prévisions pour 2021.

Même si 2020 n’est pas encore terminée, un premier bilan économique en Centre-Val de Loire ressort de cette année marquée en France par une crise sanitaire et une récession de 9 %. L’Insee, la Banque de France et Direccte Centre-Val de Loire ont aussi fait connaître les perspectives économiques pour 2021.

+ 1,5 % de demandeurs d’emplois

(catégories A, B et C) sur un an dans le Loiret et en Centre-Val de Loire. Soit dans le département, 60.720 chômeurs au troisième trimestre. L’Eure-et-Loir est le seul département de la région connaissant une baisse du nombre de demandeurs d’emplois, avec – 0,3 %L’Indre est le département le plus touché avec une augmentation de + 2,8 %. En France métropolitaine, l’évolution du nombre de chômeurs sur un an est de + 4,7 %.

6,8 % de taux de chômage en Centre-Val de Loire à la fin du deuxième trimestre. Soit 0,3 % de moins que le taux de chômage au niveau national à la même période. L’Insee prévoit une augmentation du taux de chômage en France de
+ 1,9 point pour le troisième trimestre
.


1.432 emplois supprimés en Centre-Val de Loire depuis le début d’année. Sur ces 1.432 postes détruits, 1.155 sont dans l’industrie et 137 dans le commerce.

– 2.900 intérimaires en fin de trimestre dans la région entre le début et la fin de cette année. En janvier, il y avait 36.500 intérimaires en Centre-Val de Loire, ils étaient 21.600 au plus fort de la crise pendant le premier confinement. En cette fin d’année, ils sont 33.600

528 millions d’euros d’indemnisation de l’activité partielle en Centre-Val de Loire depuis le 1er mars. En novembre, les principaux secteurs indemnisés sont l’hébergement et la restauration, l’industrie, le commerce et les activités scientifiques et techniques.

283.327 salariés en chômage partiel durant le mois d’avril  pendant le premier confinement. Un nombre qui a rapidement diminué jusqu’à la fin de l’été, avant de connaître une augmentation. Pendant le deuxième confinement en novembre, 71.887 salariés de la région étaient en activité partielle.

2,9 milliards d’euros de prêt garanti par l’État en région Centre-Val de Loire fin novembre. Dont 809 millions d’euros pour le secteur du commerce et 766 millions d’euros pour l’industrie manufacturière. Autre soutien financier : le fonds de solidarité dans la région équivaut à 281 millions d’euros. Le montant du report d’échéances fiscales est de 50,2 millions d’euros

Concernant les perspectives pour 2021, l’Insee prévoit une croissance progressive du PIB (+ 3 % au premier trimestre et + 2 % au deuxième). La Banque de France table sur une croissance de 5 % sur l’ensemble de l’année. Cependant, ces perspectives économiques sont liées à beaucoup d’incertitudes, comme le Brexit, la consommation des ménages et un possible troisième reconfinement. L’Insee ne voit pas de retour au niveau d’avant-crise avant mi-2021.

Sylvain Riollet La République du Centre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :