NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

PALESTINE : Violations des droits de l’homme commises par Israël dans le territoire palestinien occupé du 27 mai au 2 juin 2021

  • Palestinien tué à Naplouse dans l’usage excessif de la force meurtrière par l’OIF; 2 autres personnes meurent des suites de blessures subies lors d’attaques de l’OIF à Gaza et Ramallah
  • 16 Palestiniens blessés, dont 4 enfants et une femme âgée en Cisjordanie
  • Au cours de 171 incursions de l’OIF en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée : 125 civils arrêtés, dont 12 enfants, 2 femmes et 2 journalistes
  • Incursion limitée de l’OIF dans l’est de Khan Younis et fusillade signalée dans l’est de Rafah et sur des bateaux de pêche
  • Un patient atteint d’un cancer de Gaza meurt en raison de l’interdiction faite par Israël de voyager pour se faire soigner
  • 7 tentes démolies à Hébron et une autre installation commerciale à Jérusalem; 8 avis de démolition et d’arrêt de la construction distribués en Cisjordanie
  • Les colons attaquent des véhicules palestiniens et s’emparent de 3 dounams pour tenter d’établir un avant-poste de colonies en Cisjordanie
  • Politique de punition collective : 16 Palestiniens et leurs familles se sont vu refuser l’assurance maladie
  • L’OIF a établi 39 postes de contrôle militaires temporaires en Cisjordanie et arrêté 2 civils palestiniens à ces postes de contrôle.

résumé

Les forces d’occupation israéliennes ont continué de commettre des crimes et des violations à plusieurs niveaux contre des civils palestiniens et leurs biens, y compris des raids dans des villes palestiniennes qui se caractérisent par un recours excessif à la force, des agressions, des sévices et des attaques contre des civils qui sont pour la plupart menées après minuit et tôt le matin. Cette semaine, l’OIF a repris ses activités de démolition et de rasage contre les propriétés des Palestiniens et les colons ont lancé des attaques contre les Palestiniens et leurs biens. L’OIF a maintenu sa politique de punition collective dans la bande de Gaza, en gardant fermés les points de passage de Beit Hanoun et de Karm Abu Salem, avec un fonctionnement limité pour les cas exceptionnels conditionnels.

Tirs de l’OIF et violation du droit à l’intégrité physique :

En Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est occupée, l’OIF a tué un civil palestinien lors d’attaques contre une manifestation pacifique à Naplouse. Entre-temps, deux autres personnes sont mortes : un Palestinien de Ramallah est mort des suites des blessures qu’il avait subies lors d’affrontements à al-Bireh, et un civil de Gaza a succombé aux blessures qu’il avait subies lors de la dernière agression militaire de l’OIF contre la bande de Gaza. En outre, 16 Palestiniens ont été blessés, dont 4 enfants et une femme âgée, dans l’usage excessif de la force par l’OIF contre les manifestations et lors de raids dans des villes de Cisjordanie. À Jérusalem, un enfant palestinien a été délibérément renversé par la politique israélienne après qu’ils l’ont poursuivi sur son vélo qui portait le drapeau palestinien dessus; l’enfant a été blessé et meurtri lors de l’attaque et la police l’a arrêté.

Dans la bande de Gaza, une fusillade de l’OIF a été enregistrée sur des bateaux de pêche et une autre sur des terres agricoles dans l’est de Rafah.

Incursions et arrestations de civils palestiniens par l’OIF : L’OIF a effectué 171 incursions en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée. Ces incursions comprenaient des raids contre des maisons civiles et des fusillades, incitant la peur parmi les civils et attaquant nombre d’entre eux. Au cours des incursions de cette semaine, 125 Palestiniens ont été arrêtés, dont 12 enfants et 2 femmes, l’un est journaliste et l’autre journaliste.

Dans la bande de Gaza, l’OIF a mené une incursion limitée dans l’est de Khan Younis.

Démolitions:

Les agents de terrain du PCHR ont documenté 8 violations :

  • Hébron: 4 tentes (résidentielles et granges) ont été démolies dans le sud-est de Yatta, une autre caravane a été confisquée à Atut. Trois tentes démolies à ad-Dhahiriya et Samoua’. 5 avis de démolition ont été signifiés à Kherbet Musafer.
  • Ramallah: 3 avis d’arrêt de la construction et de démolition signifiés contre deux maisons et une installation commerciale à Ni’lin.
  • Qalqilya: 100 oliviers déracinés en
  • Bethléem : 4 dounams rasés et un puits d’eau détruit à Husan
  • Jérusalem-Est : une installation commerciale démolie près du poste de contrôle militaire de Hizma.

Attaques de colons : Les agents de terrain du PCHR ont signalé et documenté 6 attaques par des colons israéliens contre des civils palestiniens et leurs biens :

  • Jérusalem-Est : une Palestinienne agressée à l’intérieur de sa maison dans le quartier de Sheikh Jarrah
  • Bethléem: 3 dounams et un puits d’eau confisqués à Kisan
  • Salfit: tentatives d’établir un avant-poste de colonie, et assaut sur un civil et son véhicule à Deir Istiya
  • Ramallah : vitres de 3 véhicules fracassés à Ni’lin
  • Qalqilya: agriculteurs agressés à Dayr Balut – Salfit et Saniriya – Qalqilya.

Politique israélienne de bouclage et restrictions à la liberté de circulation :

En raison de la politique actuelle de châtiment collectif de l’OIF dans la bande de Gaza, intensifiée avec la fermeture des points de passage de Beit Hanoun et de Karm Abu Salem, avec une opération limitée, Hasan Ahmed ‘Abed al-Kharti (62 ans), qui avait un cancer de la langue et de la gorge, est décédé le dimanche 30 mai 2021. Al-Kharti avait obtenu un renvoi médical pour un traitement à l’hôpital al-Makassed de Jérusalem occupée, et le département de coordination et de liaison du ministère de la Santé a demandé un permis de voyage le 27 mai 2021. Toutefois, les autorités israéliennes n’ont pas approuvé son voyage.

Pendant ce temps, l’OIF a continué de diviser la Cisjordanie en cantons distincts, avec des routes clefs bloquées par l’occupation israélienne depuis la deuxième Intifada et des points de contrôle temporaires et permanents, où les mouvements des civils sont restreints et peuvent être arrêtés.

I. Fusillades et autres violations du droit à la vie et à l’intégrité physique

  • Vers 00h00 le jeudi 27 mai 2021, des sources médicales de l’hôpital al-‘Arish en Égypte ont déclaré la mort d’Ahmed Kamel ‘Abed al-Kareem ‘Ammar (33 ans), succombant à de graves blessures qu’il avait subies le lundi 17 mai 2021, lors d’une frappe aérienne israélienne dans le camp de réfugiés de Buraij. « Ammar a été blessé par des éclats d’obus sur tout le corps et a été soigné à l’hôpital al-Aqsa, où ses blessures auraient été graves. Samedi matin, 22 mai 2021, ‘Ammar a été transféré à l’hôpital al-‘Arish en Égypte, où son décès a été constaté plus tard.
  • Vers 3 h 45 le jeudi 27 mai 2021, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’Askar, au nord-est de Naplouse. Pendant ce temps, de jeunes Palestiniens se sont rassemblés et ont jeté des pierres sur des véhicules de l’OIF. Par la suite, l’OIF a tiré des balles en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, deux enfants ont été abattus de balles en caoutchouc tandis que d’autres civils ont été asphyxiés par inhalation de gaz lacrymogènes et ont reçu un traitement sur place. En outre, l’OIF a perquisitionné et fouillé le domicile de Suliman Mohammed Ka’bi (21 ans) et l’a arrêté.
  • Vers 13h00 le vendredi 28 mai 2021, l’OIF stationnée à l’entrée nord établie sur les terres du village de Kafr Qaddum, au nord de Qalqilya, a réprimé une manifestation pacifique organisée par des dizaines de Palestiniens. L’OIF a poursuivi les manifestants, les a affrontés et a tiré des balles en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, un enfant de 15 ans a reçu une balle en caoutchouc au pied, un homme de 19 ans a été blessé par des éclats d’obus à l’éponge et un homme de 60 ans a reçu une balle en caoutchouc à l’oreille.
  • À peu près au même moment, l’OIF et les colons israéliens se sont installés sur le mont Al-‘Alem, au nord du village de Ni’lin, à l’ouest de Ramallah. L’OIF a réprimé des dizaines de Palestiniens qui se sont rassemblés dans la région vers 09h00 pour faire face aux attaques des colons. L’OIF a tiré des balles réelles et en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur les Palestiniens pour les disperser. Après cela, de violents affrontements ont éclaté dans la région et se sont poursuivis pendant plusieurs heures. En conséquence, deux Palestiniens ont été blessés et identifiés comme étant ‘Emad al-Khawajah (44 ans), maire de la municipalité du village de Ni’lin, qui a reçu une balle dans la jambe gauche, et un homme de 22 ans qui a reçu une balle en caoutchouc dans la tête. Tous deux ont été emmenés au complexe médical palestinien de Ramallah. En outre, des dizaines de Palestiniens ont été asphyxiés par inhalation de gaz lacrymogènes et ont reçu un traitement sur place. En outre, au moins 20 oliviers et autres cultures ont été brûlés en raison des attaques des colons. Il convient de noter que les terres agricoles du mont Al-‘Alem appartiennent à des familles palestiniennes des villages de Ni’lin, Deir Qaddis et Shabtin, à l’ouest de Ramallah. En outre, les colons israéliens cherchent à s’emparer du mont al-‘Alem (3 dunums) et à l’annexer aux colonies de « Nili » et de « Kiryat Sefer » afin d’y construire une route pour les colons. Cette route reliera les colonies environnantes à Tel Aviv.
  • Le vendredi 28 mai 2021, dans un nouveau crime d’usage excessif de la force meurtrière par les forces d’occupation israéliennes (OIF), un civil palestinien a été tué et 5 autres blessés, dont un enfant, lors de la répression d’une manifestation pacifique contre l’expansion des colonies dans le village de Beita, au sud-est de Naplouse, au nord de la Cisjordanie.

Selon les enquêtes menées par le PCHR, vers 13h30 le vendredi 28 mai 2021, une manifestation pacifique a décollé du centre du village de Beita, au sud-est de Naplouse, vers le mont Subeih, au sud du village, où l’OIF a établi l’avant-poste de colonie « Avitar » il y a un mois. Les manifestants ont hissé des drapeaux palestiniens et scandé des slogans contre l’occupation israélienne et les colons. Lorsque les manifestants sont arrivés au mont Subeih, ils ont trouvé un grand nombre d’OIF qui ont ouvert le feu sans discernement sur eux. Par la suite, de violents affrontements ont éclaté entre eux, au cours desquels les manifestants ont jeté des pierres sur l’OIF qui a répondu par des balles réelles et en caoutchouc, des grenades assourdissantes et des grenades lacrymogènes. Les affrontements se sont poursuivis jusqu’à 18 h 30 et ont entraîné le meurtre d’un civil palestinien et blessé 5 autres personnes, dont un enfant. Parmi les blessés, quatre ont été abattus de balles réelles dans le bas des membres et un a été abattu d’une balle en caoutchouc. Tous ont été transportés à l’hôpital Rafidia pour y être soignés. La victime a ensuite été identifiée comme étant Zakaria Maher Falah Hamayil (26 ans), du village de Beita. Hamayil, qui était enseignant, a succombé à ses blessures aux urgences après avoir reçu une balle dans la tête. Par ailleurs, plusieurs manifestants ont étouffé en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes. Les enquêtes du PCHR soulignent que rien ne justifiait l’utilisation du feu, surtout s’il n’y a pas de danger ou de menace imminent pour la vie des soldats.

Cet incident s’inscrit dans le cadre de la politique récurrente de l’OIF consistant à ouvrir le feu et à faire un usage excessif de la force lors de la répression de manifestations pacifiques, ce qui constitue une violation des normes relatives aux tirs. Cette politique reflète également le mépris de l’occupation israélienne pour la sécurité des Palestiniens et leur vie.

  • Vers 11h00 le samedi 29 mai 2021, l’OIF s’est installée dans la région du mont Al-‘Alem, au nord du village de Ni’lin, à l’ouest de Ramallah, où elle a réprimé une manifestation pacifique organisée par des dizaines de Palestiniens du village après que des colons israéliens ont endommagé des voitures de fermiers palestiniens le même jour matin. L’OIF a poursuivi des jeunes Palestiniens rassemblés dans la zone, les a affrontés et a tiré des balles réelles et en caoutchouc, des bombes insonorisations et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, un homme de 20 ans a reçu une balle en caoutchouc dans le pied et un homme de 24 ans a reçu une balle en caoutchouc dans la jambe droite. Tous deux ont été emmenés au complexe médical palestinien de Ramallah. En outre, des dizaines de Palestiniens ont été asphyxiés par inhalation de gaz lacrymogènes et ont reçu un traitement sur place. À peu près au même moment, une autre force israélienne s’est déplacée dans le village et a surmonté les toits des maisons d’habitation. Avant leur retrait, ils ont fermé un port détecteur de métaux établi à l’entrée principale du village.
  • Vers 15h00, un groupe de Palestiniens s’est rassemblé dans la zone de Bab al-Zawiyia, dans le centre d’Hébron, où un poste de contrôle militaire a été établi dans la rue fermée de Shuhada. Les Palestiniens ont jeté des pierres sur le poste de contrôle et ont mis le feu à des pneus. Par la suite, un certain nombre de soldats israéliens ont tiré des bombes insonorisations, des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc sur les lanceurs de pierres. En conséquence, certains d’entre eux ont étouffé en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes. Les affrontements se sont poursuivis jusqu’à 20h00, mais aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 17h30 le samedi 29 mai 2021, l’OIF a réprimé une manifestation organisée par les habitants de la zone de Karm al-Ja’ouni, qui est menacée d’expulsion, dans le quartier de Sheikh Jarrah, au nord de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, contre les ordres d’expulsion émis contre les résidents du quartier et la fermeture en cours du quartier de Sheikh Jarrah pour la 3ème semaine consécutive. Des dizaines de Palestiniens se sont tenus solidaires des résidents de Sheikh Jarrah contre le bouclage illégal qui leur a été imposé et ont participé à la manifestation organisée devant les maisons, qui sont menacées d’expulsion. Lorsque les manifestants ont hissé des banderoles condamnant la fermeture, l’OIF a encerclé la zone, tiré des bombes sonores sur eux, les a battus et poussés, a entravé le travail des journalistes, vérifié leurs cartes de presse, les a empêchés de rester dans le quartier et les a battus. Il convient de noter que l’OIF continue de placer des cubes de ciment et des barrières de fer à l’entrée du quartier, en particulier après l’attaque menée par Shaher Abu Khadijah le 16 mai 2021. En outre, les attaques de l’OIF et des colons contre les habitants du quartier se poursuivent, car ils les harcèlent dans leurs maisons et entravent leur mouvement depuis et vers le quartier.
  • Vers 01h00 le dimanche 30 mai 2021, l’OIF, appuyée par des véhicules militaires, s’est déplacée dans le village de Sa’ir, au nord d’Hébron, et a patrouillé dans les rues. Pendant ce temps, un certain nombre de Palestiniens se sont rassemblés et ont jeté des pierres sur les véhicules de l’OIF. Par la suite, l’OIF a tiré des bombes sonores, des balles réelles et des grenades lacrymogènes sur les lanceurs de pierres. En conséquence, un homme de 19 ans a reçu une balle dans le pied droit et a été transporté à l’hôpital public d’Hébron. En outre, d’autres civils ont été étouffés par inhalation de gaz lacrymogènes. L’OIF s’est retirée par la suite et aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 9h30 le dimanche 30 mai 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large des côtes d’al-Waha, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins et ont ouvert le feu sur eux, semant la peur parmi les pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 18h00, la police israélienne a renversé Jawad ‘Amer al-‘Abasi (12 ans), du quartier de Ras al-‘Amoud, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, après qu’il a placé un drapeau palestinien sur son vélo. La police l’a également roué de coups, a pointé ses fusils sur lui et l’a arrêté alors qu’il recevait des soins à l’hôpital Hadassah de la ville. Jawad a déclaré qu’il faisait du vélo et qu’il se dirigeait vers l’achat de pain pour sa famille. Pendant ce temps, trois policiers l’ont poursuivi parce qu’il avait placé un drapeau palestinien sur son vélo. Jawad a ajouté que la police l’avait renversé, alors il est tombé par terre. Il a également déclaré que les policiers l’ont attrapé par sa chemise et lui ont pointé leurs fusils. Il a ajouté: « J’avais peur qu’ils puissent ouvrir le feu sur moi, parce que j’ai mis le drapeau sur mon vélo. » La famille de Jawad a déclaré que la police n’avait pas fourni les premiers soins à leur fils et l’avait battu lorsqu’il était tombé par terre. Les villageois ont téléphoné à l’ambulance, qui a emmené Jawad à l’hôpital alors qu’il s’évanouissait. La famille a souligné que Jawad avait subi des blessures et des ecchymoses à la tête, au cou et au dos, et qu’il était détenu à l’hôpital Hadassah et qu’il n’était pas autorisé à sortir.
  • Vers 22h30 le mardi 1er juin 2021, l’OIF s’est installée dans le village de Ya’bad, au sud-ouest de Djénine. Entre-temps, un groupe de Palestiniens s’est rassemblé et a jeté des pierres sur les véhicules de l’OIF. Par la suite, l’OIF a tiré des balles réelles et en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, une femme âgée de 73 ans a été abattue d’une balle à balles réelles dans la jambe gauche alors qu’elle était présente devant sa maison dans la région d’al-Hawouz, puis a été transportée à l’hôpital Dr Khalil Suliman pour y être soignée. En outre, de nombreux civils ont été asphyxiés par inhalation de gaz lacrymogènes et ont reçu un traitement sur place.
  • Vers 10 h 30 le mercredi 2 juin 2021, l’OIF stationnée le long de la barrière frontalière de Gaza avec Israël, à l’est du village d’al-Shawka dans l’est de Rafah, a ouvert le feu et tiré des grenades lacrymogènes sur les agriculteurs palestiniens ; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 11h30, des sources médicales du complexe médical palestinien de Ramallah ont déclaré la mort de Fadi Sadeq Mousa Washah (34 ans), de la ville de Birzeit, au nord de Ramallah, succombant aux blessures qu’il avait subies le 15 mai 2021 après avoir été abattu d’une balle dans la tête alors qu’il participait à une manifestation pacifique décollé du centre de Ramallah en direction du poste de contrôle militaire d’al-Mahkama , qui est établi à l’entrée nord de Birzeit. Il convient de noter que l’OIF a tiré une balle à balles réelles sur Washah à une distance de 50 mètres. Il a ensuite été emmené au complexe médical palestinien, où son état de santé a été décrit comme grave, et il est resté à l’hôpital jusqu’à ce que son décès soit annoncé.

II. Incursions et arrestations

Jeudi 27 mai 2021:

  • Vers 01h00, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée à Sa’ir, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et arrêté 7) civils; Osama Abd Rabbo al-Mtawar (29 ans), Fares Abdul Qader al-Jabareen (28 ans), Khalil Abdul Kareem al-Farroukh (30 ans), Adham Ayed Jabareen (24 ans), Ahmed Atiya a-Mtawar (35 ans), Atiya Abdul Hameed al-Mtawar (33 ans) et Amjad Mohammed Jaradat (36 ans). En outre, l’OIF a remis à Samer Mustafa Jabareen (25 ans), Jalal Hamed Jabareen (29 ans) et Khayran Mahmoud Jarada (25 ans) des citations à se référer aux services de renseignement israéliens dans la colonie de « Gush Etzion », au sud de Bethléem. Pendant ce temps, des dizaines de jeunes hommes se sont rassemblés et ont jeté des pierres sur les véhicules israéliens, qui ont riposté en tirant au hasard des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur les lanceurs de pierres. En conséquence, beaucoup d’entre eux ont étouffé en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village de Bidu, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Bassam Saber Jaber et l’ont arrêté.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le quartier de Shu’afat, au nord de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mo’ab Maymoun Abu Khudair (23 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le village de Kafr Ni’ma, à l’ouest de Ramallah. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et arrêté (3) civils. Les personnes arrêtées sont : Rashad Ahmed Abdo (27 ans), Rafiq Yousef al-Sayis (25 ans) et Yousef Baker Naser (26 ans).
  • Vers 9h00, l’OIF stationnée à un poste de contrôle militaire temporaire établi à l’est de la mosquée Ibrahimi a arrêté Husam Abdul Raziq Abu Turki (19 ans), alors qu’il passait par le poste de contrôle. L’OIF l’a emmené dans un centre de police de la colonie de « Kiryat Arba’ », à l’est de la ville.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’est installée dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de la mosquée Aqsa, Khalil Ibrahim al-Tarhouni (34 ans), et lui ont remis lundi une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens dans le centre de police d’al-Kishle.
  • Vers 10h00, les services de renseignement israéliens ont arrêté Isma’el Ahmed Halabiya (32 ans), après l’avoir convoqué. Il convient de noter que Halabiya est un ancien prisonnier qui a fait une grève de la faim pendant 105 jours pour protester contre sa détention administrative en 2019.
  • Vers 13h00, l’OIF s’est déplacée à Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé 2 maisons appartenant à Ra’ed Hussain Derbas (39 ans) et Ahmed Mohammed Mahmoud (27 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 14h00, l’OIF a fait irruptcher une chambre de l’hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem-Ouest pour arrêter Hamza Belal Abu Sneina (28 ans). L’OIF l’a emmené au centre de police d’al-Kishle dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, l’a interrogé pendant plusieurs heures sur ses blessures et l’a libéré sous condition d’assignation à résidence pendant 5 jours et de retour pour enquête dimanche prochain.

Il convient de noter que Hamza Abu Sneina est marié et père de 2 enfants, du quartier de Bab Huta dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, mais il est récemment allé vivre à al-Isawiya. Abu Sneina a été blessé lorsque l’OIF a pris d’assaut la mosquée Aqsa le vendredi 7 mai 2021, alors qu’il avait reçu une balle en caoutchouc directe dans l’œil gauche. En conséquence, il a perdu son œil gauche et a subi une fracture du crâne.

  • Vers 15h00, l’OIF a arrêté Lo’ay Mohye al-Sharawna (25 ans), de Dayr Samet, au sud-ouest de Dura, au sud-ouest du gouvernorat d’Hébron, après l’avoir arrêté à un poste de contrôle militaire temporaire établi à l’entrée du village d’Idhna, à l’ouest de la ville.
  • Vers 16h00, l’OIF stationné à Bab al-Majlis, l’une des portes de la mosquée Aqsa dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, a arrêté Majd Naser Shaikha (24 ans) et l’a emmené dans l’un des centres de détention de la ville.
  • Vers 19h00, l’OIF a sévèrement battu et arrêté la journaliste Zaina al Halawani (27 ans) et le photographe Wahbi Makiya (37 ans), qui travaillent pour la chaîne de télévision palestinienne Al-Kofiya, alors qu’ils couvraient les événements dans le quartier de Shaikh Jarrah, au nord de la vieille ville de Jérusalem-Est occupée. Al-Halawani et Makiya ont été emmenés au centre de police d’al-Bareed, puis ils ont été renvoyés devant le tribunal israélien où leur détention a été prolongée de 5 jours. Le lundi 31 mai 2021, ils ont été libérés sous conditions d’assignation à résidence jusqu’à vendredi, leur interdire l’entrée dans le quartier de Shaikh Jarrah pendant un mois, payer une caution de 2000 NIS pour chacun et les empêcher de se connecter pendant 15 jours.

Après avoir libéré Wahbi Makiya, il a déclaré que l’OIF l’avait arrêté avec Zaina alors qu’il couvrait les violations israéliennes dans le quartier de Shaikh Jarrah, affirmant qu’ils faisaient abstraction du travail de la police israélienne. Makiya a confirmé que les médias avaient documenté les violations commises par Israël contre des journalistes et des membres des médias, car zaina et lui avaient été agressés alors qu’ils les emmenaient au poste de police, faisant des blessés. Makiya a ajouté qu’il avait été blessé à la tête et qu’il avait besoin de points de suture, mais que l’Israélien avait refusé de fournir de l’aide aux hommes, car ils m’insultaient délibérément et me torturaient, moi et Zaina, plus que le reste des personnes arrêtées. À la fin, ils m’ont donné un caplet d' »Acamol » pour soulager ma douleur.

  • Vers 23h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et leur ont remis des sommations à Mahdi Abu al-Hawa (20 ans) et Mahmoud Ashayer (17 ans) pour se référer aux services de renseignement israéliens. En outre, l’OIF a arrêté 5) civils; Fareed Abu al-Hawa (20 ans), Dawoud Khwais (19 ans), Samer Dhaher (19 ans), Hisham Abu Jum’a (18 ans) et Zaid Abu Sbeitan (18 ans).
  • L’OIF a effectué 7) incursions à Ya’bad et Zibda, au sud-ouest de Djénine; Shuyukh, Beit Kahil, Samu et Yatta, à Hébron; et al-Bireh, au nord du gouvernorat de Ramallah. Aucune arrestation n’a été signalée.

Vendredi 28 mai 2021:

  • Vers 00h35, l’OIF s’est installée dans le village d’Urif, au sud-est de Naplouse. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et arrêté Yaser Mohammed Shehada (25 ans).
  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée à Bayt Fajar, au sud de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Bara’ Yousef Deiriya (23 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 1 h 15, l’OIF s’est installée dans le village de Shufa, à l’est de Tulkarm. Ils ont perquisitionné et fouillé 2 maisons appartenant à Baha al-Dein Subhi Rayahna (22 ans) et Murad Fathi Mousa (24 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 02h00, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée dans la zone sud d’Hébron et stationnée dans le quartier d’Abu Sneina. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile de Sa’eb Adnan Abu Turki (25 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 3h40, l’OIF s’est installée dans le quartier d’Um al-Sharayet, dans le sud d’al-Bireh, au nord du gouvernorat de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile de Nasrallah Jamal al-Tawil (21 ans) et l’ont arrêté. L’OIF l’a libéré plus tard.
  • Vers 10h00, l’OIF a arrêté Mohammed Mousa Jabareen (33 ans), de Sa’ir, alors qu’il faisait référence aux services de renseignement israéliens dans la colonie de « Gush Etzion », au sud de Bethléem, après qu’il a été convoqué par un appel téléphonique.
  • Vers 11h00, l’OIF stationné au poste de contrôle militaire d’al-Za’eem à l’est de Jérusalem-Est occupée a arrêté Lo’ay Sami al-Rajabi (25 ans) de Silwan, au sud de la vieille ville de Jérusalem-Est occupée, alors qu’il passait par le poste de contrôle.
  • Vers 14h00, l’OIF a emménagé dans le quartier de Shaikh Jarrah, au nord de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné la maison de Husam Sidr (34 ans), l’un des employés des Dotations islamiques, et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’est installée à Silwan, au sud de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Musleh Naser Shehada (19 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 17h00, l’OIF a arrêté Tawfiq Ehab Najeeb (18 ans), alors qu’il marchait sur la rue al-Wad dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. L’OIF l’a emmené dans l’un des centres de détention de la ville.
  • Vers 18h00, l’OIF a arrêté Abdul Naser Ali al-Lidawiya, alors qu’il était présent dans les cours de la mosquée Aqsa dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. L’OIF l’a emmené dans l’un des centres de détention de la ville.
  • Vers 22h00, l’OIF a emménagé dans le quartier d’al-Wad, l’un des quartiers occupés de la vieille ville de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Ra’fat Sameeh Najeeb (39 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 22 h 15, l’OIF s’est installée dans le village de Beita, au sud-est de Naplouse. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et arrêté Yousef Mohammed ‘Afanah (29 ans) et Khaled Helmi Naser (28 ans).
  • L’OIF a effectué 4) incursions à Yamun et Araqah, à l’ouest de Djénine; Camp de réfugiés de Dura et Fawwar à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Samedi 29 mai 2021:

  • Vers 3 h 15, l’OIF s’est installée dans le village de Salem, au nord-est de Naplouse. L’OIF a élevé et fouillé la maison d’Abdulrahman Shtayyeh (37 ans) et l’a arrêté.
  • Vers 8 h 30, l’OIF s’est installée dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé 2 maisons appartenant à Nayef Wasim Obaid (17 ans) et Sameer Mohammed Obaid (47 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 13h00, l’OIF a emménagé dans le quartier d’al-Wad, l’un des quartiers occupés de la vieille ville de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Malek Basem Asaliya (19 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 21h00, l’OIF s’est installée dans le quartier de Sheikh Jarrah, au nord de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile de Bara’ al-Salayma (24 ans) et l’ont arrêtée. L’OIF a affirmé qu’elle avait volé un appareil photo appartenant aux soldats israéliens et l’avait relâchée le lendemain matin.
  • Vers 22h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Sa’diya, l’un des quartiers occupés de la vieille ville de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Ra’ed al-Jundy (19 ans) et l’ont arrêté pour avoir piloté un cerf-volant lumineux sur le toit de sa maison.
  • Vers 23h00, l’OIF a emménagé dans le quartier d’al-Wad, l’un des quartiers occupés de la vieille ville de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Khaled Awad al-Baraghithi (17 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 22h00, l’OIF a établi un poste de contrôle militaire temporaire devant la colonie de peuplement de « Shavei Shomron », sur la route entre Naplouse et Djénine, au nord de la Cisjordanie. Avant de supprimer le poste de contrôle, l’OIF a arrêté un chef du Jihad islamique, Khader Adnan Mousa (43 ans), d’Arraba, au sud-ouest de Djénine. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 23 h 30, l’OIF s’est installée à Ya’bad, au sud-est de Djénine. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et arrêté (3) civils. Les personnes arrêtées sont : Ahmed Kamel Abu Baker (20 ans), Faraj Mahmoud Abu Baker (20 ans) et Ahmed Mohammed Abu Baker (20 ans).
  • L’OIF a mené une incursion à Huwwarah, au sud-est de Naplouse. Aucune arrestation n’a été signalée.

Dimanche 30 mai 2021:

  • Vers 13 h 30, l’OIF s’est installée à Bayt Fajar, au sud de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Rami Mohammed Thawabta (19 ans) et lui ont remis une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens dans la colonie de « Gush Etzion », au sud de Bethléem.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée à Teqoa, à l’est de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Omar Mousa Hajaheja (27 ans) et lui ont remis une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens dans la colonie de « Gush Etzion », au sud de Bethléem.
  • Vers 15h00, l’OIF s’est installée dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Bassam Tareq Abu Sbeih (19 ans) et l’ont arrêté.

Lundi 31 mai 2021:

  • Vers 00h30, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile d’Abdullah al-Sayad (21 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée dans le quartier de Shu’afat, au nord de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile de Jamal Abu Khudair (24 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village de Wadi Ma’ali à Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile de Hamza Khaled al-Harimi (17 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’est installée à Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abdul Rahman Izzat Dashoun (19 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 13h00, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée dans le camp de réfugiés d’al-Aroub, au nord d’Hébron, et stationnée près des écoles de l’UNRWA. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Ibrahim Moqbel (13 ans) et lui ont remis une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens dans la colonie de « Gush Etzion », au sud de Bethléem. Vers 11h00, l’OIF a arrêté Moqbel après l’enquête.
  • Vers 02h00, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée à Beit Ummar, au nord d’Hébron, et stationnée dans le centre-ville. Ils ont perquisitionné la maison d’Ibrahim Waleed Ikhlayil (20 ans) et lui ont remis une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens dans la colonie de « Gush Etzion », au sud de Bethléem. Vers 9h00, l’OIF a arrêté Ikhlayil alors qu’il était présent à l’entrée de la colonie de « Gush Etzion », en direction du bureau des services de renseignement israéliens.
  • Vers 02h00, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée dans la zone sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile de Baha’ Mohammed Zahida (22 ans) et l’ont arrêté.

Vers 02h30, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée dans le village de Deir Abu Masha’al, dans le nord-ouest de Ramallah. L’OIF a perquisitionné le domicile de Mohammed Safi Atta (24 ans) et l’a arrêté.

  • Vers 04h00, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée à Idhna, à l’ouest d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile d’Isma’el Talab al-Nattah (44 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 4 h 20, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’al-Am’ari, au sud-est d’al-Bireh, au nord du gouvernorat de Ramallah. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et arrêté Omar Khaled Abu Rwayis (33 ans). Il convient de noter qu’Abu Rwayis est un ancien prisonnier.
  • Vers 19 h 15, l’OIF s’est installée dans le village de Dayr Balut, à l’ouest de Salfit. Ils ont perquisitionné et fouillé 2 maisons appartenant à Nathir Ramzi Mustafa (24 ans) et Jameel Abdul Wahab Abdullah (22 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 21h00, l’OIF a arrêté Mohammed Ali al-Heah, de Surif, au nord-ouest du gouvernorat d’Hébron, alors qu’il était présent près de la colonie de « Kfar Etzion », au sud de Bethléem. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 13h00, l’OIF s’est installée à Silwan, au sud de la vieille ville de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile d’Omar Mahmoud Shwyat (18 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 14h00, l’OIF a arrêté Mahmoud al-Haniti (15 ans), alors qu’il quittait l’école dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est.
  • Vers 16h00, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire de Huwwarah, à l’entrée est de Naplouse, a arrêté Bashar Mohammed Badrasawi (22 ans), du camp de réfugiés de Balata, à l’est de la ville. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 18h00, l’OIF a emménagé dans le quartier d’al-Sa’diya, l’un des quartiers occupés de la vieille ville de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ayham Ramzi al-Za’anin (18 ans) et l’ont arrêté.
  • L’OIF a effectué 7) incursions à Kifl Hares et à Deir Istiya, au nord de Salfit; Ya’bad, Mirka et Zawiya, au sud-ouest de Djénine; Yatta et Bani Na’im à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mardi 1er juin 2021:

  • Vers 00h00, un groupe de Mista’arvim (unité spéciale israélienne habillée comme des civils palestiniens), s’est faufilé vers le village de Beit Rima, au nord-ouest de Ramallah, et stationné devant la maison de Jadallah Fahed al-Barghouthi (44). Ils ont fait irrup domicile et arrêté Ali Hasan al-Barghouthi (38 ans). Pendant ce temps, l’OIF s’est installée dans le village, encerclant la maison susmentionnée pour assurer le retrait de l’unité spéciale.
  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Zababdeh, au sud-est de Djénine. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Muhanna Khaled al-Sharqawi (45 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 01h00, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée vers Dahiyat al-Baladiya, le quartier sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons appartenant à la famille Zahida et arrêté (4) civils. Les personnes arrêtées sont : Shadi Ali Zahida (44 ans), Nour Shadi Zahida (18 ans), Fadel Fareed Zahida (25 ans) et Basheer Fayad Zahida (19 ans).
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village de Qatanna, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Rami Hussain al-Khateeb (23 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 2 h 20, l’OIF s’est installée dans le village de Meithalun, au sud-ouest de Djénine. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et arrêté Mohammed Rif’at Rabay’a (29 ans).
  • Vers 2 h 30, l’OIF, renforcée par plusieurs véhicules militaires, s’est déplacée à Idhna, à l’ouest d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile de Salah Mohammed al-Batran (33 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’est renforcée par plusieurs véhicules militaires qui se sont déplacés dans le village de Bayt Kahil, au nord-ouest d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Issam Ali al-Zohour (20 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’est installée dans le village de Kafr Qaddum, au nord-est de Qalqilya. Ils ont perquisitionné et fouillé 3 maisons appartenant à Bashar Mohammed Ishtaiwi (26 ans), Hamza Mohammed Ishtaiwi et Murad Fathi Mousa (21 ans), et les ont arrêtées.
  • Vers 3h00, l’OIF s’est installée à Bayt Fajar, au sud de Bethléem. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et arrêté (5) civils dont 2 enfants. Les personnes arrêtées sont : Awni Ahmed Taqatiqa (17 ans), Mohammed Nasim Diriya (23 ans), Mofeed Fayez Taqatiqa (16 ans), Mohammed Khaled Taqatiqa (29 ans) et Abdullah Thawabta (21 ans).
  • Vers 3 h 30, l’OIF s’est installée dans le village de Tayasir, à l’est de Tubas. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile de Munir Fawzi Dabak (28 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 6 h 50, l’OIF s’est installée dans le village de Bayt Sira, à l’ouest de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé 5 maisons et arrêté (5) civils, dont un enfant. Les personnes arrêtées sont : Ya’qoub Diab al-Hajj (15 ans), Mousa Isma’el Amara (19 ans), Tha’er Yousef Hamdan (22 ans), Ibrahim Hani Abu Safiya (24 ans) et Mus’ab Montaser Hamdan (32 ans). Plus tard, l’OIF a libéré les 3 derniers personnes arrêtées.
  • Vers 13h00, l’OIF a arrêté Mohammed Khalil al-‘Abbasi (34 ans), de Silwan, alors qu’il travaillait au cimetière bab al-rahma, près de la mosquée Aqsa dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, en raison de son lieu de travail au cimetière. Le lendemain, le tribunal israélien a rendu une décision de le libérer à des conditions qui lui interdisant complètement d’entrer dans le cimetière, de payer une caution de 1000 NIS et de signer une garantie financière de 5 000 NIS.
  • Vers 15h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Shu’afat, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et ont remis à Omar Fawzi Muhaisen (37 ans), à son frère Malik (25 ans) et à Ma’moun Ali Farhan (28 ans) des sommations pour se référer aux services de renseignement israéliens dans le centre d’al-Maskobiya à Jérusalem-Ouest.
  • Vers 15 h 30, l’OIF s’est installée dans la région de Deir Sharaf, à l’ouest de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Jaser Abdullah Abu Hamada (45 ans) alors qu’il réparait la perturbation téléphonique dans la région, en faveur des télécommunications palestiniennes. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 22h00, l’OIF a sévèrement battu et arrêté Ibrahim Naser al-Ghawi à al-Sheikh Jarrah, au nord de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. L’OIF a affirmé qu’il était entré dans le toit de la maison familiale que les colons israéliens avaient volée en 2009 et avait endommagé l’insigne de l’Étoile de David qui avait été pendu sur le toit.
  • L’OIF a effectué (10) incursions à Tubas, Ya’bad, Kufeirat et Bir al-Basha, au sud-ouest de Djénine; Sanur, au sud-est de Djénine; Jalamah, Arana, Dayr Ghazale, Beit Kad et Faqqua, au nord-est de Djénine; et le village d’Urif, au sud-est de Naplouse. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mercredi 02 juin 2021:

  • Vers 01h00, l’OIF a emménagé à Bethléem. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et arrêté (4) civils, dont 2 enfants. Les personnes arrêtées sont : Fadi Dawoud Asakra (17 ans), Ahmed Ayman Ali (16 ans), Ali Ra’ed Abayat (21 ans) et Ahmed Mohammed Abayat (20 ans).
  • Vers 13 h 30, l’OIF, renforcée par plusieurs véhicules militaires, s’est déplacée du côté sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé 2 maisons et arrêté (3) civils; Baha’ al-Dein Mohammed al-Nahnoush (22 ans), son frère Omar (15 ans) et Adel Mohammed Salayma (18 ans).
  • Vers 2 h 15, l’OIF s’est installée dans le village de Deir Sharaf, à l’ouest de Naplouse. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et arrêté Ward Nidham Taysir Antari (23 ans) et Hisham Wa’el Fuqaha (23 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’est installé à Shuweika, au nord de Tulkarm. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile de Rabea’ Mohammed Nayfa (22 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 3h00, l’OIF s’est installée à Bayt Fajar, au sud de Bethléem. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et arrêté (4) civils, dont un enfant. Les personnes arrêtées sont : Obaida Mohammed Mustafa Thawabtah (16 ans), Ahmed Ali Abu al-‘Asal (19 ans), Yousef Jalal Taqatiqa (22 ans) et Abdul Rahman Yousef Taqatiqa (24 ans).
  • Vers 07h00, l’OIF renforcée par 3 bulldozers s’est déplacée de 100 mètres à l’est d’al-Fukhkhari, à l’est de Khan Yous. Les terres nivelées et peignées et redéployées à l’intérieur de la clôture après plusieurs heures.
  • Vers 08h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Nawaf Ayman Abu al-Hawa (21 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 17h00, l’OIF a arrêté Mohammed Waleed al-Rajabi (15 ans) et Rami Masalma (14 ans), alors qu’ils étaient présents dans le quartier de Batin al-Hawa à Silwan, au sud de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. L’OIF les a emmenés au centre de police d’al-Bareed, rue Salah al-Dein.
  • L’OIF a mené 2) incursions dans les camps de réfugiés de Sa’ir et Fawwar à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

III. Expansion des colonies de peuplement et violence des colons en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée

Démolitions, confiscations et avis

  • Vers 10h00 le lundi 31 mai 2021, l’OIF, appuyée par des véhicules militaires et accompagnée d’un véhicule de construction, d’une grue montée sur camion et d’un véhicule appartenant à l’Administration civile israélienne, s’est déplacée dans le village d’al-Buweib, à l’est de Yatta, au sud d’Hébron. Les soldats se sont déployés et les agents de l’administration civile ont démoli et confisqué des tentes sans avertissement préalable. La démolition comprenait :
  • Une tente résidentielle de 10 m² abritant Ibrahim Jabrin al-Da’ajneh, sa femme et 4 enfants, dont 2 filles.
  • Une tente résidentielle de 10 m² appartenant à Mohammed et Fathi Ibrahim Jabrin al-Da’ajneh
  • Une tente de 22 m² utilisée comme étable à moutons
  • A 10-sqm tent used as a sheep barn

Al-Da’ajneh a déclaré que les autorités israéliennes ne lui avaient remis aucun avis de démolition afin qu’il puisse appliquer les documents nécessaires à l’appel devant les autorités israéliennes. Toutefois, l’Administration civile israélienne ne l’a avisé qu’oralement. Il a ajouté que la démolition a laissé 3 familles sans abri ainsi que 100 moutons.

  • Vers 11h00, l’OIF, appuyée par 2 véhicules militaires et accompagnée d’un véhicule appartenant à l’Administration civile israélienne, s’est déplacée dans la zone d’al-Mohalel, dans l’est du village de Ni’lin, à l’ouest de Ramallah. Les soldats se sont déployés entre les maisons tandis que l’officier de l’administration civile a distribué 3 avis pour arrêter les travaux de construction et démolir 2 maisons et une caserne, sous prétexte de leur emplacement près du mur d’annexion, qui sépare la zone d’al-Mohalel de la colonie « Kiryat Sefer » qui se trouve à 40 mètres du mur d’annexion. Il convient de noter que la zone mentionnée est classée zone « B » sous contrôle israélien.
  • Un avis d’arrêt des travaux de construction et de démolition d’une maison en construction de 2 étages et construite en pierres sur une superficie de 260m² appartenant à Mo’az Fahmi Ibrahim Srour
  • Un avis d’arrêt des travaux de construction et de démolition d’une maison en construction de 2 étages et construite en pierres sur une superficie de 230m² appartenant à ‘Abdel Jaber Sa’dat Saleh Steih
  • un avis d’ordre final pour arrêter les travaux de construction et démolir une caserne de 90 m² construite en briques et en acier qui est utilisée par un atelier de réparation automobile appartenant à Ibrahim Nizam Qatousa.
  • Vers 11 h 30, l’OIF s’est installée dans le village de Jayous, au nord de Qalqiliya. Ils ont déraciné 100 oliviers dans la région de Yobek al-‘Aqed plantés dans une parcelle de terrain de 30 dounams appartenant à Nizam Tawfiq Salim, sous prétexte de son emplacement dans la zone C qui est sous contrôle israélien.
  • Vers 11 h 30 le même jour, l’OIF, appuyée par des véhicules militaires et accompagnée d’une grue montée sur un camion et d’un véhicule appartenant à l’Administration civile israélienne, s’est installée dans la zone « At » out, à l’est de Yatta, au sud d’Hébron. L’OIF s’est déployée dans la zone tandis que les agents de l’administration civile confisquaient une caravane en fer blanc de 12 m² utilisée par Yasser Isma’il Abu Fenar comme habitation.
  • Vers 11h00 le mardi 1er juin 2021, l’OIF, appuyée par des véhicules militaires et accompagnée d’une grue montée sur camion et d’un véhicule appartenant à l’Administration civile israélienne, s’est déplacée dans la zone de Mkattal Musalam entre les villages ad-Dhahiriya et as-Samu, au sud d’Hébron. Les soldats déployés dans la zone et les officiers de l’administration civile ont démantelé et confisqué des tentes sous prétexte de construire sans permis. La démolition comprenait :
  • Une grange à moutons de 150 m² qui abrite 60 moutons appartenant à Isma’il Mustafa al-‘Awawdeh.
  • Une tente résidentielle de 20 m² en tissu qui abrite Isma’il Mustafa al-‘Awawdeh et sa famille de 7 personnes.
  • Une tente résidentielle de 25 m² en tissu de hangar qui abrite ‘Ammar Mustafa al-‘Awawdeh et sa famille de 6 personnes.

Le 2 février 2017, les autorités israéliennes ont remis des avis d’arrêt des travaux de construction de tentes et de panneaux solaires, donnant à la notification jusqu’au 13 février 2017 pour demander un recours à l’avis. Le 23 avril 2021, l’administration israélienne leur a de nouveau remis un dernier avis d’ordre de démolition.

  • Le mercredi 2 juin 2021, des véhicules israéliens ont rasé des terres agricoles, déraciné des oliviers et endommagé un puits d’eau entre les villages de Wadi Fukin et husan, à l’ouest de Bethléem. Hasan Breijiyeh, directeur du bureau du Comité de résistance du mur et des colonies, a déclaré que l’OIF accompagnée de 2 bulldozers a rasé 4 dounams appartenant à ‘Abdel Majeed ‘Abdullah dans la région de Qernet Abu ‘Ali et Kherbet al-Ghazzawi et a déraciné des arbres en plus de détruire les murs terrestres et la clôture qui l’entoure. Ils ont également endommagé un puits d’eau agricole dans la région.

Il convient de noter que l’OIF a pris en charge des dizaines de dounams sur les terres de ces zones et a informé leurs propriétaires de la saisie sous prétexte qu’ils étaient une propriété de l’État.

  • Vers 6h00, les bulldozers israéliens ont démoli une installation commerciale appartenant à Oussamah Salah al-Khatib près du point de contrôle de Hizma, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, sous prétexte de construction sans permis.

Le propriétaire de l’établissement a déclaré que son établissement est un conteneur de 90 m² utilisé comme lave-auto. Il a été surpris que les véhicules de l’OIF démolissent son lave-auto tôt le matin sans préavis de démolition.

  • Vers 10h00, l’OIF, appuyée par un véhicule militaire et un véhicule appartenant à l’Administration civile israélienne, s’est déplacée dans la zone d’al-Masafer, à l’est de Yatta, au sud d’Hébron. L’agent de l’administration civile a remis des avis de démolition aux civils à Kherab al-Mosafer. Les avis de démolition comprenaient :
  • Kherbet Khelet al-Dabe’a: une tente agricole qui est temporairement établie pour collecter les cultures d’été appartenant à Mohammed al-‘Amour
  • Kherbet al-Fakhit: une salle de 10 m² de briques et salle de bain en fer blanc appartenant à Ra’ed Mahmoud al-‘Amour
  • Kherbet al-Fakhit: une terre agricole construite en bois et briques appartenant à Fo’ad Fadel al-‘Amour
  • Kherbet Khelet al-Dab’a: un avis pour fermer une rue de terre de 1 kilomètre
  • Kherbet Sho’ab al-Batem: un avis de fermeture d’un chemin de terre de 2 kilomètres.

Attaques des colons contre des civils palestiniens et leurs biens

  • Vers 17h00 le jeudi 28 mai 2021, un colon israélien a fait irruptiqué une maison appartenant à Samer al-Nashashibi à al-Sheikh Jarrah, dans la vieille ville de Jérusalem-Est occupée au nord, et a aspergé de gaz sa fille de 20 ans, Hala.

L’épouse d’Al-Nashashibi, Rana, a déclaré qu’elle était assise avec ses enfants chez eux lorsque sa belle-mère, qui vit à côté, l’a appelée pour lui dire qu’elle avait vu une personne masquée faire une descente dans la cour de leur maison. Immédiatement, Rana et son fils, Amir, se sont rendus sur la terre près de la maison à sa recherche, mais ils n’ont pas pu le trouver. Al-Nashashibi a ajouté que lorsqu’elle est rentrée à la maison, elle a trouvé sa fille, Hala, essayant de résister à une personne masquée, qui avait fait une descente dans la maison, après qu’il eut aspergé sa fille de gaz et qu’elle aurait pu être blessée. Elle a ajouté qu’elle et sa famille sont toujours sous le choc de ce qui s’est passé et qu’elles n’ont pas pu dormir pendant des jours. Hala a déclaré qu’elle étudiait sur le balcon de leur maison lorsqu’elle a trouvé un colon masqué juste en face d’elle et a immédiatement ouvert une partie de la porte de la maison pour avertir sa mère et son frère, mais le colon lui a soudainement pulvérisé du gaz toxique. Hala a dit que le colon n’arrêtait pas de dire: « Cette terre est pour les Juifs… Laissez-le. » Hala a ajouté qu’après avoir inhalé le gaz, elle suffoquée et se sentait fatiguée. Lorsque l’ambulance israélienne est arrivée, ils ont refusé d’entrer dans la maison jusqu’à l’arrivée de la police, et cette dernière était en retard.

  • À l’aube du vendredi 28 mai 2021, des colons israéliens se sont emparés de 3 dounams et d’un puits d’eau dans le village de Kisan, au sud-est de Bethléem.

Ahmed Ghazal, vice-président du conseil du village de Kisan, a déclaré que des dizaines de colons, sous la protection de l’OIF, se sont installés dans la zone de Sahel al-Haj Mohammed entre les colonies « Ma’ale Amos » et « Ibhi Hanhal » établies sur les terres du village et ont pris plus de 3 dounams dans la région. Ils ont commencé à le niveler et se sont emparés d’un puits d’eau. Ils ont également mis en place un réseau électrique, des sièges et des parasols pour transformer la terre en une zone touristique pour les colons.

Il convient de noter que le Conseil supérieur de planification de l’Administration civile israélienne a approuvé jeudi après-midi la construction de 560 nouvelles unités de peuplement dans la colonie de « Mtsad », près des villages de Kisan et d’al-Rashaidah, au sud-est de Bethléem. En outre, les autorités israéliennes ont approuvé des plans pour la construction de 90 nouvelles unités de peuplement dans la colonie d’Ibi Hanahal.

  • Vers 13 h 45, un groupe de colons s’est installé sur les terres agricoles de la région de Kherbet Shehadah, dans le village de Deir Istiya, au nord de Salfit, pour tenter d’établir un nouvel avant-poste de colonies. Les villageois se sont rassemblés pour protester contre l’établissement de l’avant-poste pendant que les colons ouvrent le feu. L’OIF est intervenue et a tiré des grenades lacrymogènes sur les villageois; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 17h00, sous la surveillance de l’OIF, un colon de la colonie « Ariel », établie sur les terres palestiniennes de Salfit, a agressé Yassar ‘Azzam al-Khalili (28 ans), du village de Deir Istiya, au nord de Salfit, et a brisé les vitres de sa voiture avant que Yassar ne puisse s’échapper. Yassar a déclaré que:

« J’étais dans ma voiture avec 2 autres personnes de mon village, Yosri Fathi Salah Khatib et Shadi Abu Faris, lorsque je me suis arrêté au feu de circulation à l’intersection « Ariel ». Pendant ce temps, un colon muni d’un outil tranchant est venu, a frappé les fenêtres alors que nous étions à l’intérieur du véhicule et a brisé la vitre. Il a également heurté la structure du véhicule, lui causant des dommages, sous la surveillance de l’OIF, mais j’ai pu m’enfuir.

  • Vers 07h00 le samedi 29 mai 2021, un groupe de colons de la colonie de « Nili », à l’ouest de Ramallah, a brisé les vitres de 3 véhicules appartenant à des agriculteurs palestiniens, qui les garaient sur leurs terres dans la région de Jabal al-‘Alam au nord du village de Ni’lin, à l’ouest de Ramallah. Les agriculteurs l’ont découvert à leur arrivée et ont vu les colons s’enfuir. Les véhicules attaqués appartenaient à Yousif ‘Ali Srour et Yousif Mohammed al-Khawaja.
  • Vers 12 h 10 le lundi 31 mai 2021, un groupe de colons s’est installé sur les terres palestiniennes du village de Deir Balout, à l’ouest de Salfit, et du village de Sanniriya, au sud de Qalqilya, pour attaquer les agriculteurs. L’OIF est alors intervenue et a arrêté 3 civils à savoir ‘Abdel Karim Nemer Younis; Sa’id Isma’il Sa’id; et ‘Alam Isma’il Khalil; tous viennent du village de Sanniriya.

IV. Politique sur les châtiments collectifs

Mercredi matin, 27 mai 2021, les autorités d’occupation israéliennes ont privé 16 anciens prisonniers palestiniens de Jérusalem et tous les membres de leur famille de leur droit de recevoir leurs services médicaux comme une sorte de punition collective pour pratiquer la pression et la terreur.

Amjad Abu ‘Asab, chef du Comité pour les familles des prisonniers de Jérusalem, a déclaré que les autorités d’occupation israéliennes avaient révoqué l’assurance maladie d’un certain nombre d’anciens prisonniers palestiniens, en particulier ceux arrêtés pour avoir affronté les agressions dans la mosquée al-Aqsa et sheikh Jarrah. Abu ‘Asab a ajouté que le droit des Jérusalemiens à l’assurance maladie est garanti par la loi israélienne car ils paient des frais mensuels allant jusqu’à 70 USD pour chaque individu en échange d’un traitement dans les établissements de santé israéliens et de prestations sociales. Abu ‘Asab a déclaré que la révocation de l’assurance maladie à l’encontre de 16 militants et prisonniers de Jérusalem s’inscrivait dans le cadre des pratiques arbitraires des autorités israéliennes contre les Habitants de Jérusalem pour faire pression sur eux et briser leur volonté à la lumière des conditions économiques et de vie difficiles, en particulier compte tenu du coût élevé des traitements médicaux à Jérusalem. (Pchr conserve les noms des militants, des prisonniers et de leurs familles dont les assurances maladie ont été révoquées comme indiqué par Abu ‘Asab)

Politique de bouclage et restrictions à la libre circulation des personnes et des biens:

Politique de bouclage et restrictions à la libre circulation des personnes et des biens:

La bande de Gaza :

En raison de la politique actuelle de châtiment collectif de l’OIF dans la bande de Gaza, intensifiée avec la fermeture des points de passage de Beit Hanoun et de Karm Abu Salem, avec une opération limitée, Hasan Ahmed ‘Abed al-Kharti (62 ans), qui avait un cancer de la langue et de la gorge, est décédé le dimanche 30 mai 2021. Al-Kharti avait obtenu un renvoi médical pour un traitement à l’hôpital al-Makassed de Jérusalem occupée, et le département de coordination et de liaison du ministère de la Santé a demandé un permis de voyage le 27 mai 2021. Toutefois, les autorités israéliennes n’ont pas approuvé son voyage.

Selon le suivi du PCHR, les autorités israéliennes ont fermé le point de passage de Beit Hanoun « Erez » le 11 mai 2021, lorsque l’offensive israélienne a commencé sur la bande de Gaza, interdisant les voyages de toutes les catégories limités, y compris les patients référés pour un traitement à l’étranger. Après la fin de l’offensive, les autorités israéliennes ont déclaré que seuls les cas urgents de « sauvetage » seraient autorisés à passer par le point de passage; cependant, la réalité sur le terrain indique que les autorités israéliennes ont refusé de répondre à des dizaines de demandes de permis demandées par le Département de la coordination et de la liaison du ministère de la Santé au nom de patients atteints de maladies graves, dont le traitement n’est pas disponible dans les hôpitaux de Gaza, et référées à l’étranger pour traitement dans les hôpitaux en Israël, en Cisjordanie , y compris Jérusalem occupée, et à l’étranger. Il convient de noter que les autorités israéliennes n’ont autorisé que le voyage de 13 patients sur les 191 demandes adressées par le Département de coordination et de liaison aux autorités israéliennes entre le 25 et le 30 mai 2021.

En outre, ces restrictions coïncident avec la crise de l’électricité résultant de la suspension de la centrale électrique après que les autorités d’occupation israéliennes ont interdit la fourniture du carburant nécessaire à son exploitation, ce qui menace la suspension des services médicaux pour des centaines de patients, y compris les patients atteints de cancer.

Cisjordanie :

En plus des 108 points de contrôle permanents et des routes fermées, cette semaine a vu la mise en place de 39 points de contrôle temporaires qui restreignent la circulation des biens et des personnes, où l’OIF a fouillé les véhicules des Palestiniens, vérifié leurs cartes d’identité et arrêté d’entre eux. L’OIF a fermé de nombreuses routes avec des cubes de ciment, des barrières de détection de métaux et des bermes de sable et a renforcé ses mesures contre les déplacements des individus aux postes de contrôle militaires permanents.

Jérusalem:

  • Le vendredi 28 mai 2021, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée du tunnel du village d’Isawiya, au nord-est de la ville.
  • Le samedi 29 mai 2021, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée du tunnel du village de Biddu, au nord-ouest de la ville.
  • Le dimanche 30 mai 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village d’Al-Eizariya, à l’est de la ville.
  • Le lundi 31 mai 2021, l’OIF a établi 2 points de contrôle près des villages d’Al-Eizariya et d’Anata, à l’est de la ville.

Bethléem:

  • Le jeudi 28 mai 2021, l’OIF a fermé le poste de contrôle militaire d’al-Container, à l’est de la ville, et l’a rouvert plus tard. Ils ont également fermé le portail du détecteur de métaux établi à l’entrée du village de Jannatah, à l’est de la ville.
  • Le samedi 29 mai 2021, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée ouest du village de Beit Fajjar, au sud de la ville.
  • Le dimanche 30 mai 2021, l’OIF a établi 3 points de contrôle à l’entrée sud du village de Nahalin, près de l’intersection al-Nashash, et près de la tombe de Rachel, située près de l’entrée nord de la ville.
  • Le lundi 31 mai 2021, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée ouest du village de Beit Fajjar, au sud de la ville.
  • Le mardi 1er juin 2021, l’OIF a établi 3 points de contrôle à l’entrée sud du village de Nahalin, près de l’intersection al-Nashash, et près de la tombe de Rachel, située près de l’entrée nord de la ville.

Naplouse:

  • Le jeudi 27 mai 2021, l’OIF a établi un point de contrôle à l’intersection de la colonie deShavei Shomron,à l’ouest de la ville.
  • Le dimanche 30 mai 2021, l’OIF a établi 2 points de contrôle dans la région d’al-Moraba’a (sur une route reliant Naplouse à ses villages du sud-est) et près de l’intersection de la colonie «Shavei Shomron» (sur une route reliant Naplouse à Tulkarm), à l’ouest de la ville.
  • Le lundi 31 mai 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle dans la région d’al-Moraba’a (sur une route reliant Naplouse à ses villages du sud-est).
  • Le mardi 1er juin 2021, l’OIF a établi 2 points de contrôle à l’intersection de la colonie «Shavei Shomron» (sur une route reliant Naplouse à Tulkarm), à l’ouest de la ville et à l’intersection de la région d’al-Moraba’a (sur une route reliant Naplouse à ses villages du sud-est).

Hébron:

  • Le jeudi 28 mai 2021, l’OIF a établi 3 points de contrôle aux entrées des villages de Beit Ummar, as-Samu et Abu al-‘Asja.
  • Le samedi 29 mai 2021, l’OIF a établi 5 points de contrôle à l’entrée du camp de réfugiés de Fawwar, aux entrées des villages de Karma et Susya, à l’entrée sud de la ville de Halhul et à l’entrée ouest d’Hébron.
  • Le dimanche 20 mai 2021, l’OIF a établi 3 points de contrôle aux entrées des villages de Beit Ummar, Ash-Shuyukh et as-Samu.
  • Le mardi 1er juin 2021, l’OIF a établi 4 points de contrôle aux entrées des villages d’Idhna, d’As-Samu et de Bani Na’im, à l’entrée sud d’Hébron.
  • Le mercredi 2 juin 2021, l’OIF a établi 2 points de contrôle à l’entrée sud d’Hébron et à l’entrée nord de la ville de Yatta (Zaif).

Salfit:

  • Le vendredi 28 mai 2021, l’OIF a établi 2 points de contrôle aux entrées des villages de Deir Istiya et Biddya, à l’ouest de la ville.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 7 juin 2021 par dans APARTHEID, COLONIALISME, CRIMES DE GUERRE, DROITS HUMAINS, GAZA, ISRAEL, Palestine.