NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Cargill : SALAIRES 2 heures de grève pour une partie des salariés à Saint-Cyr-en-Val

Du mercredi 9 au vendredi 11 juin, durant trente-deux heures, des salariés de Cargill Foods France, principal fournisseur de nuggets pour McDonald’s France basé à Saint-Cyr-en-Val, ont fait grève. Ils réclament une augmentation salariale. La direction affirme que tel est déjà le cas.

Du mercredi 9 au vendredi 11 juin, à 5 heures du matin, des salariés de Cargill Foods France, usine de transformation de poulet basée à Saint-Cyr-en-Val, ont fait grève. Un mouvement de trente-deux heures lancé par les syndicatsForce ouvrière et une partie des membres de la CFTC.

« Ces grévistes travaillent en 4/8 sur les lignes de production. 90 % du personnel de la première équipe était présente ; 50 % de la deuxième ; 15 % de la troisième et 95 % de la quatrième », indique Driss Qabbal, délégué syndical FO, alors que l’entreprise, principal fournisseur de nuggets pour McDonald’s France, compte près de 250 employés.

Divergences à la CFTC. D’après nos informations, chez Cargill, la section CFTC est scindée en deux. Certains membres ont appelé à la grève, soutenus par le président de la CFTC Centre-Val de Loire, Olivier Peltier. D’autres ont marqué leur opposition à ce mouvement social, que la CGT et la CFDT, elles non plus, ne suivent pas.

Des revendications multiples

Les revendications des salariés sont multiples. D’abord, ils réclament une prime de 1.000 euros pour compenser l’absence de la prime de participation aux bénéfices de l’exercice 2019-2020.

Un manque que la direction de Cargill France explique : « L’accord qui en régit la distribution est, par nature, fonction des résultats de la société. Ces derniers, impactés par la crise sanitaire, n’ont pas permis de déclencher son attribution. »

Ensuite, les salariés souhaitent obtenir les avantages du groupe, soit le calcul du treizième mois et de la prime d’ancienneté et sur le salaire net et non le salaire de base, brut. « Ce n’est pas notre paie qui nous fait vivre, mais nos primes », affirme Driss Qabbal.

Cargill, à Saint-Cyr-en-Val, est le principal fournisseur de nuggets de McDonald’s France

Enfin, ils demandent à ce que la formule de la participation aux bénéfices de l’exercice 2020-2021 soit « plus avantageuse pour nous ».

De son côté, la direction de l’entreprise explique avoir fait des efforts :

« Malgré le contexte de pandémie qui nous a affecté de plein fouet, puisque nous servons exclusivement les restaurants, Cargill Orléans a signé, il y a trois mois, un accord syndical assurant + 2,2 % d’augmentation salariale
Rappelons aussi le versement d’une prime exceptionnelle de 720 euros brut au printemps 2020 et celui d’une prime exceptionnelle de 200 euros à Noël, respectivement afin de remercier les salariés pour le redémarrage du site en juin 2020 après deux mois d’arrêt d’activité consécutif à la crise sanitaire et pour leur engagement durant cette année difficile. Notre politique salariale excède les standards du marché dans le contexte actuel de pandémie. »

Mais Force ouvrière et les adhérents de la CFTC en grève n’envisagent pas de baisser les bras : « Nous laissons un délai de quinze jours à la direction pour répondre favorablement à nos demandes. Sinon, nous reprendrons le mouvement. »

Anne-Laure Le Jan La République du Centre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :