NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé du 25 au 31 mars 2021 !

  • Recours excessif à la force de l’OIF en Cisjordanie et à Jérusalem-Est occupée : 4 Palestiniens blessés, dont 2 enfants
  • Trois fusillades de l’OIF signalées dans des zones agricoles (est) et trois autres sur des bateaux de pêche en mer de Gaza
  • En 121 incursions de l’OIF en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée : 62 civils arrêtés, dont 3 enfants et 2 femmes
  • L’OIF émet un avis de cessation de construction contre un mur de soutènement et une maison à Hébron et Bethléem
  • Attaques de colons : civils palestiniens blessés et assaut contre un véhicule; chaînes de pierre détruites, et oliviers coupés à Salfit et Bethléem
  • L’OIF a établi 55 postes de contrôle militaires temporaires en Cisjordanie et arrêté 3 civils palestiniens aux points de contrôle dits

résumé                                                                     

Les forces d’occupation israéliennes (OIF) ont continué de commettre des crimes et des violations à plusieurs niveaux contre les civils palestiniens et leurs biens, y compris des raids dans les villes palestiniennes qui sont caractérisés par un usage excessif de la force, des agressions, des exactions et des attaques contre des civils qui sont pour la plupart menées après minuit et tôt le matin. Plus encore, l’OIF a poursuivi ses opérations de démolition et la remise d’avis de cessation de la construction et de démolition en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est occupée. Le PCHR a documenté 207 violations du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire (DIH) commises par l’OIF et des colons de l’OPt.

Tir de l’OIF et violation du droit à l’intégrité corporelle :

Quatre Palestiniens, dont deux enfants, ont été blessés par l’usage excessif de la force par l’OIF contre des civils en Cisjordanie : un enfant a été blessé lors des manifestations hebdomadaires de Kafr Qaddum à Qalqilya; un autre lors d’une manifestation à Beit Dajan à Naplouse; un autre enfant a été blessé lors d’un raid de l’OIF contre la maison d’un ancien prisonnier palestinien à Jérusalem-Est occupée, notant que le prisonnier avait été libéré le même jour après 20 ans dans les prisons israéliennes. Des dizaines d’autres personnes ont été asphyxiées par inhalation de gaz lacrymogène, et d’autres ont été blessées lors d’un assaut de l’OIF lors de raids contre des maisons palestiniennes à travers la Cisjordanie.

Dans la bande de Gaza, trois fusillades de l’OIF ont été signalées sur des terres agricoles à l’est de Gaza; et 3 sur les bateaux de pêche dans la mer de Gaza.

Incursions et arrestations de civils palestiniens par l’OIF : L’OIF a effectué 121 incursions en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée. Ces incursions comprenaient des raids de maisons civiles et des fusillades, attisation de la peur parmi les civils, et l’attaque de beaucoup d’entre eux. Au cours des incursions de cette semaine, 62 Palestiniens ont été arrêtés, dont 3 enfants et 2 femmes, dont un journaliste qui a été arrêté alors qu’il effectuait une interview. Elle a été arrêtée pour plusieurs autres personnes avant sa libération.

Dans la bande de Gaza, l’OIF a mené deux incursions limitées dans l’est de Deir Balah.

Démolitions:

Pchr a documenté les incidents suivants :

  • Hébron: avis de cessation de construction signifié contre une maison dans l’est de Yatta.
  • Bethléem: avis de cessation de construction signifié contre un mur de soutènement à Tuqu.

Attaques de colons : Les travailleurs sur le terrain du PCHR ont signalé et documenté 3 attaques :

  • Bethléem: un civil palestinien agressé dans le sud de Bethléem.
  • Salfit: véhicule agressé; chambre agricole détruite; chaînes de pierre détruites, et 15 oliviers coupés.

Politique de bouclage israélienne et restrictions à la liberté de circulation :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt, qui est entrée dans la 14e année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie. Les Nations Unies ont confirmé que les conditions de Gaza s’aggravent, avec une détérioration des services de santé, d’électricité et d’eau. L’ONU a souligné que la bande de Gaza exige d’immenses efforts dans les secteurs du logement et de l’éducation et de créer des possibilités d’emploi.

Dans le même temps, l’OIF a continué de diviser la Cisjordanie en cantons séparés, les routes principales étant bloquées par l’occupation israélienne depuis la Deuxième Intifada et avec des postes de contrôle temporaires et permanents, où les mouvements civils sont limités, et ils sont passibles d’arrestations.

Tir et autres violations du droit à la vie et à l’intégrité corporelle

  • Vers 21h30 le jeudi 25 mars 2021, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de la ville de Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, a ouvert le feu sur des terres agricoles; aucune causalité n’a été rapportée.
  • Le vendredi 26 mars 2021, vers 09h00, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de Khan Yunis, a ouvert le feu sur des terres agricoles, à l’est du village d’Al-Fukhari, à l’est de Khan Yunis. Vers 12 h, l’OIF a rouvert le feu sur les terres agricoles; aucune causalité n’a été rapportée.
  • Vers 12h30, l’OIF stationnée à l’entrée nord du village de Kafr Qaddum, au nord de Qalqilya, a réprimé une manifestation organisée par des dizaines de jeunes Palestiniens. L’OIF a poursuivi les Palestiniens rassemblés dans la région, les a affrontés et a tiré des balles à l’éponge, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, un enfant de 17 ans a été frappé avec une bombe lacrymogène dans le pied.
  • Vers 13h30, une manifestation pacifique a pris son envol devant le conseil du village de Beit Dajan, à l’est de Naplouse, au nord de la Cisjordanie, à l’appel des villageois et avec la participation des factions de l’Action nationale à Naplouse, vers des terres menacées de confiscation, à l’est du village. Les manifestants ont hissé des drapeaux palestiniens et scandé des slogans contre l’occupation israélienne et les colons. Lorsque les manifestants sont arrivés sur les lieux, ils ont trouvé un grand nombre de soldats israéliens qui les attendaient. Les manifestants ont de nouveau scandé des slogans contre l’occupation israélienne et les colons. L’OIF a immédiatement réprimé la manifestation et tiré des balles réelles et en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur les manifestants. En conséquence, un homme de 44 ans et un homme de 26 ans ont été abattus avec des balles en caoutchouc dans les membres inférieurs et emmenés à l’hôpital Rafidia. En outre, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes.
  • Vers 7h50 le samedi 27 mars 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins et ont ouvert des tirs sporadiques autour d’eux, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 04h00 le dimanche 28 mars 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore et au large de la côte d’al-Soudaniyia, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins, ont ouvert le feu autour d’eux et leur ont tiré des bombes sonores jusqu’à 09h00, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 10h00, les autorités israéliennes ont réprimé les activités organisées par le Centre des femmes qui appartient au club du mont al-Zaytoun dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, pour célébrer la fête des Mères. Les autorités israéliennes ont affirmé que la célébration était financée par l’Autorité palestinienne (AP). Mohammed al-Sayyad, secrétaire du Club du mont al-Zaytoun, a déclaré que les services de renseignement israéliens ainsi que l’OIF ont attaqué le stade du mont al-Zaytoun pendant la préparation du lancement de l’événement, qui a lieu chaque année pour célébrer la fête des Mères. Al-Sayyad a précisé que l’OIF avait arrêté l’événement, sorti les participants du stade et arrêté le directeur du Centre des femmes, Ikhlas al-Sayyad, ainsi que le jeune homme, Malek Ghazi al-Moghrabi, après l’avoir roué de coups. Al-Sayyad a souligné que l’OIF avait suspendu un ordre d’interdiction signé par le ministre de la Sécurité intérieure du gouvernement israélien sur la porte du stade et a mis en garde contre la tenue de l’événement dans un autre endroit de la ville. L’avocat Heba al-Qadoumi a déclaré que les services de renseignement israéliens avaient interdit pour la deuxième fois un événement organisé par le club du mont al-Zaytoun au cours de ce mois; le premier événement a eu lieu à l’ouverture de la Journée de la femme et le second a eu lieu le jour de la fête des Mères, notant que ces événements étaient organisés à l’appel des villageois et sans aucune coordination avec les organismes officiels palestiniens. Al-Qadoumi a souligné que l’OIF avait libéré Ikhlas al-Sayyad quelques heures après l’avoir interrogée. En outre, Malek al-Moghrabi a été libéré, sous condition d’assignation à résidence pendant 5 jours.
  • Vers 6h30 le lundi 29 mars 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore et au large de la côte d’al-Soudaniyia, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins, ont ouvert le feu autour d’eux et ont tiré des bombes sonores sur eux, provoquant la peur parmi les pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 22h00 le mardi 30 mars 2021, l’OIF a perquisitionné une maison appartenant à un ancien prisonnier, Majd Abed al-Raheem Barbar (45 ans), dans le quartier de Ras al-Amoud, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, et l’a arrêté un jour après sa libération des prisons israéliennes, notant qu’il avait purgé 20 ans de prison. L’OIF a également tiré sans discernement des bombes sonores et des grenades lacrymogènes dans la région. La famille Barbar a déclaré que l’OIF avait attaqué une tente établie par la famille près de l’entrée de leur immeuble résidentiel pour recevoir les visiteurs qui l’accueillaient. La famille a précisé que l’OIF avait arrêté leur fils Majd sous prétexte d’organiser une célébration dans sa cour intérieure et de hisser des drapeaux palestiniens. La famille a ajouté que l’OIF avait aspergé de poivre certains visiteurs, les avait poussés et battus et avait tiré sans discernement des bombes sonores et des grenades lacrymogènes dans la région. En conséquence, de nombreux civils, dont la mère et la femme de Majd, ont été asphyxiés par inhalation de gaz lacrymogène. En outre, l’enfant Mohammed Hitham al-Daddou (11 ans) était de la merde avec une balle en caoutchouc dans sa main droite. La famille a souligné que les autorités israéliennes avaient prolongé la détention de Majd pour le lendemain soir afin de comparaître devant le tribunal israélien, qui a décidé de le libérer, à condition que la famille ne tire pas de feux d’artifice, qu’elle préserve la distance sociale entre les visiteurs et porte des masques, et qu’elle n’organise aucune célébration dans la cour de la maison. Les équipages du Croissant-Rouge palestinien ont déclaré avoir traité 14 personnes lorsque l’OIF a perquisitionné la maison de Majd; 12 d’entre eux ont été asphyxiés par inhalation de gaz lacrymogène; l’un a été tabassé par l’OIF, et un autre a été abattu d’une balle en caoutchouc. Certains des blessés ont été transportés à l’hôpital al-Maqased, dans le quartier d’al-Tur, pour y être soignés.
  • Il convient de noter que dans l’après-midi, l’OIF s’est installée dans le village d’Al-Eizariya, où elle a fait une descente dans la salle du Palais Rouge près de l’entrée du village, a empêché la tenue d’une célébration pour Majd Barbar et a averti le propriétaire de la salle d’accueillir la famille Barbar.

Incursions et arrestations

Vendredi 25 mars 2021:

  • Vers 1h30, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’al-Dheisha, au sud de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Hamza Naser Abu ‘Ajamiya (21 ans) et Abdullah Khaled Abu Hadeed (18 ans). Dans le même temps, l’OIF a remis à Oday Adnan Shehada (25 ans) une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens dans la colonie de « Gush Etzion », au sud de la ville.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Beit Kahil, au nord d’Hébron, et est stationnée dans le centre de la ville. L’OIF s’est déployée entre les maisons des civils et a arrêté (20) civils et les a emmenés dans un centre de détention de la colonie de Gush Etzion, au sud de la ville, et les a relâchés plus tard. (Le PCHR tient des registres des noms des personnes arrêtées).
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Abou Dis, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Jawhar Naser Jawhar (25 ans) et Mohammed Abdullah Jaffal (17 ans) et les ont arrêtées. L’OIF les a emmenés vers une destination inconnue.
  • Vers 02h20, l’OIF s’est installée dans le village de Tal, au sud-ouest de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Hammam Ahmed al-Banna (25 ans).
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Murad Mohammed Idris (24 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 6h30, l’OIF a établi un poste de contrôle militaire temporaire à l’entrée du village de Sebastia, au nord-ouest de Naplouse. Ils ont arrêté Amjad Khaled Fayed (19 ans) et Tamer Ahmed al-Saffouri (19 ans), du camp de réfugiés de Jénine, à l’ouest de Jénine.
  • Vers 14h00, l’OIF s’est installée dans le village de Ras Atiya, au sud de Qalqilya. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ibarhim Hazem ‘Arrar (23 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 15h00, l’OIF s’est installée dans le quartier de Saouane, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison du cheikh Akrama Sa’eed Abdullah Sabri (82 ans), chef du Haut Conseil suprême islamique, et lui ont remis une décision extensible signée par le ministre israélien de l’Intérieur, Aryeh Deri, qui lui interdit de voyager pendant un mois.

Il convient de noter que l’OIF a arrêté et interrogé cheikh Sabri et lui a interdit d’entrer à plusieurs reprises dans la mosquée Aqsa, dont la dernière date du 10 mars 2021, après avoir annoncé son intention de se joindre à une réunion religieuse à Bab al-Rahma dans la mosquée al-Aqsa.

  • L’OIF a effectué (5) des incursions dans les villages de Dura, Beit Ummar, Bani Na’im à Heborn; al-Mughayyir, au nord-ouest de Ramallah; et Sebastia, au nord-ouest de Naplouse. Aucune arrestation n’a été signalée.

Friday, 26 March 2021:

  • Vers 1 h 30, l’OIF s’est installée dans le village d’Illar, au nord de Tulkarm. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Samer Mwafaq Abu Hafiza (24 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Hébron et a été stationnée dans plusieurs quartiers de la ville. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) civils, dont l’ancien ministre et député. Les personnes arrêtées sont: Issa Khairy al-Ja’bari (55 ans), le ministre palestinien du gouvernement local, a été arrêté 9 fois et a passé 10 ans dans les prisons israéliennes, et il a été arrêté sans fouiller sa maison; Hatem Rabah Qfaisha (68 ans), ancien député du Mouvement Hamas; et Mazen Jamal al-Natsha (46 ans), un dirigeant du Mouvement Hamas à Hébron.
  • L’OIF a effectué (3) des incursions à Nouba et Halhul à Hébron; et le camp de réfugiés de Jalazone, au nord de Ramallah. Aucune arrestation n’a été signalée.

Dimanche 27 mars 2021:

  • Vers 10 h, l’OIF s’est installée à Illar, au nord de Tulkarm. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Sameer Abdul Khaliq Abu Sa’da (27 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 18h00, l’OIF a posté à bab al-Hadid « Porte de fer », l’une des portes de la mosquée Aqsa dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, sévèrement battu et arrêté Murad Mohammed al-Tarhouni (21), et l’a emmené à l’un des centres de police de la ville.
  • Vers 22h00, l’OIF a arrêté Ahmed Hassan Ghayatha (28 ans), alors qu’il se trouve près de la colonie de « Kfar Etzion », au sud de Bethléem. L’OIF l’a emmené dans l’un des centres de détention et l’a libéré après plusieurs heures. Il convient de noter que Ghayatha est une personne handicapée.
  • L’OIF a effectué (5) des incursions dans les villages de Sa’ir, Beit Ummar et al-Shuyukh dans le gouvernorat d’Hébron; Ras Karkar, à l’ouest de Ramallah; et Aboud, au nord-ouest de la ville. Aucune arrestation n’a été signalée.

Dimanche 28 mars 2021:

  • Vers 15h00, l’OIF a arrêté la maison d’Ahmed Mohammed Ghazzawi (28 ans), affirmant qu’il avait tenté de croiser un soldat israélien près de la colonie de « Ma’ale Adumim », à l’est de Jérusalem-Est occupée. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 18h00, l’OIF a arrêté Mohammed Murad Abu Hammad (13 ans) et Mohammed Fayez al-Debs (20 ans), du camp de réfugiés d’Aida, au nord de Bethléem, alors qu’ils étaient présents près de la mosquée Bilal Ibn Rabah, au nord de la ville.
  • L’OIF a effectué (3) des incursions dans les villages d’Hébron, Bani Na’im et Tarrama, dans le gouvernorat d’Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Lundi 29 mars 2021:

  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont attaqué et fouillé deux maisons appartenant à Riyad al-Qarrawi (20 ans) et Mahdi Abu al-Hawa (20 ans), et les ont emmenées vers des destinations inconnues.
  • Vers 7h30, l’OIF renforcée par des véhicules 4 militaires déplacés de 50 à 100 mètres à l’ouest de la clôture frontalière, à l’est de Deir al-Balah. Ils ont ratissé et nivelé les terres et se sont de nouveau déployés vers 16 h.
  • Vers 10h00, l’OIF stationnée à l’entrée du tribunal de Salem, à l’ouest de Jénine, a arrêté Mohammed Husain Bani Ghurra (17 ans), du camp de réfugiés de Jénine, à l’ouest de Jénine. L’OIF a affirmé qu’il avait tenté de faire entrer clandestinement une bombe dans le tribunal.
  • Vers 13h00, l’OIF a arrêté Muna Azmi al-Qawasmi, journaliste au journal Jerusalem, et l’ancien prisonnier Sedqi Suliman al-Maqt (54 ans), après avoir mené une interview dans les cours de la mosquée Aqsa. L’OIF les a emmenés au centre de police d’al-Kishle, où leurs téléphones portables ont été confisqués, et ils ont été interrogés pendant des heures et accusés d’incitation à des émeutes. Plus tard, l’OIF les a libérés à condition que l’interdiction de son entrée à la mosquée Aqsa pendant 7 jours, qui peut être renouvelable. Il convient de noter qu’al-Maqt est de Majdal Shams sur le plateau du Golan, et qu’il a été libéré en janvier 2020, lors d’un accord d’échange de prisonniers, après avoir passé 32 ans dans les prisons israéliennes.
  • Vers 15h00, les services de renseignement israéliens ont remis au ministre des Affaires de Jérusalem, Adnan Adel Ghaith (46 ans), une nouvelle décision militaire qui interdit son entrée en Cisjordanie pour six mois supplémentaires pour des raisons de sécurité injustifiées ou fausses. Le gouvernorat de Jérusalem a déclaré qu’il s’agissait de la cinquième décision en cru qui interdit l’entrée de Ghaith en Cisjordanie et sur son lieu de travail, au nord de Jérusalem. il convient de noter que l’OIF a arrêté et interrogé Ghaith plus de 27 fois depuis qu’il a été signé en tant que gouverneur.
  • Vers 19h30, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire de Container, à l’est de Bethléem, a arrêté Ramzi Naser Abu Ajamiyya (20 ans), du camp de réfugiés d’al-Dheisha, au sud de la ville, alors qu’il traversait le poste de contrôle. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • L’OIF a effectué (2) des incursions dans le camp de réfugiés d’Aqabat Jabr, au sud-ouest de Jéricho; et le village de Ti’inik, à l’ouest de Jénine. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mardi 30 mars 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF a emménagé à Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ahmed Huthaifa al-Jamal (20 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village de Ram, au nord de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Emran Mousa Zawahra (23 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Yasuf, à l’est de Salfit. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Nour Jamal Azzam (23 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est déplacée dans le sud d’Hébron et était stationnée dans la région de Kiton. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Hamed Barqan (36 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 3h30, l’IOD s’est installée dans le quartier d’Ein Musbah à Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abdul Majid Majed Hasan (22 ans) et l’ont arrêté. Il convient de noter que Hasan est un étudiant universitaire.
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans le village de Ni’lin, à l’ouest de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mus’ab Mohammed Srour (32 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 10 h, l’OIF s’est installée dans le village de Qarawat Bani Hassan, à l’ouest de Salfit. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Mo’nis Jamal Mer’i (24 ans) et Saher Ammar Mer’i (26 ans), et les ont arrêtées.
  • Vers 18h00, l’OIF a arrêté Jom’a Khaled Abu Mfareh (24 ans), de Teqoa, à l’est de Bethléem, après l’avoir appelé à se référer aux services de renseignement israéliens dans la colonie de « Gush Etzion », au sud de la ville.
  • L’OIF a effectué (6) des incursions à Tubas et Tammun, au sud-est de Tubas; Qalqilya, Jericho, camp de réfugiés d’Aqabat Jabr, près de Jéricho; et le village de Ras Karkar, à l’ouest de Ramallah. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mercredi 31 mars 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Tubas, au nord de la Cisjordanie. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abdul Wahab Shadi Daraghmah (19 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 3h20, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Jalazone, au nord de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ayman Rami Zeid (19 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 3h50, l’OIF s’est installée dans le village de Deir Jarir, au nord-est de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abdul ‘Alim Olwi (21 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 07h00, l’OIF renforcée par 4 véhicules militaires déplacés de 50 à 100 mètres à l’ouest de la clôture frontalière, à l’est de Deir al-Balah. Ils ont ratissé et nivelé les terres et se sont de nouveau déployés vers 16 h.
  • Vers 8 h, l’OIF s’est installée dans le village du Samu, au sud d’Hébron. Ils se sont déployés dans la vieille ville d’Hébron, fermé la rue principale de la ville pour assurer la protection des colons pour effectuer leurs rituels religieux dans une ancienne synagogue romaine dans le centre-ville. La fermeture s’est poursuivie jusqu’à environ 10 h.
  • Vers 10h00, l’unité d’infanterie israélienne s’est installée dans la région de Bab al-Zawiya à Hébron. Pendant ce temps, plusieurs véhicules militaires sont venus et ont fermé la route de Bir al-Hams, et forcé les propriétaires des magasins à fermer leurs magasins, et empêché les véhicules palestiniens de se déplacer pour assurer la sécurité d’un groupe de colons d’effectuer leurs rituels religieux dans un ancien bâtiment appelé « Etni’il Tomb », jusqu’à environ 11h30. Pendant ce temps, un groupe d’activistes palestiniens a tenté d’entraver le chemin des colons et a rouvert leurs magasins et des bannières roses qui appellent à l’expulsion des colons d’Hébron. L’OIF a répondu en attaquant les Palestiniens et arrêté l’activiste Wael Mohammed Amro (25 ans) et l’a emmené au centre de police de la colonie de Gush Etzion, au sud de Bethléem.
  • Vers 11h00, l’OIF a arrêté Emran al-Ashhab (41 ans), l’employé du comité islamique de réhabilitation waqf, alors qu’il était présent dans les cours de la mosquée Aqsa dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. L’OIF l’a emmené au centre de police d’al-Kishle, dans la vieille ville.
  • L’OIF a effectué (2) des incursions dans le village de Beita, au sud-est de Naplouse; et Beit votre village al-Fauqa, à Ramallah. Aucune arrestation n’a été signalée.

Expansion des colonies et violence des colons en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée

Démolition et confiscation de biens civils

  • Vers 13h00 le lundi 29 mars 2021, l’OIF, appuyée par des véhicules militaires et accompagnée d’un véhicule de l’Administration civile israélienne, s’est déplacée dans le village d’At-Tuwani, à l’est de Yatta, au sud d’Hébron. Ils se sont déployés autour d’une maison appartenant à ‘Omer Mohammed Rab’ie tout en labourant la terre autour de la maison. Les soldats ont tenté de confisquer une pelle qui y travaillait pendant que les villageois intervenaient et les empêchaient. Avant de partir, l’officier de l’administration civile israélienne a remis à Rab’ie un avis d’arrêt des travaux de construction dans la région sous le prétexte de la destruction du monument.
  • Vers 17h00 le lundi 29 mars 2021, l’OIF a remis à un citoyen du village de Teqoa un avis d’arrêt de la construction d’un mur de soutènement autour de son terrain, sous prétexte de construction sans permis.

Le directeur du village de Teqoa, Taysir Abu Mefreh, a déclaré que l’OIF avait avisé Sami Ali Ibrahim al-Ta’amrah d’arrêter la construction d’un mur de soutènement autour d’un terrain qu’il possède à Kherbet al-Deir, à l’ouest du village, sous prétexte de construction sans permis.

Attaques de colons contre des civils palestiniens et leurs biens

  • Vers 17 h le jeudi 25 mars 2021, des colons ont tabassé Ahmed Sa’id Sbeih (39 ans) alors qu’il se trouvait dans son pays du village d’al-Khader, au sud de Bethléem, lui causant des ecchymoses et des blessures.

As’ad Sbeih a déclaré que son frère Ahmed a été surpris par 4 colons israéliens qui ont pris d’assaut ses terres dans la région d’Ein Qasis, à l’ouest du village d’al-Khader. Quand il a essayé de les poser des questions sur leur présence dans son pays, ils ont commencé à le battre, à le pousser et à lui donner des coups de pied. En conséquence, il a subi des ecchymoses et des blessures sur tout le corps et a été dirigé vers l’hôpital gouvernemental Beit Jala pour recevoir des soins.

  • Le dimanche 28 mars 2021, vers 16h30, un groupe de colons du village de Brukhin, établi sur les terres de Salfit ouest, a attaqué Rami Tahsin Abdel Jawad (41 ans) et endommagé sa chambre agricole familiale dans la région de Wadi Sousia, au nord du village de Kafr al-Deek, à l’ouest de Salfit.

Rami Tahsin Abdel Jawad a déclaré au travailleur sur le terrain du PCHR que :

« Je travaillais dans les terres du village quand quelqu’un m’a appelé pour me dire qu’il y avait des colons qui endommageaient la salle agricole de Wadi Sousia. J’ai immédiatement cessé de travailler et je me suis dirigé vers la terre ferme. Quand je suis arrivé, les colons se sont enfuis au sommet de la montagne et ont commencé à jeter des pierres sur moi et ma voiture, brisant son pare-brise. Je ne pouvais pas le supporter et j’ai appelé la garde de la colonie. Un officier israélien est arrivé, et je lui ai dit que je ne partirai pas tant qu’ils n’auront pas réparé ce qu’ils ont ruiné. L’officier m’a dit de me calmer et j’obtiendrez ce que je veux. Tout ce qu’ils ont fait, c’est essayer de me calmer, et rien ne s’est passé comme l’agent m’a dit d’aller déposer une plainte au poste de police d’Ariel. J’ai refusé et j’y suis retourné. Tout cela a été vain même si j’ai pris des photos des colons et du colon qui ont endommagé ma voiture.

  • Vers 11h30, le lundi 29 mars 2021, un groupe de colons de la colonie de Rafafa établie sur les terres de Salfit ouest a attaqué une route agricole et détruit les chaînes de pierre s’y sont établies à Kherbet al-Nafakh, la transformant en route pour les motos des colons. Les colons ont également coupé 15 oliviers dans des terres appartenant aux héritiers de Yousif Hasan Souf; Hussein Hasan Jaber; ‘Aref Hussein Saleh Souf et ‘Aisha Mahmoud ‘Abdel Qader Qasem.

Politique de fermeture et restrictions à la liberté de circulation des personnes et des marchandises :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt alors qu’elle est entrée dans les 14ième année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

La Cisjordanie:

En plus de 108 postes de contrôle permanents et routes fermées, cette semaine a vu la mise en place de postes de contrôle plus temporaires qui restreignent les marchandises et les individus 55 postes de contrôle temporaires, où ils ont fouillé les véhicules des Palestiniens, vérifié leurs iD et arrêté 3 d’entre eux. L’OIF a fermé de nombreuses routes avec des cubes de ciment, des barrières de détecteur de métaux et des bermes de sable et a resserré ses mesures contre le mouvement des individus aux postes de contrôle militaires permanents.

Jérusalem:

  • Le samedi 27 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village d’Al-Eizariya, à l’est de la ville.
  • Le mardi 30 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village d’Anata, à l’est de la ville.
  • Le mercredi 31 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Jab’, au nord-est de la ville.

Bethléem:

  • Le vendredi 26 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages de Jannatah et tuqu, à l’est de la ville.
  • Le dimanche 28 mars 2021, l’OIF a fermé le poste de contrôle d’al-Container, à l’est de la ville, et l’a rouvert plus tard. L’OIF a également établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Wadi Fukin, à l’ouest de la ville.
  • Le lundi 29 mars 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle à l’entrée ouest du village de Tuqu, à l’intersection du village de Nahalin et près de l’intersection al-Nashash, au sud de la ville.
  • Le mardi 30 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée nord du village de Tuqu, à l’est de la ville.
  • Le mercredi 31 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée nord du village de Tuqu, à l’est de la ville.

Ramallah:

  • Le jeudi 25 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée principale du village d’Aboud, au nord-ouest de la ville.
  • Le vendredi 26 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages de Deir Abu Mash’al et Nabi Salih.
  • Le dimanche 28 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’intersection de la colonie del’Ofraet à l’entrée du village de Nabi Salih.
  • Le lundi 29 mars 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées des villages de Nabi Salih, Deir Abu Mash’al et Abwein.
  • Le mardi 30 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle près du pont du village d’Atara.

Jéricho:

  • Le jeudi 25 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’intersection de la mer Morte et à l’entrée sud de Jéricho.
  • Le vendredi 26 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée nord de Jéricho.
  • Le dimanche 28 mars 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle à l’entrée nord de Jéricho, à l’entrée du village d’Ein ad-Duyuk et sur la route al-Mo’arajat.
  • Le lundi 29 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée nord de Jéricho.
  • Le mardi 30 mars 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle à l’entrée nord de Jéricho, près de l’intersection de la mer Morte et sur la route al-Mo’arajat.

Naplouse:

  • Le dimanche 28 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’intersection du village de Deir Sharaf, à l’ouest de la ville.
  • Le lundi 29 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’intersection de la colonie de Shafi Shimron, à l’ouest de la ville.

Jénine:

  • Le dimanche 28 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Ya’bad, au sud-ouest de Jénine.

Hébron:

  • Le jeudi 25 mars 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle à l’entrée des villages de Sa’ir, as-Samu et Idhna, à l’entrée ouest d’Hébron.
  • Le vendredi 26 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée sud d’Hébron et à l’entrée du camp de réfugiés de Fawwar.
  • Le samedi 27 mars 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle à l’entrée sud d’Hébron et aux entrées des villages de Deir al-‘Asal et al-Moreq.
  • Le dimanche 28 mars 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle aux entrées des villages as-Samu et Susya, à l’entrée nord de la ville de Yatta et à l’entrée sud de la ville de Halhul.
  • Le mardi 30 mars 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle aux entrées des villages de Beit Awwa, Idhna et Khasa, ainsi qu’à l’entrée nord d’Hébron.

Qalqilya:

  • Le jeudi 25 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée est de la ville et à l’entrée du village d’Izbat al-Tabib, à l’est de la ville.
  • Le vendredi 26 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle entre les villages de Jayyous et Nabi Ilyas, à l’est de la ville.

Salfit:

  • Le dimanche 28 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Kifl Haris, au nord de Salfit.
  • Le lundi 29 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée nord de Slafit et à l’entrée du village de Deir Ballut, à l’ouest de Salfit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s