NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

FRANCE : Les appels à la grève se multiplient dans les hôpitaux pour protester contre la vaccination obligatoire des soignantEs !

Clémence Fournival et Anne-Lyvia Tollinchi (avec Guillaume Dussourt)

Les soignants appellent à la grève illimitée dans les hôpitaux de Marseille pour protester contre la vaccination obligatoire imposée au personnel hospitalier.

Appel à la grève illimitée dès ce mercredi dans les hôpitaux de l’AP-HM à Marseille. Les syndicats Sud-Santé et CGT protestent notamment contre la vaccination obligatoire des soignants à partir du 15 septembre. Les récalcitrants seront interdits d’exercer avec une suspension de salaire. Ces syndicats craignent aussi une nouvelle dégradation des conditions de travail si des agents non-vaccinés venaient à être suspendus.

Dans le parc de l’hôpital Edouard Toulouse à Marseille, les soignants brandissent leurs pancartes. Parmi eux, Karine, infirmière depuis 25 ans. Non vaccinée, elle refuse qu’on décide à sa place: « On se sent complètement trahi, on se sent acculé, on n’a aucune possibilité d’avoir le choix. Ça nous pousse à la révolte ».

Michelle aussi est révoltée. Cette infirmière accuse le gouvernement de culpabiliser les soignants comme elle qui ne veulent pas du vaccin:

« Je ne comprends pas qu’on nous dise que c’est nous qui nous mettons en danger. On ne s’est pas posé cette question l’année dernière. Je rentrais, je me mettais à poil sur ma terrasse, je me lavais à l’extérieur et je n’embrassais pas mes enfants. Là on me dit que notre éthique soignante est remise en question parce que je ne veux pas me faire vacciner? Je ne comprends pas ».

Pour elle, c’est clair : elle ne changera pas d’avis même si ça veut dire être suspendue et perdre son salaire à la rentrée: « On fera autre chose, même si je perds le boulot qui m’épanouit. Je vendrai peut-être ma maison mais on ne me l’imposera pas ».

« Quand on choisit un métier en relation avec la santé, on a des responsabilités »

Des propos qui font bondir l’infectiologue Robert Sebbag. Il ne comprend pas comment des soignants peuvent refuser de se faire vacciner et risquer de contaminer leurs patients: « Quand on choisit un métier en relation avec la santé, on a un certain nombre de responsabilités. Alors je connais les arguments sur le manque de recul mais ça veut dire quoi? On a à peu près plus d’un de recul, on a vacciné 3 milliards de personne, ce n’est pas un vaccin expérimental, c’est un vaccin qui marche ».

Une grève en pleine 4e vague, avec un nombre croissant d’hospitalisations, le syndicat sud santé l’assume. Pour son secrétaire général Kader Benayed, ce mouvement est nécessaire: « On demande au gouvernement de revenir à la raison et de supprimer l’obligation vaccinale pour le personnel hospitalier. Tant qu’on ne l’obtiendra pas, on luttera et on bloquera le système de santé ».

D’autres syndicats hospitaliers à Lyon et à Bastia appellent également à la grève et espèrent la faire durer le plus longtemps possible. Selon Santé Publique France, au 29 juillet, 62,4% des soignants exerçant en Ehpad et en unité de soin longue durée (USLD) étaient pleinement vaccinés, et 73,5% avaient reçu au moins une dose de sérum.

Marseille: plusieurs centaines de soignants mobilisés contre l’obligation vaccinale ce jeudi

 Cindy Chevaux et Solenne Bertrand Il y a 15 heuresJ’aime|7Virgin Galactic remet en vente des billets pour l’espace, à 450.000 dollars…Donald Trump démolit l’équipe américaine après les JO

À l’appel des syndicats CGT et Sud Santé, des centaines de soignants ont manifesté contre la vaccination obligatoire du personnel hospitalier devant l’hôpital Nord de Marseille et celui de la Timone.Plusieurs centaines de soignants ont manifesté ce jeudi devant l'hôpital Nord de Marseille et celui de la Timone.© Cindy Chevaux Plusieurs centaines de soignants ont manifesté ce jeudi devant l’hôpital Nord de Marseille et celui de la Timone.

Chants et poings levés. À l’appel des syndicats CGT et Sud Santé, plusieurs centaines de soignants ont manifesté ce jeudi devant l’hôpital Nord de Marseille et celui de la Timone. Ils protestent notamment contre la vaccination obligatoire des soignants. »Nous ne sommes pas contre la vaccination, nous sommes contre l’obligation », déclare Hervé Karagulian, secrétaire adjoint du syndicat Sud Santé, au micro de BFM Marseille. « Je suis moi-même vacciné et je voudrais que mes collègues, qui ont peut-être besoin d’un peu plus de temps de réflexion, aient le temps encore de réfléchir et de pouvoir continuer à travailler, même sans vaccin. »

« Vient un temps où ces personnes-là n’auront plus le loisir de faire grève »

En visite ce jeudi à Aix-en-Provence, Olivier Véran s’est exprimé sur la situation sanitaire locale mais a également commenté ce préavis de grève.

Le ministre de la Santé a tenu à rappeler qu’un « débat démocratique » avait eu lieu à « l’Assemblée nationale et au Sénat » et qu' »une majorité écrasante de la représentation nationale » s’était « prononcée en faveur de « la vaccination obligatoire ».

Vidéo: Covid: à Marseille, des soignants manifestent contre la vaccination obligatoire (AFP)PauseCurrent Time 0:15/Duration 0:46Loaded: 100.00%Son0LQSubtitlesPlein écranCovid: à Marseille, des soignants manifestent contre la vaccination obligatoireCliquez ici pour agrandir

Olivier Véran a par ailleurs évoqué le but de l’obligation vaccinale: « la loi va s’appliquer et sera accompagnée dans la douceur, mais de manière résolue pour arriver à cet objectif que les soignants, celles et ceux qui soignent, ne soient pas celles et ceux qui risquent de contaminer les personnes qui n’ont absolument pas demandé à tomber malade ». Il s’est, par la suite, montré plus ferme. »J’ai vu qu’il y avait un ou deux syndicats qui avaient fait un appel à la grève », a-t-il expliqué. » Vient un temps où ces personnes-là n’auront plus le loisir de faire grève puisque par définition cette obligation vaccinale s’appliquera. »

« C’est une question d’éthique personnelle »

Présente à ses côtés, le Dr Laurence Maulin, médecin infectiologue à l’hôpital d’Aix-en-Provence, a également donné son avis sur le refus de l’obligation vaccinale des soignants. »On a perdu des patients liés à des clusters intra-hospitalier, parce qu’on avait des soignants qui ne se savaient pas porteurs du virus et qui l’ont transmis, raconte-t-elle. Il est inadmissible aujourd’hui, alors qu’on a un outil efficace qui est la vaccination, que des gens qui veulent continuer à rester dans le soin ne se fassent pas vacciner. Ce n’est pas une question de libertés individuelles, c’est une question d’éthique personnelle. »

Le Conseil constitutionnel a mis fin au suspense, ce jeudi après-midi, en validant l’extension du pass sanitaire ainsi que la vaccination obligatoire des soignants.

De leurs côtés, les soignants grévistes de Marseille ne comptent pas s’arrêter là et prévoient de manifester, avec les anti-pass sanitaire, ce samedi après-midi sur le Vieux Port.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s