NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

PARIS 14 juillet suites : Le préfet Lallement Fait commandeur de la Légion d’Honneur !

Le préfet de police de Paris Didier Lallement devient commandeur, pour les suites de ses œuvres dont l’annulation du BAAM du 13 juillet ?

Fondée par Napoléon Bonaparte en 1802, la Légion d’honneur est la plus élevée des distinctions nationales françaises. Elle compte aujourd’hui 92.000 membres, récompensés pour leurs mérites éminents au service de la nation.

C’est le retour de la polémique sur les espaces non-mixtes​. Un « bal des migrants » organisé par le Baam (bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants) mardi à Paris pour le 14-Juillet a suscite un débat autour de la participation, finalement annulée, d’un DJ ayant demandé lors d’une précédente soirée aux personnes blanches d’« aller derrière ».

« Je joue pour les personnes non-blanches et surtout pour les personnes noires. Le dancefloor n’est PAS un espace safe pour les meufs, les personnes trans, les personnes noires et celleux qui se situent au croisement de ces identités. […] DONC les 2h où je mixerais (sic) : les blanc·he·s allez derrière et les autres (surtout les personnes noires) je vous invite à occuper la place et tout l’espace qui vous revient de droit » avait écrit le DJ Fanaya dans un post sur Instagram, post repris et dénoncé par le député LREM François Jolivet sur Twitter.

Député de l’Indre et auteur d’un amendement visant à dissoudre les associations qui pratiquent les réunions non-mixtes, le député François Jolivet a écrit une lettre à la maire de Paris Anne Hidalgo « pour lui demander de clarifier sa position ». Le premier adjoint de la maire lui a rapidement répondu, indiquant qu’il allait « diligenter une enquête », et ajoutant : « Nous ne tolérons et supportons aucune discrimination, d’où qu’elle vienne ». La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa a également été saisie.

Face à la polémique suscitée par le député macroniste qui a demandé à la maire PS de Paris Anne Hidalgo d’« interdire à cet artiste de se produire » au bal des migrants, et face aux « pressions et menaces reçues », le BAAM a annoncé dimanche que Fanaya se retirait de la programmation.

Le Baam annonce un bal mixte mais soutient la non-mixité

« Comme tous les ans, le bal des migrants se tiendra en mixité », a insisté l’association. « Toutefois, nous croyons dans la complémentarité des actions politiques et nous reconnaissons pleinement la pertinence de l’existence d’espaces en non-mixité », explique le Baam en soutenant Fanaya. Ses « positions politiques sont non seulement légitimes mais également essentielles pour permettre une réelle appropriation de l’espace par toutes les personnes racisées », estime le bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants.

L’union syndicale Solidaires et les élus EELV de Paris ont en revanche apporté lundi leur soutien à l’association organisatrice de ce bal, victime selon les écologistes « d’une violente campagne de cyberharcèlement et de dénigrement » depuis vendredi. Solidaires a accusé François Jolivet et Emmanuel Grégoire d’avoir « véhiculé une fake news » et dénoncé les « harcèlements et menaces initiés par LREM et largement récupérés par l’extrême-droite ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 22 juillet 2021 par dans ETAT POLICIER, FRANCE, INTERDICTION, PARIS, PREFECTURE.
%d blogueurs aiment cette page :