NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Appels à la grève des personnels soignants contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire

La Fédération SUD-Santé Sociaux a déposé un préavis de grève national à compter de mercredi, tandis que la CGT a déposé un préavis de grève illimité à partir du 9 août.

Un rassemblement était appelé cet après-midi 09-08 au CHRU de Besançon.
Appelé par une intersyndicale CGT/Solidaires/FO et FSU. Contre la vaccination obligatoire des soignant.e.s et le pass sanitaire à l’entrée des hôpitaux.


Plus de 200 personnes étaient là malgré un horaire peu adapté. Majoritairement le public des manifestations du samedi. Des soignant.e.s de l’hôpital dont deux témoignant de leur volonté de ne pas se faire vacciner et donc du risque de perdre leur travail. Pas mal de prises de parole. Une seule qui intervient à chaque manifestation du samedi et qui raconte un mélange de propos cohérents et d’autres plus discutables. Pour le reste tonalité très anti pass.
A noter un très bon argument d’un toubib, concernant la pertinence sanitaire du pass :

jusqu’à maintenant les personnes entrant à l’hôpital étaient testées pour éviter les contaminations. Avec le pass, des personnes vaccinées peuvent entrer sans test alors que des études montrent qu’avec les deux vaccins on peut être contaminé et contaminant.

En pièces jointes deux photos de l’entrée du CHRU où les patient.e.s sont contrôlé.e.s et un lien vers le reportage de Radio Bip, le média alternatif de Besançon.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=631456451163563&id=100028976423284

Les syndicats SUD et CGT appellent les personnels des secteurs de la santé, du médico-social et du social à une grève nationale contre l’obligation vaccinale et le passe sanitaire. « Nous déposons un préavis de grève illimité à partir du 9 août et appelons les syndicats CGT à s’organiser et à se mobiliser sur leurs territoires », a annoncé, mercredi 4 août, la fédération dans un communiqué invitant « toutes les organisations syndicales à l’unité la plus large possible ».

Cet appel est notamment motivé par l’opposition de la CGT « au passe sanitaire, à l’obligation vaccinale et aux sanctions salariales ». L’organisation syndicale exige également la levée des brevets des vaccins contre le Covid-19 et « des moyens humains et matériels à hauteur des besoins de la population ».

Le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire, qui a été adopté définitivement le 25 juillet par le Parlement, rend obligatoire la vaccination des personnels des hôpitaux, des cliniques, des Ehpad et des maisons de retraite, des sapeurs-pompiers, de certains militaires, ainsi que des professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile. L’extension du passe sanitaire, qui est déjà demandé dans les lieux culturels et de loisirs rassemblant plus de 50 personnes depuis le 21 juillet, est également prévue à compter du 9 août.

Outre cet appel national, des préavis de grève ont été déposés pour jeudi dans les Alpes-Maritimes, à l’hôpital Nord Franche-Comté, au centre hospitalier Louis-Jaillon de Saint-Claude (Jura) et au centre hospitalier Jura-Sud, à Lons-le-Saunier.

Préavis de grève d’un syndicat de pompiers

De son côté, la Fédération SUD-Santé Sociaux a déposé un préavis de grève national à compter de mercredi. Ce préavis couvre l’ensemble des personnels, dans le public comme le privé, des secteurs de la santé (hôpitaux, cliniques, Ehpad…), du médico-social et social (service à la personne, à domicile, foyers…) et de l’éducation (centre de loisirs, crèches, maisons de jeunes…).

La liste des revendications inclut l’abrogation de l’obligation vaccinale et du passe sanitaire, ainsi que l’augmentation immédiate des salaires, l’arrêt de la déréglementation sur le temps de travail et des fermetures de lits.

La Fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels et des personnels administratifs et techniques spécialisés (FA SPP-PATS), l’un des principaux syndicats du secteur, a lui aussi annoncé, mercredi, avoir déposé un préavis de grève national d’une durée illimitée à partir du 9 août, pour protester contre l’obligation vaccinale dans leur secteur. Le syndicat assure espérer que cette mesure sera censurée par le Conseil constitutionnel, jeudi, et attend cette décision pour réfléchir aux suites à donner à son mouvement.

« On ne mène pas un combat politique, mais il y a une remise en cause des fondamentaux qui va trop loin », a jugé le porte-parole du syndicat, André Goretti, qui précise que sa fédération n’est « pas opposée à la vaccination »« Si vous maintenez l’obligation vaccinale aux sapeurs-pompiers, alors nous exigeons de bénéficier des mêmes avancées statutaires et sociales que les soignants », avance le syndicat, qui rappelle qu’il n’a « jamais demandé à être assimilé à des personnels soignants. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 13 août 2021 par dans ANTISOCIAL, ETAT POLICIER, FRANCE, HÔPITAL, SOIGNANT.E.S.