NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Narbonne : au collège Brassens, des profs séquestrés par les parents d’élèves ! La réforme Blanquer en question !

Les enseignants derrière la grille empêchés de rejoindre leur classe

Une opération de séquestration sans violence  s’est déroulée tôt ce matin au collège Brassens. A 9 h 30 La police a permis aux enseignants de rentrer en classe. 

Il était 7 h 20 ce vendredi matin lorsque les premiers parents d’élèves ont commencé leur action, en protestation contre la dotation horaire qui les privera à la rentrée prochaine d’une classe. Les enseignants, arrivés au fur et à mesure, garaient comme à l’accoutumée leur véhicule dans le parking réservé, mais ne pouvaient en sortir, les parents d’élèves ayant verrouillé l’accès. Les enseignants ont donc été séquestrés dans le parking clôturé, dont le portail était verrouillé par un cadenas. Ils n’ont pu assurer les premiers cours de la journée. Les élèves ont été pris en charge dans l’établissement. Une séquestration déroulée sans violence. 

Détérioration des conditions de travail 

Les parents d’élèves, qui, ce jeudi ont rejoint les enseignants dans une opération « collège mort » sont déterminés à lutter contre la détérioration des conditions d’apprentissage dans ce collège en REP. Ils craignent également, dans les mesures avancées par le ministre Blanquer, une suppression des Réseaux d’Education prioritaire. Ce vendredi matin, ils demandaient un rendez-vous avec la DASEN, une demande réitérée régulièrement depuis deux ans, restée sans réponse. 

À 9 h, la police est intervenue et, à l’aide de pinces coupantes, a brisé la chaîne, libérant les enseignants massés derrière la grille. 

Intervention policière pour « délivrer » les enseignantEs !

La veille, jeudi, une délégation d’enseignants a été reçue par la Dasen. Ils ont pu faire part de leurs craintes, face à cette dotation horaire qui les prive d’une classe à la rentrée prochaine. « Nous  avons rappelé le contexte du quartier sensible de Saint-Jean Saint-Pierre, en insistant sur les dégâts occasionnés par la diminution des heures allouées au collège. Nous représentons un rempart contre la délinquance, contre le décrochage scolaire. Nous avons fait état de tension au sein du collège d’un dialogue parfois difficile entre la direction la vie scolaire et nous ». Mais les enseignants, s’ils ont été longuement écoutés ne sont pas satisfaits pour autant :  » Elle n’a pas voulu tenir compte de la spécificité du collège, s’abritant derrière des chiffres. Elle nous a dit que nous étions sur un effet de seuil, mais pour nous ce ne sont pas des chiffres, mais des élèves, des humains. »

Les REP coutent cher, supprimons les ! 

Au-delà de cette dotation horaire défavorable à l’apprentissage en REP, les enseignants ont  également évoqué la réforme de Blanquer, qui vise la suppression de ces réseaux d’éducation prioritaire : « Ce n’est pas une menace, c’est une réalité pour 2022 : trois expériences sont menées à l’heure actuelle en France, la décision est imminente ». Pour les parents, les élus et les professeurs qui se sont battus pour la mise en place de ce dispositif, ce serait une terrible régression.  « D’autant que nous attendons en mars les dispositions pour les écoles avec qui nous travaillons en réseau ». 

Toutes et tous restent très mobilisés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :