NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé du 04 au 10 mars 2021

  • Recours excessif à la force de l’OIF en Cisjordanie et à Jérusalem-Est occupée : 3 Palestiniens blessés, dont 2 enfants
  • Attaques navales de l’OIF : Deux pêcheurs ont été blessés par balle, et un bateau a été endommagé lors d’une fusillade à l’OIF; également 3 fusillades ont été signalées sur des bateaux de pêche à l’ouest de la bande de Gaza
  • Trois fusillades de l’OIF sur des zones agricoles et deux incursions signalées dans l’est de Gaza
  • En 162 incursions de l’OIF en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée : 91 civils arrêtés, dont 13 enfants et 3 femmes
  • L’OIF perquisitionné le siège du Syndicat des comités de travail de la santé à al-Bireh
  • 4 maisons et une tente résidentielle démolies, et 20 avis de cessation de la construction et de démolition ont été signifiés en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée
  • Attaques de colons : attaques contre des fermiers et des maisons, et tentative d’enlèvement d’un palestinien en Cisjordanie
  • L’OIF a établi 54 postes de contrôle militaires temporaires en Cisjordanie et arrêté 14 civils palestiniens aux points de contrôle dits

Résumé                                                                                        

Les forces d’occupation israéliennes (OIF) ont continué de commettre des crimes et des violations à plusieurs niveaux contre les civils palestiniens et leurs biens, y compris des raids dans les villes palestiniennes qui sont caractérisés par un usage excessif de la force, des agressions, des exactions et des attaques contre des civils qui sont pour la plupart menées après minuit et tôt le matin. En outre, l’OIF a attaqué et saccagé le siège de l’Union des comités de travail de la santé (UHWC) à al-Bireh et confisqué plusieurs disques durs. Cet incident s’est produit simultanément avec l’arrestation d’un employé de l’UHWC à son siège à Ramallah.

Le PCHR souligne que ces pratiques font partie de campagnes menées par des responsables israéliens contre des organisations et des militants de la société civile palestinienne pour saper leur travail, soit en déformant leur crédibilité, en les arrêtant, soit en fermant les organisations qui fournissent des services pour promouvoir l’identité et la résilience des Palestiniens.

Un autre incident notable qui s’est produit cette semaine a été l’arrestation par l’OIF de cinq enfants, âgés de 8 à 11 ans, à Hébron et la manière violente dont ils ont été conduits à un véhicule militaire alors qu’ils pleuraient. Les enfants ont été libérés 3 heures plus tard.

Plus encore, l’OIF a poursuivi ses opérations de démolition et la remise d’avis de cessation de la construction et de démolition en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est occupée. Les colons ont également mené de multiples attaques contre des civils et leurs biens et ont tenté d’enlever un Palestinien. Le PCHR a documenté 214 violations du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire (DIH) commises par l’OIF et des colons dans l’OPt.

Tir de l’OIF et violation du droit à l’intégrité corporelle :

L’OIF a tiré et blessé trois civils (dont 2 enfants) dans ses attaques en Cisjordanie : l’un a été blessé lors d’un raid de l’OIF à Tubas, et les deux enfants ont été blessés lors d’un autre raid de l’OIF contre al-Khader-Bethléem. Des dizaines d’autres ont été asphyxiés par inhalation de gaz lacrymogène. En outre, un enfant a été blessé après l’explosion d’un engin explosif laissé par l’OIF à Tubas.

Dans la bande de Gaza, deux pêcheurs ont été blessés dans l’une des trois fusillades signalées en mer. En outre, trois fusillades de l’OIF ont été signalées sur des terres agricoles à l’est de Khan Younis et dans le centre de Gaza.

Incursions et arrestations de civils palestiniens par l’OIF : L’OIF a effectué 162 incursions en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée. Ces incursions comprenaient des raids de maisons civiles et des fusillades, attisation de la peur parmi les civils, et l’attaque de beaucoup d’entre eux. Au cours des incursions de cette semaine, 91 Palestiniens ont été arrêtés, dont 13 enfants et 3 femmes.

Dans la bande de Gaza, l’OIF a mené deux incursions limitées dans l’est de Deir al-Balah et Buraij, dans le centre de Gaza.

Démolitions:

Le PCHR a documenté 7 incidents :

  • Hébron : 7 avis de démolition et de cessation de construction ont été signifiés à Ma’in, une maison en construction et un puits d’eau ont été démolis dans l’est de Bani Na’im.
  • Jérusalem-Est : tente résidentielle démolie à Isawiya, une maison a été auto-démolie; et 10 avis de démolition ont été signifiés à al-Jib.
  • Naplouse : 3 avis de démolition et de cessation de la constriction signifiés à Zawata; deux maisons ont été démolies dans le centre des vallées du Jourdain.

Attaques de colons : Les travailleurs sur le terrain du PCHR ont signalé et documenté 6 attaques :

  • Naplouse: pierres jetées sur des maisons à Madama et Burin.
  • Bethléem: 15 oliviers coupés dans la région d’Etsion; les agriculteurs ont été agressés, et une tentative d’enlèvement a eu lieu à Kisan.
  • Salfit: un véhicule attaqué à Bruqin.
  • Ramallah: un agriculteur agressé et son tracteur confisqué à Nabi Saleh.

Politique de bouclage israélienne et restrictions à la liberté de circulation :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt, qui est entrée dans la 14e année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

Dans le même temps, l’OIF a continué de diviser la Cisjordanie en cantons séparés, les routes principales étant bloquées par l’occupation israélienne depuis la Deuxième Intifada et avec des postes de contrôle temporaires et permanents, où les mouvements civils sont limités, et ils sont passibles d’arrestations.

Tir et autres violations du droit à la vie et à l’intégrité corporelle

  • Vers 02h00 le jeudi 06 mars 2021, une force militaire israélienne accompagnée de dizaines de soldats israéliens et de forces spéciales s’est installée dans le quartier d’Obaid, dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont attaqué et fouillé des maisons après avoir détruit ses portes et effrayer ses habitants. L’OIF a également arrêté 6 civils, dont 3 enfants, et les a emmenés vers une destination inconnue. Les personnes arrêtées ont été identifiées comme étant : Mo’tasem Hamza ‘Obaid (18 ans), Mohammed Marwan ‘Obaid (20 ans), Yazan Bassam ‘Onaid (21 ans), Ameer Khader ‘Obaid (17 ans), Rohi Yaser al-Jayyar (17 ans) et Mohammed Hamza ‘Obaid (14 ans). Au cours de laquelle un certain nombre de jeunes Palestiniens se sont rassemblés et ont lancé des pierres, des cocktails Molotov et des feux d’artifice sur l’OIF et leurs véhicules. En conséquence, un véhicule militaire a été incendié. L’OIF a immédiatement attaqué les manifestants, les a poursuivis dans les rues du quartier et a tiré des balles en caoutchouc et de lourdes grenades lacrymogènes sur eux. Les affrontements se sont poursuivis jusqu’à l’aube du lendemain. L’OIF a apporté un véhicule d’assainissement pour pulvériser les manifestants et les maisons résidentielles avec des eaux usées. En conséquence, de nombreux civils ont suffoqué en raison des gaz lacrymogènes et de l’inhalation d’eaux usées.
  • Vers 8h30, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de la ville de Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, a ouvert le feu sur les terres agricoles palestiniennes; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 9h30 le vendredi 05 mars 2021, des canonnières israéliennes stationnées au nord-ouest des eaux de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins et ont ouvert le feu sur un bateau de pêche appartenant à Ashraf Ramadan Hamed al-‘Awour (45 ans), du camp de réfugiés de Jabalia. Le bateau était habité par mohammed (23 ans), le fils d’Ashraf, et un autre pêcheur, À savoir Adham Naser ‘Abed al-Hameed Abu Qasem (27 ans). En conséquence, Mohammed a été abattu d’une balle en caoutchouc dans la bouche tandis qu’Adham a été abattu d’une balle en caoutchouc dans le bras droit. Tous deux ont été transportés à l’hôpital indonésien de Jabalia, où les blessures de Mohammed ont été classées modérées et où les blessures d’Adham étaient mineures. En outre, le bateau a été abattu de plusieurs balles réelles et son moteur a été endommagé en raison de la fusillade lourde. En outre, les forces navales israéliennes ont battu les deux pêcheurs. Le pêcheur Mohammed Ashraf al-‘Awour a déclaré au travailleur sur le terrain du PCHR que les forces navales israéliennes visaient directement le bateau de pêche qu’il transportait et ont ouvert le feu sur son moteur. Par conséquent, le moteur du bateau a subi des dommages et le bateau a cessé de fonctionner. En outre, les forces navales israéliennes ont continué à tirer des balles en caoutchouc, blessant son ami Adham Abu Qasem. Après cela, une autre canonnière israélienne s’est approchée de leur bateau à zéro distance et des soldats de la marine israélienne les ont frappés avec des matraques paralysantes, malgré le fait que le sang coulait de sa bouche. Les pêcheurs ont ensuite été libérés et transportés à l’hôpital pour y être soignés.
  • Vers 10h30, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est du village de la vallée de Gaza (Juhor al-Deek), au sud-est de la ville de Gaza, a ouvert le feu sur des bergers palestiniens; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 22h00 le samedi 06 mars 2021, une force militaire israélienne accompagnée de dizaines de soldats israéliens s’est déplacée dans le village de Hizma, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, a établi un poste de contrôle militaire à l’entrée du village et vérifié les adresses d’urgence des civils, obstruant le mouvement des véhicules. Au cours de laquelle un certain nombre de jeunes Palestiniens se sont rassemblés et ont lancé des pierres et des cocktails Molotov sur l’OIF, qui a riposté avec des balles en caoutchouc et de lourdes grenades lacrymogènes. En conséquence, des dizaines de civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes. En outre, l’OIF a arrêté deux frères et sœurs, à savoir Mahmoud (14 ans) et Mohammed (15 ans), Naser Mohammed Rabah, sous prétexte de lancer des pierres. L’OIF s’est retirée plus tard.
  • Vers 07h35, le dimanche 07 mars 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, et au large de la côte d’al-Sudaniyia, à l’ouest du camp de Jabalia, au nord de la bande de Gaza, ont pourchassé des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins, ont ouvert le feu autour d’eux, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 02h30 le lundi 08 mars 2021, l’OIF s’est installée dans la ville de Tubas, au nord de la Cisjordanie, et a été stationnée près du Vieux Marché, au centre du village. Ils ont ensuite encerclé la maison de Mos’ab Faze’ al-Kilani (19) et surmonté les toits des maisons voisines. Pendant ce temps, un groupe de jeunes Palestiniens se sont rassemblés et ont lancé des pierres sur l’OIF. Des affrontements ont éclaté entre l’OIF et des jeunes Palestiniens pendant plus de 3 heures. Au cours de laquelle l’OIF a tiré des balles réelles et des grenades lacrymogènes. En conséquence, un homme de 25 ans a été blessé à l’artère de la cuisse gauche et transporté par l’ambulance du Croissant-Rouge palestinien (PRCS) à l’hôpital turc de Tubas. Il a été immédiatement admis à l’Unité des soins intensifs (USI) car son état de santé était jugé critique. En outre, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes. En outre, l’OIF a arrêté Mos’ab Kilani et s’est retirée à 06h00.
  • Vers 8h30, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de Khan Yunis, Khuzaʽa a ouvert le feu sur des terres agricoles et des bergers palestiniens, à l’est d’un village; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 18h00, une force militaire israélienne accompagnée de dizaines de soldats israéliens et de forces spéciales s’est déplacée dans la région d’Abou Soud, à l’ouest du village d’Al-Khader, au sud de Bethléem, et stationnée près du mur d’annexion. Au cours de laquelle un certain nombre de jeunes Palestiniens se sont rassemblés et ont lancé des pierres et des cocktails Molotov sur l’OIF et leurs véhicules. En conséquence, l’OIF s’est heurtée à de jeunes palestiniens et leur a tiré des balles réelles et en caoutchouc et des grenades lacrymogènes. Vers 19h00, l’OIF a ouvert le feu sur Mohammed Rami Salah (17 ans) et Khaled Khalil Ghunaim (17 ans), sous prétexte qu’ils avaient tenté de lancer des cocktails Molotov sur des véhicules israéliens. En conséquence, Salah a été abattu de 2 balles réelles dans le pied et la taille; son état de santé a été jugé grave, et Ghunaim a été abattu d’une balle réelle dans le pied. Ils ont été transportés à l’hôpital de la Société arabe de Beit Jala pour y être soignés. Les autorités israéliennes ont affirmé que des soldats israéliens avaient ouvert le feu sur deux civils, qui avaient lancé des cocktails Molotov sur des véhicules israéliens dans la région de Gush Etzion, au sud de Bethléem. La famille des enfants blessés a souligné que les enfants revenaient de leur travail pendant que des affrontements éclataient dans le village, et qu’ils étaient présents devant leurs maisons pour se rendre dans un magasin du village. Les deux familles ont réfuté les affirmations israéliennes selon lesquelles leurs fils avaient tenté de lancer des cocktails Molotov sur les véhicules militaires israéliens, et ont souligné que l’état de santé de Salah était stable tout en restant aux soins intensifs, et ghunaim subira une intervention chirurgicale à la jambe gauche à l’hôpital de la Société arabe.
  • Vers 17h00 le mardi 09 mars 2021, l’OIF s’est installée dans le village de Burin, au sud-est de Naplouse. Pendant ce temps, un groupe de jeunes Palestiniens s’est rassemblé et a lancé des pierres sur l’OIF, qui a riposté avec des bombes sonores et des grenades lacrymogènes. En conséquence, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogène et ont reçu un traitement sur place.
  • Vers 19h00, le Taj al-Deen ‘Izz al-Deen Mohammed Sawaftah (14 ans), de la ville de Tubas, a été grièvement blessé par l’explosion d’un objet de restes militaires israéliens. Selon les investigations du PCHR, Sawaftah a été blessé alors qu’il jouait d’un objet explosif, à 100 mètres de la boutique de son père dans le centre de la ville. Sawaftah a subi des brûlures aux mains et au visage au premier, au deuxième et au troisième degré et a reçu des soins à l’hôpital turc de Tubas. Il convient de noter que la zone, où Sawaftah a été blessé, a été témoin d’une incursion israélienne la veille, au cours de laquelle ils ont encerclé une maison d’habitation et tiré des balles réelles, des grenades lacrymogènes et des bombes sonores.
  • Vers 07h00 le mercredi 10 mars 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins, ont ouvert le feu autour d’eux jusqu’à 10h15, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.

Incursions et arrestations

Jeudi 04 mars 2021:

  • Vers 1 h, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’Askar, au nord-est de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mohammed Yehya Salama (43 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le camp de réfugiés de Jénine et Jénine, à l’ouest de Jénine. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) des civils; Majdi Raja Abu al-Wafa (41 ans), du camp de réfugiés de Jénine, Ashraf Fathi Haweil (19 ans) et Saif Ali Abu Obaid (20 ans), de Jénine.
  • Vers 1h30, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Dhahiriya, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ayed Thabet Abu Sharekh et arrêté son fils, Mohammed (18 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Sami Emad al-Ja’bari (34 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Sebastia, au nord-ouest de Naplouse. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) des civils; Mofeed Mohammed Shihab (30 ans), Shahed Arafat Kayed (21 ans) et Khaled Nadi ‘Aazem (22 ans).
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Shu’afat, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont attaqué et fouillé la maison d’Ahmed Yousef Alian (21 ans) et l’ont emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 2h30, l’OIF s’est installée dans le village de Beita, au sud-est de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Lo’ay Tawfiq Hamayil (20 ans) et Laith Saleh Hamayil (22 ans).
  • Vers 2 h 30, l’OIF s’est installée à Qaffin, à l’est de Tulkarm. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Ahmed Emad Harsha (26 ans) et Sohaib Fo’ad Harsha (28 ans) et les ont arrêtées.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village d’Azzun, à l’est de Qalqilya. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Omar Khaled Saleem (22 ans) et Abdullah Ahmed Howari (25 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée à Abu Dis, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont attaqué et fouillé la maison de Tha’er Abdullah Arabia (32) et l’ont emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 6h30, l’OIF s’est installée dans le quartier de Wadi Yasul à Silwan, au sud de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont attaqué et fouillé la maison de Mohammed Majdi Qa’rour (20 ans) et l’ont emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 9h10, l’OIF stationnée sur un poste de contrôle militaire établi à l’entrée du village d’Auja, au nord-est de Jéricho, a arrêté Omar Izz al-Dein Abu Dayya (34 ans), du camp de réfugiés d’Aqabat Jabr, au sud-ouest de Jéricho. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 15h00, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire d’al-Za’eem a arrêté (3) des civils du quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. L’OIF a emmené Dawoud Mahmoud Abual-Hawa (19 ans), Sufian Firas Abu al-Hawa (18 ans) et Mohammed Mahmoud Abu al-Hawa (18 ans), vers des destinations inconnues.
  • L’OIF a effectué (5) des incursions à Sa’ir et Tarqumiyah dans le gouvernorat d’Hébron; village de Yamun, à l’ouest de Jénine; villages de Safa et Shaq dans le gouvernorat de Ramallah. Aucune arrestation n’a été signalée.

Vendredi 05 mars 2021:

  • Vers 00h30, un énorme OIF s’est installé dans le quartier de Wadi al-Rababa à Silwan, au sud de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Faraj Shuqair et à son frère Jamal, et ont arrêté Tareq Faraj Shuqair (28 ans) et Yehya Jamal Shuqair (26 ans). L’OIF les a emmenés vers des destinations inconnues. Il convient de noter que Yehya Jamal Shuqair est un ancien prisonnier, dont le frère, Nour Shuqair (37 ans), a été tué par les soldats israéliens au poste de contrôle militaire d’al-Za’eem le 25 novembre 2020.
  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée à Yatta, au sud du gouvernorat d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abou Zahra et arrêté Jamal Abdul Karim Abu Zahra (35 ans) et son frère, Mohammed (28 ans).
  • Vers 1 h, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’Aroub, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons et arrêté Mohammed Khaled al-Jinny (22 ans) et Bâle Ya’qoub Badawi (19 ans).
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée à al-Dhahiriya, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abdullah Ayed Abu Skarekh (44) et aucune arrestation n’a été signalée.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Halhul, au nord du gouvernorat d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons et arrêté Mohammed Nadi al-Baba (32 ans) et Mohammed Ibrahim Abu Yousef (30 ans).
  • Vers 08h00, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire al-Container, établi à l’entrée nord de Bethléem, a arrêté Mohab Wael Ajarma (23 ans), du camp de réfugiés d’al-Aroub, au nord d’Hébron, alors qu’il traversait le poste de contrôle. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 09h00, l’OIF a arrêté Nehad Bader Zughayyar (43 ans), alors qu’il était présent près de la porte de Bab al-Amud  » Porte de Damas « , à Jérusalem occupée, et l’a emmené au centre de détention de Moscovie à Jérusalem-Ouest et l’a libéré plus tard. Il convient de noter que Zughayyar est un ancien prisonnier qui a été libéré il y a 6 mois, car il a passé 35 mois dans les prisons israéliennes en charge de rejoindre le « Mouvement de la jeunesse d’Aqsa », une accusation utilisée par l’OIF pour criminaliser la résilience palestinienne à la mosquée al-Aqsa.
  • Vers 11h00, l’OIF a convoqué Yazan Zuhair al-Rajabi (21 ans) et Jadallah al-Rajabi (40 ans), pour interroger le centre de police de la rue Salah al-Dein, à Jérusalem-Est. L’OIF les a libérés après plusieurs heures d’enquête.
  • L’OIF a effectué (5) des incursions à Beit Ula, Idhna et Hadab al-Fawwar, à Hébron; village de Salim, au nord-est de Naplouse; et le village de Rummanah, à l’ouest de Jénine. Aucune arrestation n’a été signalée.

Samedi 06 mars 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Dhahiriya, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ibrahim Eid al-Battat et l’ont arrêté.
  • Vers 10h00, l’OIF stationnée à l’entrée du camp de réfugiés d’Aroub, au nord d’Hébron, a arrêté Mo’taz Kamel Jawabra (20 ans), alors qu’il passait devant le poste de contrôle. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 17h10, l’OIF a arrêté Ahmed Abdul Latif Zayyoud (26 ans), du village de Silat al-Harithiya, à l’ouest de Jénine, alors qu’il était présent près du village de Barta’a, au sud-ouest de Jénine. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 17h20, l’OIF a signé pour garder le mur d’annexion, au nord d’al-Bireh, arrêté Ali Musleh al-Nibali (16 ans) et Mohammed Hmeidan al-Malhi (16 ans), alors qu’ils étaient présents dans une rue adjacente au mur d’annexion. L’OIF les a emmenés en détention « Ofer » à Beitunia, à l’ouest de Ramallah.
  • Vers 18h30, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire de Za’tara, au sud-est de Naplouse, a arrêté Bara’ Murad Kassab (21 ans), du village de Balata al-Balad, à l’est de Naplouse. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 19h30, l’OIF stationnée à côté du mur d’annexion d’al-Shwiaka, au nord de Tulkarm, a arrêté Rayyan Azzam Abu Sheikha (27 ans) et Wisam Nehad Abu Sheikha (25 ans), alors qu’ils tentaient de passer par un trou dans le mur d’annexion pour travailler à l’intérieur d’Israël.
  • L’OIF a effectué (4) des incursions dans les villages d’al-Shuyukh et de Karazah à Hébron; villages de Tayibe et Sinjil, au nord-est du gouvernorat de Ramallah. Aucune arrestation n’a été signalée.

Dimanche 07 mars 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Qalandiya, au nord de Jérusalem-Est occupée. Ils ont attaqué et fouillé la maison d’Ahmed Hammad Owda (17 ans) et l’ont emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Dhahiriya, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ibrahim Eid al-Battat (38 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 13h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Riyad Mohammed Karawi (19 ans) et lui ont remis une convocation pour se référer au centre de police am-Maskobiya, à Jérusalem-Ouest.
  • Vers 15h00, l’OIF s’est installée dans le quartier de Bab Huta, l’un des quartiers occupés de la vieille ville de Jérusalem-Est. Ils ont attaqué et fouillé la maison de Majed Ragheb al-Jo’ba (40) et l’ont emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 17h00, l’OIF a arrêté Mohammed Yaser Hamdan (24 ans) et Rashad Mohammed Abu Riyala (22 ans), alors qu’ils étaient présents près de l’entrée ouest du village d’al-Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée.
  • L’OIF a effectué (6) des incursions à Ti’nik et Zububa, à l’ouest de Jénine; Kifl Haris, au nord de Salfit; Samu, Bani Na’im et Beit al-Rush al-Fauqa villages à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Lundi 08 mars 2021:

  • Vers 1 h 30, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’Aida. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Mahmoud al-Khateeb (22 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 1h40, l’OIF s’est installée dans plusieurs quartiers de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Sa’eed Mahmoud Abbas (27 ans), dans le quartier d’al-Tira, et l’ont arrêté. Pendant ce temps, un groupe de jeunes hommes se sont rassemblés, ont mis le feu à des pneus et lancé des pierres sur les forces israéliennes, qui ont riposté en tirant des balles en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes. En conséquence, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogène; ils ont reçu un traitement sur place.
  • Vers 02h00, l’OIF a renforcé avec des dizaines de véhicules militaires déplacés dans le village de Deir Nidham, au nord-ouest de Ramallah. Ils se sont déployés dans le centre du village, ont tiré au hasard des bombes sonores et des grenades lacrymogènes, provoquant la peur et la panique parmi les civils. Pendant ce temps, une force israélienne a pris d’assaut une maison en construction, appartenant à Ibrahim al-Tamimi, et la transférer à un point militaire. En outre, l’OIF a pris d’assaut et fouillé la maison du prisonnier Ahmed Mezhir al-Tamimi, et confisqué le téléphone portable de son fils, Ahmed. Vers 10 h, l’OIF s’est retirée et aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 02h00, l’OIF a emménagé à Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Ward Abed al-Kilani (22 ans) et Mohammed Naser Sibti (20 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF appuyée par des véhicules militaires s’est déplacée dans al-Bireh et stationnée dans le quartier de Sateh Marhaba. L’OIF a perquisitionné le siège de l’UHWC (2 étages dans le bâtiment al-Sartawi). Des soldats israéliens ont saccagé les bureaux, enlevé les portes principales avec un dispositif spécial utilisé par l’OIF pour ouvrir des portes, et attaqué et fouillé les 6 bureaux des deux étages. La recherche comprenait l’ouverture des casiers de bureau et des tiroirs, où les fichiers privés de l’UHWC sont enregistrés, et les a jetés partout dans le sol. L’OIF a également démantelé le PBX (Private Branch Exchange qui est un réseau téléphonique et Internet privé utilisé au sein d’une entreprise ou d’une organisation); en conséquence, il est tombé en panne. Avant de se retirer à 05h00, l’OIF a confisqué tous les disques durs des ordinateurs trouvés dans les bureaux.
  • Parallèlement, l’OIF s’est installée dans le quartier d’Um al-Sharayet, au sud d’al-Bireh. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Taysir Hasan Abu Sharbak (46 ans), comptable de l’UHWC. L’OIF a arrêté Abu Sharbak avant leur retrait de la région.
  • Il convient de noter que l’UHWC est une organisation non gouvernementale palestinienne très respectée qui a été fondée en 1985. L’UHWC est active dans le domaine de la santé et du développement communautaire dans le territoire palestinien du point de vue des droits de l’homme; elle a des succursales dans la plupart des villes palestiniennes de Cisjordanie et de la bande de Gaza.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le camp de réfugiés d’Aroub, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons et arrêté Mohammed Yousef Muzein (23 ans) et Basem Haitham Badawi (20 ans).
  • Vers 02h50, l’OIF s’est installée à Birzeit, au nord de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté l’ancien prisonnier, Mohammed Yousef Washha (19 ans), étudiant à l’Université de Birzeit. L’OIF a remis à Fadi Sidqi Washha et Mousa Washha des citations à comparaître devant les services de renseignement israéliens en détention « Ofer », à l’ouest de Ramallah.
  • Vers 05h00, l’OIF s’est installée dans la région de Farsh al-Hawa, à l’ouest d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Tareq Nidal Naji (24 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 11h00, l’OIF et les services de renseignement israéliens ont pris d’assaut le siège du Centre des femmes dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. L’OIF a confisqué les cartes d’identité de la plupart des personnes, certains contenus de l’exposition et leur a interdit d’effectuer des événements, en coïncidence avec la Journée internationale de la femme, puis ils ont arrêté les organisateurs de l’événement; Ikhlas al-Sayyad et Manal Abu Sbeitan. L’OIF a affirmé qu’ils étaient chargés de recevoir des fonds et du soutien de la PNA et que l’événement contenait des conditions nationales et politiques palestiniennes.
  • Yasmine al-Sayyad, l’une des organisatrices de l’événement, a déclaré que l’OIF avait dispersé une exposition culturelle pour les femmes de Jérusalem, confisqué des robes traditionnelles et des pièces d’exposition. L’OIF a allégué que l’événement avait été financé par l’Autorité palestinienne. Elle a ajouté qu’ils avaient arrêté le directeur du centre, Ikhlas al-Sayyad, et le créateur de mode de l’exposition, Manal Abu Sbeitan, et les avaient emmenés dans un centre d’enquête à Jérusalem. L’OIF les a libérés plus tard.
  • Vers 12h30, l’OIF a arrêté Anhar Sami Hijja (21 ans), de Kafr Ni’ma, à l’ouest de Ramallah, alors qu’il était présent près de la colonie de « Sede Efraim », à l’ouest de la ville. L’OIF a affirmé qu’elle était en position de couteau. Il convient de noter que Hijja est mariée et a une petite fille.
  • L’OIF a effectué une incursion à Baqa al-Sharqiyya, au nord de Tulkarm. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mardi 09 mars 2021:

  • Vers 00h50, l’OIF s’est installée dans le village de Zawata, à l’ouest de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Islam Hasan Jouda (31 ans).
  • Vers 1h10: L’OIF s’est installée dans le village de Silat al-Harithiya, à l’ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mohammed Monir Tahaina (25 ans).
  • Vers 1h40, l’OIF s’est installée à Arraba, au sud-ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Saleh Sabri al-Shamali (23 ans).
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée à Hébron et a été stationnée dans la région d’Harat al-Sheikh. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons et arrêté Hani Shaker al-Fakhouri (23 ans) et Oday Hmeidan al-Sharbati (20 ans).
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée à al-Eizariya, à l’est de Jérusalem-Est occupée. ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Hussam Husain Far’oun (25 ans) et Nizar Eyad Bassa (22 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans le village d’Abu Dis, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Khamees Waleed Bahar (23 ans) et l’ont arrêté.
  • L’OIF a effectué (12) des incursions dans les villages de Ya’bad, Kafr Ra’i, Jab’, Jalbun, Faqqoa, Zabuba et Rummanah dans le gouvernorat de Jénine; Les villages de Deir Sharaf, Qusin et Sarra dans le gouvernorat de Naplouse; camp de réfugiés d’al-Fawwar et Kharsa à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mercredi 10 mars 2021:

  • Vers 1 h, l’OIF s’installe à Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Ameer Adnan al-Karam (25 ans).
  • Vers 1h15, l’OIF s’est installée dans le village de Silat al-Harithiya, à l’ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mo’tasem Ahmed Jaradat (44 ans).
  • Vers 1h30, l’OIF s’est installée dans le village de Yamun, à l’ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Izz al-Dein Yousef Freihat (27 ans).
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée dans le village de Kafr Ni’ma, à l’ouest de Ramallah, et a été stationnée dans le centre du village. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Ahmed Nazeeh Abu ‘Aadi (15 ans) et Mahmoud Ghaleb Abu ‘Aadi (15 ans).
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’Aida, à l’ouest de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Malek Allan (28 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 3 h, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Khadir, au sud de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Mamdouh Salah (20 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans le village de Beit Fajjar, au sud de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Issam Hussain Deiriyya (22 ans) et Eyad Ahmed Taqatiqa (20 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 8h30, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée de 50 à 100 mètres à partir de l’est de la région de Wadi Gaza jusqu’au village d’al-Bureij au sud, à côté de la clôture frontalière. Ils ont ratissé et nivelé les terres et redéployé à l’intérieur de la clôture frontalière vers 18 h.
  • Vers 9h30, l’OIF, renforcée par 6 bulldozers militaires, s’est déplacée à 50-100 mètres à l’ouest de la clôture frontalière, à l’est de Deir al-Balah. Ils ont ratissé et nivelé les terres et les ont redéployées vers 14 h.
  • Vers 9h30, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Saouane, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison du cheikh Akrama Sa’eed Abdullah Sabri (82 ans), chef du Haut Conseil suprême islamique, et l’ont emmené au centre de détention de Moscovia à Jérusalem-Ouest. L’avocat du cheikh Sabri, Hamza Qutaina, a déclaré qu’un grand nombre de soldats israéliens et de membres des services de renseignement avaient arrêté Sabri et l’avaient emmené au centre de détention de Moscovie pour l’interroger sur son intention présumée de se joindre à une réunion religieuse à Bab al-Rahma, dans la mosquée al-Aqsa, dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, considérée comme illégale par les autorités d’occupation. Qutaina a ajouté que les services de renseignement israéliens ont libéré cheikh Sabri vers 14h30.
  • Vers 14h00, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée vers Khirbet al-Rakiz, à l’est de Yatta, au sud du gouvernorat d’Hébron. L’OIF a poursuivi un groupe d’enfants alors qu’ils étaient présents près de l’établissement « Hafat Ma’un », à 300 mètres du village. L’OIF a arrêté 5 enfants et les a emmenés dans un centre de police de la colonie de Kiryat Arba’, à l’est d’Hébron, et les a relâchés après 3 heures. Une vidéo montrait les soldats israéliens alors qu’ils poussaient les enfants à l’intérieur de la jeep militaire, et leurs parents ont tenté d’empêcher les soldats israéliens d’arrêter leurs enfants, mais en vain. Les enfants sont: Jaber Mohammed Abu Hmeid (9), et ses frères, Zeyad (10) et Saqer (11); Zeyad Jaber Hmeidat (8), et Yaseen Jabrin Hmeidat (10).
  • L’OIF a effectué (4) des incursions dans les villages de Tura et Silat al-Dhahr à Jénine; halhul et surif villages à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Expansion des colonies et violence des colons en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée

Démolition et confiscation de biens civils

  • Vers 10 h le jeudi 04 mars 2021, l’OIF, appuyée par deux véhicules militaires et accompagnée d’un véhicule de l’Administration civile israélienne, s’est déplacée dans le village de Ma’in, à l’est de Yatta, au sud d’Hébron. L’OIF s’est déployée entre les maisons pendant que l’agent distribuait des avis pour arrêter les travaux de construction et d’autres pour démolir des maisons sous prétexte de construire dans la zone C.
  • Les avis étaient les suivants :
  • Remarquez no. (266764) arrêter la construction pour arrêter les travaux dans une habitation de 150 m² de béton appartenant à Tariq Ziad Makhamrah, qui y vit avec ses 3 enfants.
  • Avis n ° 32252 pour arrêter les travaux de construction dans une habitation de 30 m² de béton appartenant à Tariq Ziad Makhamrah, qui y vit avec sa femme.
  • Avis n ° (266762) pour arrêter les travaux de construction dans un bâtiment de 140 m² de béton et de briques abritant Jihad ‘Issa Hamamdah et ses 5 enfants avec ses parents.
  • Avis final n ° (32252) pour arrêter les travaux et démolir un logement de 100 m² construit en ciment en 2018 et appartenant à ‘Issa Jamal Mousa Hamamdah et sa femme.
  • Avis final n ° (32252) pour arrêter les travaux de construction et de démolir un logement en construction appartenant à Raed Ibrahim No’man Abu ‘Aram sur une superficie de 140 m². Il a commencé à construire le logement en 2018.
  • Avis final n ° (32253) pour arrêter les travaux et démolir un atelier de pierre et de marbre, qui est une parcelle de terrain pour afficher des pierres et une caserne en tôles de 40 m² qui comprend des outils électriques utilisés pour couper les pierres appartenant à Ibrahim Mohammed Khalil Dababsah.
  • Avis de démolition d’un nouveau bâtiment fondé sur (ordre militaire no 1797) dans les 96 heures. Le bâtiment appartient à Ali Ismail Hamamdah et comprend 2 étages; l’un est de 120 m² et l’autre est de 40 m². Il devait y vivre avec sa femme et ses cinq enfants.

Les avis leur donnaient jusqu’au 18 mars 2021 pour appliquer tous les documents nécessaires à la construction pour obtenir une licence des autorités compétentes du Comité de construction de l’Administration civile israélienne.

  • Le jeudi 04 mars 2021, l’OIF a démoli une tente abritant la famille Alian qui avait été établie par eux sur les décombres de leur immeuble résidentiel, notant que les bulldozers de la municipalité israélienne ont démoli le bâtiment à la fin du mois dernier dans le village d’al-Issawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, pour la deuxième fois.

Mohammed Abu al-Humus, membre du Comité de suivi du village d’al-Issawiya, a déclaré que l’OIF avait attaqué la tente de la famille Alian, l’avait encerclée, puis avait commencé la démolition. Il a ajouté que l’OIF avait démoli la tente qui avait été établie sur les décombres des maisons démolies par l’OIF le 22 février au milieu de tirs aléatoires de bombes sonores. Ils ont également enlevé des slogans en solidarité avec la famille et menacé tous ceux qui se trouvaient à l’intérieur de la tente de venir ici.

Il convient de noter que « la famille Alian a déjà déclaré que la décision de démolir le bâtiment familial, qui comprenait 2 étages et abritait 20 membres de sa famille, dont 12 enfants, sous prétexte de construction sans permis, était une décision politique par excellence, d’autant plus que leur fils, Fadi, avait déjà reçu plusieurs appels des services secrets israéliens le menaçant de démolir son bâtiment familial s’il continuait à travailler comme chef de l’unité de garde dans la mosquée. La famille a ajouté que Fadi a été arrêté à plusieurs reprises et l’a taquiné dernièrement jusqu’à ce qu’ils démolissent le bâtiment familial qui a été établi il y a plus de 10 ans sous le prétexte d’une construction sans permis.

  • Le samedi 06 mars 2021 au matin, Mohammed ‘Issa Nader Abu Riyalah a poursuivi la démolition de sa maison dans le village d’al-Issawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, conformément à la décision de la municipalité israélienne sous prétexte de construction sans permis.

Abu Riyalah a déclaré que sa maison a été établie en 2005 sur une superficie de 120 m² et comprenait 4 chambres où il vivait avec sa femme et ses 5 enfants; l’aîné a 20 ans tandis que le plus jeune a 16 ans. Il a dit qu’il avait reçu un avis de la municipalité israélienne pour démolir sa maison il y a un an, alors il s’est auto-démoli les murs. Il a ajouté que les officiers de la municipalité israélienne n’ont pas suffi à la démolition des murs et lui a ordonné de poursuivre la démolition complète de la maison car il a reçu une nouvelle décision de démolition il ya un mois et a reçu un appel de la municipalité israélienne et la police il ya une semaine l’informant que s’il ne démolissait pas sa maison , les bulldozers viendront dimanche pour le réaliser et il sera condamné à une amende de 150 000 shekels pour les frais de démolition de l’équipe municipale.

  • Vers 11 h le lundi 8 mars 2021, l’OIF, appuyée par des véhicules militaires et accompagnée d’un véhicule de l’Administration civile israélienne, d’une pelle et d’un bulldozer, s’est déplacée dans la région de Khelet al-Ward, à l’est du village de Bani Na’im, à l’est d’Hébron. L’OIF s’est déployée dans la région tandis que les véhicules ont commencé à démolir une maison en construction composée d’un rez-de-chaussée de 130 m² et d’un premier étage non toit en plus d’un puits d’eau appartenant à Joudah Mohammed Abdel Hamid al-Rajabi, qui devait emménager avec sa famille de 9 personnes; l’aîné de ses enfants a 13 ans. Il convient de noter que les autorités israéliennes ont notifié à al-Rajabi d’arrêter les travaux de construction le 11 août 2020 et l’ont de nouveau informé le 11 novembre 2020.
  • Vers 12h30, l’OIF accompagnée d’un VUS de l’administration civile israélienne s’est déplacée dans la région d’Ein Zawata, au nord-ouest du village de Zawata, à l’ouest de Naplouse. L’agent de l’administration civile a fixé 3 avis pour arrêter les travaux de construction dans 2 maisons et une caserne sous prétexte de construction illégale dans la zone C.

Les personnes notifiées étaient :

  1. Taleb ‘Abdel Rahim Zawatiyah: un prêt-à-déplacer de 80 m² dans la maison, qui est dans le plan structurel du village qui a été approuvé par les autorités israéliennes en 2008.
  2. Muhanad S’eifan de Naplouse: une maison en construction sur une superficie de 120 m².
  3. Une caserne en construction appartenant à la famille Adas sur un terrain où il y a 20 partenaires.
  • Mardi 09 mars 2021, les autorités israéliennes ont notifié la démolition de 10 installations dans le village d’al-Jib, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée, sous prétexte de constructions sans permis.

Ghassan Allan, maire d’al-Jib, a déclaré que l’OIF s’était installée dans la zone adjacente au mur d’annexion du centre du village et avait pris des photos des bâtiments résidentiels et des installations de la région. Ils ont fixé 10 avis de démolition sur les murs et les portes des bâtiments appartenant aux familles d’Abu Hamoud, Abu Dayyah et Za’al. Parmi ceux-ci, une maison, un entrepôt et une salle de mariage appartiennent au prisonnier dans les prisons israéliennes, Shokri Abu Dayyah.

Il convient de noter que le village d’al-Jib est situé au nord-ouest de Jérusalem et tire son nom de l’ancien village cananéen, « Gibeon », qui signifie la colline. Al-Jib était connu dans le passé pour ses terres agricoles, mais aujourd’hui il est isolé et entouré par le mur d’annexion, l’expansion des colonies et les colonies. Al-Jib ainsi que les villages de Beit Hanina, al-Judeira et Bir Nabala forment un « al-Jib » qui est isolé par le mur. Le village est entouré par les colonies givat Ze’ev et Givon de l’ouest et la colonie de Har Shmuel du sud au nord-ouest. En 2006, les autorités israéliennes ont établi un poste de contrôle militaire pour l’isoler de Jérusalem.

  • Vers 9h23 le mercredi 10 mars 2021, l’OIF a accompagné trois VUS de l’Administration civile israélienne, un bus transportant des soldats israéliens, 15 VUS militaires israéliens et 6 excavatrices à bord de 3 grues déplacées dans la région d’Ein Shebli, dans les vallées du Jourdain central, au nord-est de Naplouse. Les bulldozers ont immédiatement démoli 2 maisons pour 2 frères sous prétexte de construction illégale dans la zone C.

La démolition comprenait :

  1. Un bâtiment de 2 srotey où chaque étage est de 400 m²; le premier étage est pour les magasins tandis que le deuxième étage comprenait 2 appartements; chacun est de 200 m². Le bâtiment appartenait à Mazen Khalil Mohammed al-‘Omor qui vivait avec sa famille de 7 personnes, dont 5 enfants, dans l’un des 2 appartements.
  2. Un bâtiment de 2 srotey où chaque étage est de 400 m²; le premier étage est pour les magasins tandis que le deuxième étage comprenait 2 appartements; chacun est de 200 m². Le bâtiment appartenait à Jamal Khalil Mohammed al-‘Omor qui vivait avec sa famille de 7 personnes, dont 3 enfants, dans un appartement tandis que sa mère et ses deux sœurs vivent dans l’autre appartement.

Attaques de colons contre des civils palestiniens et leurs biens

  • Vers 16h00 le vendredi 05 mars 2021, des colons du groupe « Price Tag » provenant de la colonie « Yitzahar » établie sur les terres du sud-est de Naplouse ont attaqué la périphérie est du village de Madma et jeté des pierres sur les maisons civiles avant que les villageois puissent les affronter, les forçant à partir.
  • Le samedi matin 06 mars 2021, des colons israéliens ont coupé 15 oliviers d’une parcelle de terre appartenant à Jamal Abdullah Isma’il dans la région d’Atsion, au sud de Bethléem.
  • Le directeur du comité de résistance à l’annexion et à la colonisation de Bethléem, Hasan Breijiyeh, a déclaré que les colons israéliens avaient coupé 15 oliviers dans la région d’Etzion appartenant à Jamal Abdullah Isma’il du village d’Urtas, notant que la colonie de Gush Etzion est l’une des plus anciennes colonies israéliennes que les autorités israéliennes ont établies sur les terres palestiniennes de Bethléem après la guerre de 1967.
  • Vers 17h00, un groupe de colons de la colonie de « Brukhin », à l’ouest de Salfit, a attaqué un véhicule appartenant à Hatem ‘Othman ‘Omar al-Haji (66 ans), du village de Burqin, à l’ouest de Salfit, alors qu’il se trouvait sur ses terres avec sa famille dans la région d’al-Qa’aat, au nord du village. Par conséquent, les pneus ont été perforés et les vitres de la voiture ont été brisées.

Hatem ‘Othman al-Haji a dit que:

« Alors que j’étais sur le point de quitter mes terres dans la région d’al-Qa’aat, au nord du village, avec mes frères, ma femme et l’aîné de mes fils, l’aîné a 10 ans, j’ai entendu des bruits qui semblent être des explosions successives. J’ai regardé le véhicule stationné devant la terre et j’ai trouvé un groupe de colons âgés de 16 à 19 ans qui s’enfuyaient. Ils se sont alors retournés pour me regarder et ont lancé des pierres. Ils sont rapidement partis. Par la suite, j’ai découvert que les pneus étaient crevés lorsqu’ils les ont déchirés avec des couteaux, et j’ai aussi brisé les fenêtres. Quelques minutes plus tard, une femme colon et des gardes de sécurité sont arrivés et ont ouvert une enquête sur l’incident lorsque j’ai témoigné. Je lui ai dit qu’il restait encore des pierres dans le véhicule avec les empreintes digitales sur eux, mais ils ont ignoré cela. Je leur ai aussi dit qu’il y avait des caméras de surveillance dans la région, et qu’ils peuvent facilement savoir qui a attaqué le véhicule. J’ai appelé quelqu’un, et une cinquantaine de jeunes sont arrivés et ont apporté une grue pour emmener le véhicule chez moi.

  • Samedi soir également, des colons israéliens armés sous la garde lourde de l’OIF se sont installés sur les terres d’Ayoub Yousif ‘Abyat dans le village de Kisan, à l’est de Bethléem. Ils ont attaqué les fermiers dans la terre et ont essayé d’enlever le fils du propriétaire. Saddam ‘Abyat, maire du village de Kisan, a déclaré qu’un groupe de colons de la colonie de « Ma’ale Amos » établie sur la terre du village s’est installé sur la terre d’Ayoub Yousif ‘Abyat près de la colonie d’Eibi Hanahel pendant qu’il plantait la terre avec sa famille. Il a ajouté que les colons menaçaient les fermiers de la terre sous la menace d’une arme à feu. Au cours de laquelle des dizaines de résidents du village se sont rassemblés dans la région et ont tenté d’affronter les colons et l’OIF, qui ont tiré des grenades lacrymogènes et des bombes sonores sur eux, les forçant à quitter la terre. En conséquence, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes. « Abayat a déclaré que les colons ont récemment intensifié leurs attaques et les tempêtes de terres civiles dans le village dans le cadre de leurs tentatives de s’emparer de vastes zones de terres et de les annexer aux colonies sous la protection de l’OIF.
  • Vers 15 h le mardi 9 mars 2021, un groupe de colons de la colonie de Halmish, établie sur les terres palestiniennes du village d’al-Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah, s’est installé dans la zone agricole près de la colonie. Ils ont tenté d’attaquer l’agriculteur Monjed Ahmed al-Tamimi, du village de Deir Nizam, et de l’expulser de sa terre qu’il labourait. L’OIF est intervenue après avoir refusé de quitter ses terres et saisi son tracteur agricole. Ils l’ont forcé à quitter le terrain sous prétexte que la zone est située dans les terres que les autorités israéliennes ont déclarées comme propriété de l’État, notant qu’al-Tamimi possède des papiers prouvant sa propriété du terrain qui est d’environ 35 dunums.

Politique de fermeture et restrictions à la liberté de circulation des personnes et des marchandises :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt alors qu’elle est entrée dans les 14E année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

La Cisjordanie:

En plus de 108 postes de contrôle permanents et routes fermées, cette semaine a vu la mise en place de postes de contrôle plus temporaires qui restreignent les marchandises et les individus 54 postes de contrôle temporaires, où ils ont fouillé les véhicules des Palestiniens, vérifié leurs iD et arrêté 14 d’entre eux. L’OIF a fermé de nombreuses routes avec des cubes de ciment, des barrières de détecteur de métaux et des bermes de sable et a resserré ses mesures contre le mouvement des individus aux postes de contrôle militaires permanents.

Jérusalem:

  • Le dimanche 07 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle près de l’intersection Khan al-Ahmar et à l’entrée du village d’Anata, à l’est de Jérusalem-Est occupée.

Bethléem:

  • Le jeudi 04 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle près de l’intersection al-Nashnash, au sud de la ville.
  • Le vendredi 05 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée de la ville de Beit Jala.
  • Le dimanche 07 mars 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle à l’entrée ouest du village de Beit Fajjar, à l’entrée sud du village de Nahalin et à l’entrée de la ville de Beit Jala.
  • Le lundi 08 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée nord du village de Tuqu et près de l’intersection al-Nashnash, au sud de la ville.
  • Le mardi 09 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée nord du village de Tuqu et dans la région d’Aqabet Hasnah, à l’ouest de la ville.

 Ramallah:

  • Le jeudi 04 mars 2021, l’OIF a fermé avec des cubes de ciment l’entrée du village de Sinjil, au nord de la ville, pendant 5 heures consécutives. L’OIF a également établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Turmus Ayya, au nord-est de la ville.
  • Le vendredi 05 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée principale du village de Nabi Salih, au nord-ouest de la ville.
  • Le samedi 06 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle sur une route reliant les villages de Deir Ibzi et Ras Karkar, et à l’entrée du village de Nabi Salih.
  • Le dimanche 07 mars 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle aux entrées des villages d’Ein Siniya et turmus Ayya et près de la colonie de Beit El (sur la route menant au camp de réfugiés de Jalazone), au nord d’al-Bireh.
  • Le lundi 08 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Kharbatha Bani Harith, au nord-ouest de la ville.
  • Le mardi 09 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle près du pont du village d’Atara et à l’entrée du village de Sinjil.

Jericho:

  • Le vendredi 05 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée nord de Jéricho.
  • Le dimanche 07 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée sud de Jéricho.
  • Le lundi 08 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée sud de Jéricho.
  • Le mardi 9 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées nord et sud de Jéricho.

Naplouse:

  • Le mardi 9 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Madama, au sud-est de Naplouse.

Hébron:

  • Le jeudi 04 mars 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle aux entrées des villages d’Ash-Shuyukh et de Surif et à l’entrée du camp de réfugiés de Fawwar.
  • Le vendredi 05 mars 2021, l’OIF a établi 2 points de contrôle aux entrées d’Idhna et du Samu
  • Le samedi 06 mars 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle aux entrées des villages de Beit Awwa, Idhna et Khasa, ainsi qu’à l’entrée nord d’Hébron.
  • Le dimanche 07 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages d’Idhna et de Sa’ir.
  • Le mardi 09 mars 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle aux entrées des villages de Beit Ummar et Susya, à l’entrée ouest d’Hébron et à l’entrée nord de la ville de Yatta.

Qalqilya:

  • Le lundi 08 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages d’Azzun et de Jit.
  • Le lundi 08 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée du village d’Azzun et à l’intersection du village de Jit, à l’est de la ville.

Salfit:

  • Le lundi 08 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée de la ville de Salfit et à l’entrée du village de Deir Ballut, à l’ouest de la ville.
  • Le mardi 09 mars 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle aux entrées des villages de Bruqin et Deir Ballut, à l’ouest de la ville, et à l’entrée du village de Haris, au nord de Salfit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18 mars 2021 par dans APARTHEID, COLONIALISME, CRIMES DE GUERRE, GAZA, ISRAEL, Palestine.
%d blogueurs aiment cette page :