NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

LYON : Attaque fasciste le 24 avril contre le rassemblement pour la fierté lesbienne !

Une centaine de fascistes menée par les membres de Génération Identitaire se sont dirigés en direction du rassemblement pour la fierté lesbienne.

Communiqué de nos camarades antifascistes lyonnais·es de la Gale :

Suite aux menaces d’attaque sur Lyon par les fascistes la veille sur leur canal telegram Ouest Casual, hier nous étions vigilant-e-s aux abords du rassemblement pour la fierté lesbienne qui se déroulait en bas de la Croix Rousse à quelques pas de la Plume Noire, attaquée quelques semaines auparavant.
Mais c’est une centaine de fascistes du stade, armés de barre de fer et de matériels de chantier , menée par les membres de Génération Identitaire dont Adrien Lasalle, (short marron t shirt bleu sur la photo) qui se sont dirigés en direction du rassemblement.Les attaques fascistes sont de plus en plus récurrentes ces derniers temps et comme nous avons pu le voir la veille, elles sont prémédité et à la vue de tou-te-s.
Nous ne comptons bien évidemment pas sur les renseignements de la police qui préfère interdire les manifestations antifascistes, mais bel et bien à une défense collective et populaire pour anéantir une bonne fois pour toute ce fléau que sont les groupes fascistes sur Lyon.

Rassemblement pour la fierté lesbienne le 24 avril : Appel

Publié le 12 avril 2021 | Mise à jour le 26 avril

Nous, lesbiennes, nous existons, nous résistons, nous exigeons. Venez soutenir nos luttes le samedi 24 avril, place de la comédie à 15h.

Environ 500 personnes s’étaient rassemblées place de la comédie à partir de 15h quand un groupe d’une cinquantaine de personnes a essayé d’attaquer. Ils ont été rapidement repoussés. Il ne semble pas y avoir de blessé côté manifestant·e·s. Le slogan « Siamo tutti antifascisti » retentit pendant que la sono joue t.A.T.uRassemblement pour la fierté lesbienne – Lyon
Lesbiennes contre le patriarcat !

Nous, lesbiennes et bies de différents horizons et organisations politiques, appelons à prendre la rue le samedi 24 avril à Lyon. Lyon est le berceau de la « Manif pour tous » mais nous décidons d’y battre le pavé pour ne pas laisser l’extrême droite répandre ses idées réactionnaires, et parce que nous sommes présentes dans cette ville, comme partout ailleurs. Le 26 avril est la journée dite de visibilité lesbienne. Mais nous exigeons davantage que d’être simplement vues, entendues ou représentées. Nous, lesbiennes, nous existons, nous résistons, nous exigeons.

Nous existons !
Nous existons loin des fantasmes hétérosexistes et du cliché de la lesbienne prédatrice. Nous avons une histoire, même si certains cherchent à l’effacer, et il nous semble aujourd’hui nécessaire de reconquérir cette mémoire collective. Nous avons peu d’espaces de sociabilité et de reconnaissance, et pourtant, nous construisons des relations, des couples, des familles…
Nous existons et avons toujours été en première ligne des combats féministes : nous nous sommes battues pour l’accès à la contraception et à l’IVG, nous avons lutté pour la reconnaissance du travail domestique et pour l’indépendance économique des femmes, contre les violences sexistes et sexuelles… À présent, nous élevons nos voix pour défendre nos droits, nos corps, nos existences, nos familles, nos vies.

Nous résistons !
Nous sortons du placard pour lutter contre une double oppression : le sexisme et l’homophobie ; double oppression que nous subissons au quotidien, que ce soit au travail, dans nos familles, dans l’espace public, dans les cabinets médicaux… Parce que la lesbophobie est une double peine, nous voulons renverser le régime patriarcal et hétérosexuel qui nous opprime, nous exploite, nous divise. De plus, certaines d’entre nous subissent d’autres formes d’oppressions contre lesquelles nous luttons sans relâche : racisme, validisme, cis-sexisme, putophobie, grossophobie, etc.
Nous nous opposons à la récupération des luttes contre les LGBTIphobies à des fins racistes, à la loi liberticide Sécurité Globale et à la loi islamophobe sur les « valeurs républicaines » : nous n’avons pas besoin de plus de police et nous voulons continuer à nous réunir en non-mixité, pour nous organiser, pour respirer. Nous avons toujours été engagées contre les différentes formes d’oppressions, et nous n’avons pas l’intention d’arrêter. Nous résistons face aux réactionnaires de tous bord qui veulent nous effacer et nous restreindre au silence par le mépris ou par la violence.

Nous exigeons !
Nous réclamons l’accès à la PMA, pour toutes et tous, gratuite et sans condition. En avril 2021, comment pouvons-nous nous satisfaire d’un projet de loi qui est sans cesse repoussé et qui, dans son état actuel, exclut les personnes trans et restreint les droits des couples lesbiens ?
Nous réclamons aussi le droit de vivre nos amours et nos vies comme nous l’entendons, débarrassées des normes et des contraintes hétéropatriarcales.

Car nous sommes bies ou lesbiennes.
Car nous sommes fières.
Car nous sommes féministes et radicales et en colère.

Rendez-vous place de la Comédie, le 24 avril 2021 à 15h.
Rassemblement ouvert à toustes, prise de parole réservées aux personnes concernées (lesbiennes et bies).

Rassemblement soutenu par :
FRAP (UCL), Super Féministe / Planning familial 69, (Autres signatures de soutien à venir)

 

Communiqué des organisatrices suite à l’attaque fasciste visant le rassemblement pour la fierté lesbienne à Lyon

Publié le 27 avril 2021 | Mise à jour le 29 avril

Suite à l’attaque fasciste visant le rassemblement pour la fierté lesbienne à Lyon ce samedi 24 avril, voici le communiqué des organisatrices. Nous résistons !

Le samedi 24 avril avait lieu le rassemblement pour la fierté lesbienne à Lyon. Nous nous sommes réunies pour revendiquer nos droits, faire entendre nos voix, et affirmer nos engagements en tant que lesbiennes dans les luttes féministes.

Nous étions réunies place Louis-Pradel depuis 15h. Des prises de parole se sont succédées puis nous avons lancé des slogans et des chansons dans une atmosphère revendicative et festive. Notre service d’ordre en non-mixité sans homme cisgenre était en place pour parer à toute éventualité.

A 16h environ, plus d’une cinquantaine de fascistes sont arrivés en courant par la rue Puits Gaillot armés de panneaux de signalisation et de barres de fer. Notre service d’ordre s’est très vite positionné en ligne pour défendre les manifestant-es. La police a repoussé l’attaque à coups de gaz lacrymogènes avant que le groupe n’atteigne le rassemblement. Le service d’ordre s’est déployé également au niveau de la rue Désirée, pour empêcher les fascistes d’arriver par le nord. Les fascistes s’étaient apparemment réunis depuis un moment au niveau des quais de Saône et avaient prémédité cette attaque. Cette dernière avait d’ailleurs même été annoncée sur un canal Telegram d’extrême-droite (Ouest Casual). Heureusement, aucun-e manifestant-e n’a été blessé-e. La réaction collective a été remarquable : il n’y a pas eu de mouvement de panique, les manifestant-es sont resté-es groupé-es, ont fait attention les un-es aux autres, se sont déplacé-es vers les quais du Rhône puis sont revenu-es et se sont placé-es derrière la ligne de service d’ordre en soutien tout en criant des slogans antifascistes. Nous avons ensuite continué de manifester place Louis-Pradel jusqu’à 17h30 environ.

Cette attaque s’inscrit dans un climat de montée des violences fascistes à Lyon depuis plusieurs mois. Les fascistes n’hésitent plus à s’en prendre à des militant-es LGBTI et féministes : le 31 janvier, à l’occasion de la manifestation organisée par la Manif pour tous contre l’ouverture de la PMA à toustes, des militants d’extrême-droite, identifiés comme des membres du groupe Génération identitaire ont violemment agressé des contre-manifestant-es féministes et LGBTI. Le 7 mars, lors de la manifestation féministe, une cinquantaine de fascistes avaient également tenté une attaque, heureusement repoussée. Le 20 mars, c’est la librairie anarchiste la Plume noire qui a été la cible d’une attaque fasciste. Le 3 avril devait avoir lieu la manifestation antifasciste en soutien à la Plume noire qui a honteusement été interdite par la Préfecture. Le même jour, les Loups gris (fascistes turcs) ont attaqué la Maison de la Mésopotamie.

Nous ne pouvons que nous insurger face à la facilité avec laquelle les fascistes lyonnais ont pu encore une fois se réunir à plus de cinquante, traverser la Saône, rejoindre la place Louis-Pradel et rôder après l’attaque pendant plusieurs heures sur la Presqu’île sans être inquiétés. Nous ne pouvons que nous révolter que le local du groupe Génération identitaire, La Traboule, soit encore ouvert malgré la pseudo-dissolution du groupe. Jusqu’à quand les identitaires et réactionnaires lyonnais resteront-ils impunis ?

Nous tenons à réaffirmer, en tant que lesbiennes, nos engagements antipatriarcaux, antifascistes et antiracistes. À ce titre, nous tenons à rappeler que nous condamnons fermement l’instrumentalisation des luttes LGBTI à des fins racistes et islamophobes. Cette attaque a prouvé que ce rassemblement était nécessaire dans une ville où l’impunité est de mise pour l’extrême-droite et où il est dangereux, en tant que lesbiennes, de nous réunir et de protester dans l’espace public. Malgré ces intimidations, nous ne nous arrêterons pas. Ce rassemblement lesbien, le premier à Lyon depuis des décennies, est un succès, et pas seulement parce qu’il a résisté à cette attaque fasciste. Ce rassemblement n’est que le début d’un mouvement féministe lesbien à Lyon et partout en France, comme l’ont prouvé les succès des marches et rassemblements à Paris, Bordeaux et Toulouse.

Face aux fascistes, réactionnaires, machistes et lesbophobes de tout bord, nous restons debout et résistons !

Fachos, machos, les gouines auront votre peau !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :