NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

USA : CHIP FITZGERALD, MILITANT DES BLACK PANTHERS, MEURT EN PRISON

5 avril 2021 ACTA ZONE

Romaine « Chip » Fitzgerald, est décédé le 29 mars dans une prison californienne après avoir été incarcéré pendant plus de 51 ans, depuis son adolescence. Fitzgerald, 71 ans, était le membre des Black Panthers le plus longuement emprisonné.

Il purgeait deux peines de prison à vie pour le meurtre d’un agent de sécurité et la tentative de meurtre d’un officier de la California Highway Patrol. Bien que frêle et malade, Fitzgerald s’est vu refuser la liberté conditionnelle à plusieurs reprises. Pendant son séjour en prison, il a subi une attaque cérébrale et a dû utiliser un fauteuil roulant, selon Democracy Now. Il était également arrière-grand-père.

Fitzgerald était un ancien membre de la section de Los Angeles du Black Panther Party.

Le 7 septembre 1969, un agent de la California Highway Patrol arrête une Volkswagen dans laquelle se trouvent Fitzgerald et deux autres membres du Black Panther Party (Robert Williams et Luxey Irvin).

Le rapport de police indique que les hommes avaient été arrêtés pour un feu arrière défectueux. Cependant, de nombreux militants de la communauté pensent que c’était en raison de leur affiliation au BPP, selon une biographie en ligne écrite par Mumia Abu-Jamal, membre incarcéré du Black Panther Party. Durant le contrôle, une fusillade éclate, laissant Fitzgerald et un officier blessés.

La cause de la mort de Fitzgerald est inconnue à ce jour.

Né le 11 avril 1949, Fitzgerald a grandi dans les quartiers de Watts et Compton, dans le centre-sud de la Californie. À l’adolescence, il a rejoint le Black Panther Party, participant aux programmes alimentaires et de community empowerment des Panthers.

Lors de son arrestation après la fusillade, Fitzgerald a plaidé non coupable de l’accusation de tentative de meurtre sur l’agent de la California Highway Patrol. « Mais il y avait une autre charge contre Chip. Les jours précédant son arrestation, Chip a été accusé d’être impliqué dans la mort d’un agent de sécurité. Bien que les preuves contre lui soient faibles et que Chip ait nié toute implication, il a quand même été condamné à mort », rapporte Peoples World.

La Cour suprême de Californie a interdit la peine de mort en 1972, si bien que Fitzgerald et d’autres condamnés à mort ont vu leur peine commuée en prison à vie avec possibilité de libération conditionnelle. Fitzgerald s’est vu refuser la liberté conditionnelle plus d’une douzaine de fois. « Il a eu droit à une libération conditionnelle pour la première fois en 1976 et a purgé plus de trois fois la peine moyenne pour son crime », ont écrit des habitants de Californie dans une pétition pour la libération de Fitzgerald sur Change.org.

Différents collectifs, militants et associations ont rendu hommage à Fitzgerald et sa vie volée dès l’adolescence par le racisme et l’oppression systémique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 avril 2021 par dans RACISME, USA.