NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Espagne : Des milliers de jeunes manifestent depuis plusieurs jours après l’arrestation du rappeur Pablo Hasel

Pour la troisième nuit d’affilée, Barcelone a été marquée par des manifestations contre la condamnation et l’arrestation du rappeur Pablo Hasel. Des manifestations qui ont été suivi de violence. Près de 80 personnes ont été arrêtées en trois jours et une centaine d’autres ont été blessées, rapporte Associated Press.

Le rappeur a été condamné en 2018 à neuf mois de prison pour « apologie du terrorisme », insultes et calomnies à l’encontre de la Couronne et de l’État espagnol. Dans des tweets et textes de chanson, il avait insulté les forces de l’ordre et les avait accusées de torture et d’assassinat. Pablo Hasel avait aussi référence à des organisations armées comme l’ETA.

Après avoir refusé de se rendre jusqu’au dernier jour du délai qui lui avait été accordé, Pablo Hasel s’était barricadé dans une université catalane avant d’être finalement escorté par la police mardi.

Une affaire polémique qui a relancé le débat sur les limites de la liberté d’expression en Espagne. Un débat déjà virulent depuis que le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy a instauré en 2015 une nouvelle loi restreignant les manifestations. Des rapporteurs de l’ONU l’avait jugée « disproportionnée » et avait dénoncé une « atteinte aux libertés et droits fondamentaux ».

L’affaire fragilise aussi la coalition de gauche au pouvoir, comme le rapporte la Vanguardia. Le partenaire des socialistes, Unidas Podemos, a déposé jeudi une demande de « grâce totale » pour Pablo Hasel et un autre rappeur, Valtonyc, qui avait fui en Belgique en 2018 pour éviter un procès.

Pourtant le pouvoir judicaire en rajoute, Pablo Hasél vient de se voir prononcer une nouvelle condamnation à 2 ans de prison, alors qu’il vient d’être interné pour 9 mois de prison.

Comme toujours l’état se venge de tout un chacun qui remet en cause son pouvoir et ses décisions, le pouvoir judiciaire corrompu et issu des lois franquistes et maintenu par la réaction dans un seul but servir le nationalisme espagnol et la monarchie.

Cette décision inique va renforcer les manifestations prévues pour cette fin de semaine dans toute l’Espagne. Nos camarades d’Anticapitalista sont descendus avec les Antifas dans les rues pour réclamer la libération pour Pablo Hasél, dénoncer les violences policières ainsi que la réaction de la monarchie.

Ces mobilisations mettent à mal le pouvoir, le Parti Socialiste a choisi son camp en dénonçant les jeunes qui s’affrontent à la police alors qui ne font que se protéger des violences policières. Le Parti Socialiste appelle à l’unité nationale la droite constitutionnelle, qui affaiblie après les élections catalanes de dimanche dernier, va s’empresser dit répondre positivement.

Le gouvernement va peut-être explosé, UnidosPodemos qui disent comprendre les manifestants sont au pouvoir avec le PS, il va falloir choisir.

Des altercations et des affrontements avec la police ont eu lieu lors de nouvelles manifestations mercredi soir à Madrid, Barcelone et dans plusieurs villes espagnoles, après l’emprisonnement scandaleux du rappeur catalan Pablo Hasel.

À Barcelone, où mardi soir des affrontements avaient déjà eu lieu, des altercations ont été enregistrées à nouveau, avec des projectiles jetés sur les policiers et des barricades érigées avec des bennes à ordures incendiées.

Les manifestations de mardi soir, à Barcelone au moins neuf personnes ont été blessées dont une femme qui a perdu un œil et 29 ont été arrêtées. Dans d’autres villes de Catalogne des manifestations ont eu lieu.

A Madrid des centaines de personnes se sont rassemblées sur la Puerta del Sol, fortement gardée par les forces de sécurité, derrière des banderoles qui clamaient « Assez de censure » et réclamaient la « Liberté » pour Pablo Hasél.

Les manifestants ont affronté les policiers anti-émeutes, qui ont chargé.

Ce jeune rappeur est devenu pour beaucoup un symbole de la liberté d’expression en Espagne après sa condamnation pour des interventions dans lesquels il insultait les forces de l’ordre espagnoles et s’en prenait à la monarchie.

Il s’était barricadé lundi dans l’université de Lérida en compagnie d’un groupe de sympathisants, mais la police catalane est intervenue mardi matin et l’a conduit directement en prison.

L’onde de choc suite à la condamnation du jeune rappeur à de la prison, s’étend au pays, les répercutions politiques ébranlent jusqu’au pouvoir.

Le gouvernement, Parti Socialiste et UnidosPodemos, est mis en accusation, refusant de prendre position, même justifiant l’incarcération du jeune rappeur.

Les critiques pleuvent et les interrogations se font acerbes, car l’état par sa police, sa justice, ne se cache pas pour libérer des élus emprisonnés pour corruption, absous les déclarations sexistes, homophobes et fascistes de l’extrême droite au parlement, laisse parader 200 néo-nazis.

Par contre les matraques pleuvent contre les anti-fascistes, les soutiens au jeune rappeur, menace de renvoyer les élus indépendantistes catalans en prison.

Qu’il soit de droite et aujourd’hui de gauche, le gouvernement défend la monarchie et la constitution issue du franquiste. Parti Socialiste et UnidosPodemos sont complices de la répression contre les jeunes espagnoles, catalans, ils sont les défenseurs du nationalisme espagnol et de la monarchie corrompue.

Comme les manifestants espagnols le NPA réclame la libération du rappeur.

Le droit à la libre expression.

La fin de l’impunité de l’extrême droite.

DEHORS LE ROI ET LA ROYAUTE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 février 2021 par dans ANTIDEMOCRATIQUE, ANTISOCIAL, ARRESTATION/S, CATALOGNE, ESPAGNE.