NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé 

du 2 – 8 septembre 2021

Usage excessif de la force par les FNI en Cisjordanie et dans la bande de Gaza :

4 Palestiniens blessés, dont 2 enfants et 1 pêcheur

Des dizaines de personnes souffrent d’étouffement en raison de l’inhalation de gaz lacrymogène tirée par les FIF lors de la répression des manifestations contre la vaste campagne de représailles et d’oppression contre les Palestiniens dans les prisons israéliennes

En 143 incursions des FIF en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée : 62 civils arrêtés, dont 10 enfants

Jérusalem-Est occupée :

3 maisons auto-démolies (une seulement partiellement)

Le cimetière des martyrs rasé au bulldozer

Les OIF ont établi 69 points de contrôle militaires temporaires en Cisjordanie

Résumé

Les forces d’occupation israéliennes (FIF) ont continué de commettre des crimes et des violations à plusieurs niveaux contre les civils palestiniens et leurs biens, y compris des raids dans les villes palestiniennes qui se caractérisent par un usage excessif de la force, des agressions, des abus et des attaques contre des civils, transformant la Cisjordanie en blocs de terre isolés. L’expansion des colonies israéliennes sur les propriétés et les terres palestiniennes s’est poursuivie.

Les travaux d’expansion des colonies israéliennes se sont poursuivis sur les terres et les propriétés palestiniennes. Cette semaine, les FIF ont mené une campagne d’oppression de représailles et de punition collective contre des centaines de Palestiniens dans les prisons israéliennes à la suite de la fuite des Palestiniens de la prison de Galoba plus tôt cette semaine. Pendant ce temps, la bande de Gaza entre dans sa 15e année sous bouclage, exacerbant les difficultés humanitaires à travers le territoire.

Fusillade de l’OIF et violation du droit à l’intégrité corporelle :

L’usage excessif de la force par les FNI a fait 4 blessés palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. L’un d’eux a été blessé lors d’attaques des FCI contre la manifestation pacifique hebdomadaire de Kafr Qaddum à Qalqilya; un enfant a subi une fracture du crâne et a été jugé critique après que les FIF l’ont attaqué lors d’un raid à Jénine. Des dizaines de personnes ont également été étouffées par l’inhalation de gaz lacrymogène alors que les FIF réprimaient les manifestations dans les villes palestiniennes contre les attaques contre les prisonniers palestiniens. Dans la bande de Gaza, un pêcheur a été blessé en mer dans le nord de Beit Lahia et un enfant à Khan Younis. En outre, six fusillades des FIF ont été signalées contre des bateaux de pêche palestiniens dans la mer de Gaza.

Incursions des FIF et arrestations de civils palestiniens : Les OIF ont effectué 143 incursions en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée. Ces incursions comprenaient des raids sur des maisons civiles et des fusillades, attisant la peur parmi les civils et attaquant beaucoup d’entre eux. Au cours des incursions de cette semaine, 62 Palestiniens ont été arrêtés, dont 10 enfants.

Démolitions :

Les travailleurs sur le terrain du PCHR ont documenté 6 violations :

  • Jérusalem-Est: 2 maisons complètement auto-démolies, ainsi que des parties d’une troisième maison. Les OIF ont commencé le cimetière des martyrs adjacent au cimetière al-Yousifiyeh dans la région d’al-Asbat Gate. L’OIF a également confisqué une chargeuse sur pneus.
  • Hébron : des travaux arrêtés sur un terrain, et une excavatrice confisquée à Dura.

Politique de bouclage israélienne et restrictions à la liberté de circulation :

Cette semaine, l’occupation israélienne a annoncé la fermeture de tous les points de passage avec la Cisjordanie et la bande de Gaza à partir de 16h00 le lundi 6 septembre 2021 jusqu’à minuit le 9 septembre 2021 pour Rosh Hashanah. Dans son communiqué de presse, l’armée israélienne a déclaré : « Conformément à l’évaluation de la sécurité et aux directives politiques, un confinement total sera imposé en Cisjordanie et aux points de passage de Gaza pour les fêtes juives. » « Tous les points de passage commerciaux seront fermés, seules les exceptions, les cas humanitaires et médicaux seront autorisés à traverser le passage sous réserve de l’approbation du Coordonnateur des opérations gouvernementales dans les territoires palestiniens. »

Pendant ce temps, les autorités d’occupation israéliennes ont continué d’interdire l’entrée de dizaines de marchandises, y compris de matériaux de construction, dans les mesures de punition collective contre la bande de Gaza alors que le bouclage israélien imposé au territoire entrait dans sa 15e année, sans fin en vue qui satisferait le droit des Palestiniens à jouir de leurs droits économiques, sociaux et culturels.

Le mercredi 8 septembre 2021, l’OIF a annoncé que la fermeture des points de passage en Cisjordanie se tiendrait jusqu’au dimanche 12 septembre 2021 à minuit.

Pendant ce temps, les FIF ont continué à diviser la Cisjordanie en cantons séparés avec des routes clés bloquées par l’occupation israélienne depuis la deuxième Intifada de 2000 – toujours fermés à cette date – et avec des points de contrôle temporaires et permanents, où la circulation des civils est restreinte, et ils sont susceptibles d’être arrêtés, en particulier au passage frontalier d’al-Karama, le long de la frontière palestino-jordanienne.

Fusillade et autres violations du droit à la vie et à l’intégrité corporelle

  • Vers 07h15 le jeudi 2 septembre 2021, des canonnières des FIF dans le nord de la mer de Gaza ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens. Les canonnières israéliennes ont ouvert le feu dans leur environnement, blessant un pêcheur de 32 ans, Awad A.M. al-Sultan, avec deux balles dans son pied droit alors qu’il naviguait sur son bateau à 1,5 mille marin. Il a été emmené à l’hôpital indonésien de Jabalia et on lui a diagnostiqué une fracture au pied. Son état a été jugé modéré.
  • Vers 10h00, les OIF stationnés dans la zone frontalière orientale de Khan Younis ont ouvert le feu sur un groupe de jeunes Palestiniens de la région. En conséquence, Ali A. S. al-Najjar, 17 ans, a été blessé par balle à la jambe gauche. Il a été emmené à l’hôpital européen où son état a été classé comme modéré.
  • Vers 19 h 20, les FIF, renforcées par trois véhicules militaires, se sont installées sur la carte du camp de réfugiés d’Aqabat Jabr à Jéricho. Ils se sont dirigés vers le cimetière du camp et les soldats se sont déployés dans la région. Pendant ce temps, un groupe s’est rassemblé et a mis le feu à des pneus et a jeté des pierres sur les soldats. Immédiatement, les soldats ont tiré des grenades assourdissantes et des grenades lacrymogènes sur eux, provoquant l’étouffement de dizaines de personnes en raison de l’inhalation de gaz lacrymogène.
  • Vers 18h00 le vendredi 3 septembre 2021, les OIF stationnées à l’entrée nord de Kafr Qaddum à Qalqilya ont réprimé une manifestation pacifique menée par des dizaines de civils palestiniens. Les FIF ont pourchassé les manifestants et se sont affrontés avec eux; Les OIF ont tiré des balles, des grenades lacrymogènes et des grenades assourdissantes. En conséquence, un Palestinien de 30 ans a reçu une balle en caoutchouc dans la tête. Il a été emmené à l’hôpital pour y être soigné.
  • Vers 06h45 le samedi 4 septembre 2021, des canonnières israéliennes ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens à 3 milles marins et ont ouvert le feu sur eux, suscitant la peur parmi les pêcheurs et les forçant à fuir. Cette attaque s’est poursuivie jusqu’à 09h00. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 06h00 le dimanche 5 septembre 2021, des canonnières israéliennes ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens à 2 milles marins et ont ouvert le feu sur eux, suscitant la peur parmi les pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 11 h 35 le lundi 6 septembre 2021, l’OIF s’est installée à Zeita, à Tulkarem. Le raid comprenait des tirs de balles et l’utilisation de grenades lacrymogènes dans les environs de l’école primaire Zeita, forçant l’école à évacuer les élèves pour leur sécurité. L’OIF s’est retirée par la suite; aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 12h10 le mardi 7 septembre 2021, les canonnières des FIF ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens à 3 milles marins et ouvert le feu et pompé de l’eau sur eux, suscitant la peur parmi les pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Mardi également, des dizaines d’habitants de Yatta à Hébron ont organisé un sit-in pacifique à Um-l-Shkhan, qui est menacé de confiscation pour l’expansion de la colonie « Avigal ». Les manifestants brandisaient des drapeaux palestiniens et scandaient des slogans nationaux ; Pendant ce temps, les FIF sont arrivés dans la région et ont attaqué les participants au sit-in, tirant sur eux des grenades lacrymogènes et des bombes sonnantes. Les OIF ont arrêté Suliman E. al-Hathaleen, 72 ans, et le journaliste Mos’ab A. Shawer, 28 ans. Ils ont été emmenés au centre des FIF près de la colonie « Avigal » pour être présents dans une zone militaire fermée. Ils ont été relâchés au bout de deux heures.
  • Le mercredi 8 septembre 2021, vers 03h00, les OIF se sont installés à Araba, à Jénine, pour une campagne d’arrestation contre les familles des 6 prisonniers qui avaient fui les prisons israéliennes trois jours plus tôt. Pendant ce temps, les Palestiniens se sont rassemblés dans la région et ont jeté des pierres sur les véhicules militaires israéliens, qui ont tiré des balles, des grenades lacrymogènes et des bombes assourdissantes sur eux. En conséquence, Mohammed N. Abu-Amira, 16 ans, a été blessé d’une balle en caoutchouc dans la tête qui a provoqué une fracture du crâne et une hémorragie cérébrale. Il a été emmené à l’hôpital et jugé critique.

Avant de se retirer vers 09h00, les OIF ont attesté 4 Palestiniens, dont un médecin, après avoir perquisitionné et fouillé leurs maisons. Les personnes arrêtées sont :

  1. Radad A. A. Arda (35 ans)
  2. Bassem Q. Arda (30 ans)
  3. Ahmed Q. Arda (28 ans); et
  4. Nedal A. Arda (46 ans) – médecin.

Les OIF ont également arrêté Shadad A. A. Arda (30 ans) alors qu’il travaillait à Barta’a, à Jénine.

  • Vers 03h00, des canonnières israéliennes ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens à 5 milles marins et ont ouvert le feu sur eux, suscitant la peur parmi les pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 10h00, des canonnières israéliennes ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à 3 milles marins et ont ouvert le feu sur eux, suscitant la peur parmi les pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 19h00 le mercredi 8 septembre 2021, une manifestation pacifique a pris son envol en face de la société KIA à Naplouse, soutenant les Palestiniens dans les prisons israéliennes et condamnant les attaques menées contre eux en prison. La manifestation s’est dirigée vers le poste de contrôle de Huwwara à l’entrée est de Naplouse. Les FIF ont immédiatement opprimé les manifestants avec des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes. En conséquence, des dizaines de personnes ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogène et ont reçu un traitement sur le terrain.
  • Dans le même temps, une autre manifestation a décollé à Beita, Naplouse, vers l’entrée principale du village qui est fermée depuis 4 mois où les OIF ont établi un poste de contrôle militaire permanent. La manifestation visait à soutenir les Palestiniens dans les prisons israéliennes et à condamner les attaques menées contre eux en prison. Les FIF ont immédiatement opprimé les manifestants avec des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes. En conséquence, des dizaines de personnes ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogène et ont reçu un traitement sur le terrain.
  • Plusieurs villes de Cisjordanie ont été témoins de manifestations similaires, dont la plupart ont dégénéré en affrontements avec les FIF qui ont tiré des balles et des gaz lacrymogènes sur les manifestants, provoquant l’étouffement de dizaines de personnes en raison de l’inhalation de gaz lacrymogène. Les affrontements ont été les plus importants à al-Bireh, dans plusieurs quartiers de Jérusalem, à Qalqilya et à Hébron.

Ces escalades interviennent à la lumière de l’augmentation des attaques de représailles et de punition collective des FIF contre les Palestiniens emprisonnés par Israël, à la suite de la fuite de 6 prisonniers de la prison de Galbée le lundi 6 septembre 2021.

Selon le Club des prisonniers de la Société palestinienne, des unités armées spéciales de l’armée israélienne ont attaqué et mené des assauts à grande échelle à l’intérieur des prisons israéliennes, principalement dans les prisons de Ramon et du Néguev. La déclaration indiquait que les prisonniers ont affronté l’administration pénitentiaire israélienne en mettant le feu à des cellules de la section 6 de la prison du Néguev. L’armée israélienne a mené un raid à grande échelle sur la prison de Ramon, où des unités spéciales de l’armée ont été appelées en dehors des unités spécialisées qui mènent habituellement des assauts et des raids dans les prisons.

Depuis que les 6 Palestiniens ont réussi à fuir, les prisonniers de Galboa ont été soumis à des rotations et à des agressions, l’IPS a adopté des mesures punitives qui incluent l’oppression, la fouille, l’agression, la rotation des prisonniers, en particulier à Galboa. Les mesures punitives comprennent également la fermeture de la cantine, les pauses raccourcies, l’absence de laveuses et la fermeture des sections.

Incursions et arrestations

Jeudi 02 septembre 2021:

  • Vers 1h00, les FIF ont arrêté Ahmed Senan al-Rifa’i après avoir perquisitionné et fouillé sa maison dans le village d’Anata, au nord-est de Jérusalem-Ouest occupée.
  • Vers 2h00, les FIF ont arrêté Dawoud Rajeh Alloush (21 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison dans le village de Jaba’, au nord-ouest de Jérusalem-Ouest occupée.
  • Vers 2 h 15, les FIF ont arrêté Othman Mahmoud Hamamerah (24 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison dans le village de Jaba’, au sud de Jénine.
  • Vers 2h30, les FIF ont arrêté Mohammed Adnan Mara’ba (21 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison dans le village de Fahma, au sud de Jénine.
  • Vers 17h00, les FIF ont arrêté Amjad Mohammed al-Shou’ani (24 ans), du camp de réfugiés de Qalandiya, au nord de Jérusalem-Est occupée, alors qu’il traversait le poste de contrôle militaire de Hizma, au nord-est de la ville.
  • Les OIF ont effectué (4) incursions à Bayt Liqya, au sud-ouest de Ramallah; Samu, Bani Naim et les villages d’Imreish à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

vendredi, 03 septembre 2021

  • Vers 2 h 40, les FIF ont arrêté l’ancien prisonnier Hassan Khader Ishtayah (54 ans), du quartier d’al-Masayif, et ont confisqué son véhicule ; et Wissam Owda al-Rantisi (26 ans), du quartier d’Ein Musbah, après avoir perquisitionné et fouillé leurs maisons à Ramallah. Pendant le retrait, un groupe de citoyens s’est rassemblé, a mis le feu à des pneus et a jeté des pierres sur les véhicules israéliens qui ont répondu avec des balles réelles, des bombes sonnantes et des grenades lacrymogènes, les affrontements se sont poursuivis jusqu’à environ 04h30, et ont entraîné l’étouffement de plusieurs citoyens en raison de l’inhalation de gaz lacrymogène et traités sur place.
  • Vers 3h00, les FIF ont arrêté Ahmed Sameah Taqateqa (28 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison dans le village de Bayt Fajar, au sud de Bethléem.
  • Vers 04h00, les FIF ont arrêté Mahmoud Tha’er Abu al-Adas (23 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison à Husan, à l’ouest de Bethléem.
  • À peu près au même moment, les FIF ont arrêté Mohammed Khair al-Dein Daraghmah (25 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison à Aqqaba, au nord-ouest de Tubas.
  • Vers 12 h 30, les FIF ont arrêté Nash’at al-‘Anani (23 ans), alors qu’il était présent près de la porte al-Asbat, l’une des portes de la mosquée Aqsa dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est.
  • Vers 17h30, les OIF ont arrêté Mohammed Khader Abu al-Humus (55 ans), sous prétexte qu’il avait hissé le drapeau palestinien lors de l’installation hebdomadaire à l’entrée du quartier Sheikh Jarrah, au nord de la vieille ville de Jérusalem-Est occupée, pour dénoncer la politique de déplacement forcé pratiquée par les autorités israéliennes contre les habitants du quartier. Les OIF ont emmené Humus au centre de police al-Bareed dans la rue Salah al-Dein dans la ville occupée, ont enquêté sur lui pendant plusieurs heures, puis l’ont libéré à des conditions qui lui interdisent l’entrée dans le quartier pendant 2 semaines, et ont signé une garantie financière de 5 000 NIS.
  • Vers 23h00, les FIF ont arrêté Mansour Mahmoud (26 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée.
  • Les OIF ont effectué (10) incursions à Arraba et Ya’bad dans le gouvernorat de Jénine; Tayasir dans le gouvernorat de Tubas; Awarta, Udala et Sebastia dans le gouvernorat de Naplouse; Dura, Beit Kahil, Karma et Bayt Amra à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Samedi, 04 Septembre 2021:

  • Vers 00h15, les OIF stationnés au poste de contrôle militaire d’Inab, à l’est de Tulkarem, ont arrêté Jehad Muhraj Shehada (22 ans) et Ibrahim Abdul Hameed al-Sudani (24 ans), de Tulkarem, alors qu’ils passaient par le poste de contrôle.
  • Vers 1h00, les FIF ont arrêté Bassam Fadel Abu Snoniyah (38 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison dans la région sud d’Hébron.
  • Vers 15 h 30, les FIF stationnées au poste de contrôle militaire de Zatara, au sud-est de Naplouse, ont arrêté Mo’tasem Khalil Hasan (28 ans), du village de Qusra, alors qu’il passait par le poste de contrôle.
  • Vers 17 h 30, les FIF stationnées au poste de contrôle militaire de Tayasir, à l’est de Tubas, ont arrêté Abdullah Sharif Abdul Raziq (25 ans), de Tubas, alors qu’il passait par le poste de contrôle.
  • Vers 19 h 30, les OIF stationnées à la porte de fer établie à l’entrée du camp de réfugiés d’al-Jalazone, au nord d’al-Bireh, au nord du gouvernorat de Ramallah, ont arrêté (4) civils alors qu’ils passaient le poste de contrôle. Les personnes arrêtées sont Adam Ali al-Khattab (19 ans), Mo’ath Mohammed al-Khattab (19 ans), Yaser Taysir al Khattab (18 ans) et Riyad Hisham Alian (18 ans) qui a été libéré après une heure et demie d’enquête sur le terrain.
  • Vers 21h00, les FIF ont arrêté Yousef Mazen Hazina (21 ans) et Mohammed Ibrahim Abu Sneina (22 ans), alors qu’ils étaient présents près de Bab Huta, l’une des portes de la mosquée Aqsa dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est.
  • Les OIF ont effectué (2) incursions à Ya’bad, dans le gouvernorat de Jénine ; et Kafr Ni’ma, à l’ouest de Ramallah. Aucune arrestation n’a été signalée.

Dimanche 05 septembre 2021 :

  • Vers 1h00, les FIF ont arrêté Sa’eed Mohammed al-‘Arouj (19 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison dans le village de Jannatah, à l’est de Bethléem.
  • Vers 2h00, les OIF ont arrêté (4) enfants après avoir perquisitionné et fouillé leurs maisons dans le village de Sa’ir, au nord d’Hébron, et les ont emmenés au centre de police de Beitar, au nord de Bethléem, où leur arrestation s’est prolongée de 8 jours. Les personnes arrêtées sont : Rashad Ibrahim Jaradat (16 ans), Hisham Na’im Thalji (15 ans), Ahmed Shehada Mtawir (15 ans) et Ahmed Shahada Jaradat (15 ans).
  • Vers 5h00, les OIF ont arrêté Bassan Ahmed Bani Owda (30 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison dans la région d’al-Ras al-Ahmar, dans les vallées du nord, à l’est du gouvernorat de Tubas.
  • Vers 8h00, les FIF ont arrêté Anas Isma’el Nawawera (31 ans), de la région de Jabal al-Mawaleh à Bethléem, alors qu’il passait par le poste de contrôle militaire d’al-Container, au nord-est de la ville.
  • Vers 13h00, les services de renseignement israéliens du Centre d’enquête Moscovia à Jérusalem-Ouest ont arrêté Ahmed Eyad al-Rajabi (16 ans), de Silwan, après 2 heures d’enquête sur convocation préalable.
  • Vers 15h00, les FIF ont arrêté Yazan Ali Abu Rizq, du camp de réfugiés de Dheisha, alors qu’il était présent à Jérusalem-Est occupée.
  • Vers 22h00, Adnan Eyad al-Rajabi (20 ans) s’est rendu au Centre d’enquête Moscovia à Jérusalem-Ouest, après avoir perquisitionné et fouillé son maison à Silwan à plusieurs reprises en tentant de l’arrêter.
  • Les OIF ont effectué (2) des incursions dans le village de Kafr Qaddum, au nord de Qalqilya; et Tulkarem. Aucune arrestation n’a été signalée.

lundi, 06 septembre 2021

  • Vers 00h25, les FIF ont arrêté Sami Mohammed Hasan (24 ans), du village de Qusra, au sud-est de Naplouse, alors qu’il passait par un poste de contrôle militaire temporaire établi à l’entrée de Qusra.
  • Vers 2h00, les FIF ont arrêté Nayef Ahmed Malaysha (24 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison à Jaba’, au sud de Jénine.
  • Vers 2h15, les FIF ont arrêté Basem Sa’eed al-Ataba (24 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison à Naplouse.
  • Vers 2 h 30, les FIF ont arrêté Ahmed Mahmoud Manasra (19 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison dans le village de Fahma, au sud de Jénine.
  • À peu près au même moment, les FIF ont arrêté Abdul Hadi Rasheed Awad (51 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison dans le village de Kafr Laqif, à l’est de Qalqilya.
  • Vers 4h40, les FIF ont arrêté 3 civils après avoir perquisitionné et fouillé leurs maisons dans le camp de réfugiés d’al-Am’ari, au sud d’al-Bireh. Les personnes arrêtées sont: Qusai Khader Shanan (29 ans), Omar Abu Halima (20 ans) et son frère, Yazan (20 ans).
  • Vers 11h00, les FIF déployées dans les quartiers de la vieille ville d’Hébron ont arrêté Kareem Jameel al-Ja’bari (17 ans), de la ville, affirmant qu’il était en possession d’un couteau. Les OIF l’ont emmené dans un centre d’enquête dans la colonie de Kiryat Arba, à l’est d’Hébron.
  • Vers 14h00, les FIF ont arrêté Aysar Sami Abu Sbeitan (14 ans), alors qu’il était présent devant l’école secondaire al-Tur dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est.
  • Vers 15 h 50, les FIF ont arrêté Eyad Amjad Abu Shamlah (19 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison à Birzeit, au nord de Ramallah.
  • À peu près au même moment, les FIF ont arrêté Mohammed Zeyad Qendah (21 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison dans le village d’Abu Shukhaydam, au nord de Ramallah.
  • Vers 20h00, les FIF ont arrêté Yazan Mohammed Mousa Amro (17 ans) et Amro Abdul Majeed Amra (17 ans), après les avoir arrêtés près de la tour de guet militaire établie dans le village de Khursa, au sud de Dura. Les OIF ont affirmé qu’ils jetaient des pierres sur la tour de guet et les ont emmenés vers une destination inconnue.
  • Les OIF ont effectué (5) des incursions à Qusra dans le gouvernorat de Naplouse; Arraba, Ya’bad, Arabbuna et Faqqua dans le gouvernorat de Jénine. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mardi 07 septembre 2021:

  • Vers 9 h 20, les OIF ont arrêté Shawkat Khader al-Sheikh (19 ans), du village d’Eizariya, à l’est de Jérusalem-Est occupée, alors qu’il était présent dans les cours de la mosquée Aqsa dans la vieille ville de Jérusalem.
  • Vers 11h00, les FIF ont arrêté Hamza Mohammed al-Tawil (16 ans), alors qu’il marchait dans la rue al-Wad dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est.
  • Vers 12h00, les OIF ont arrêté Arman Thaher Sa’eed (28 ans) et son frère Mahmoud (25 ans) après avoir perquisitionné et fouillé leur maison à Hizma, au nord-est de Jérusalem-Est occupée.

Mercredi 08 septembre 2021 :

  • Vers 00h00, les FIF ont arrêté Yousef Mohammed Hasan Taleb (23 ans) et Omar Ahmed Hasan Taleb (20 ans), après avoir perquisitionné et fouillé leurs maisons dans le village de Rafat, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée.
  • Vers 2h00, les FIF ont arrêté Ya’qoub Abdul Jabbar Nfei’at (55 ans), après avoir perquisitionné et fouillé sa maison à Ya’bad, au sud de Jénine, l’ont interrogé et relâché plus tard. Il est à noter que Ya’qoub est le père de Monadel Nfei’at qui s’est évadé de la prison il y a 3 jours.
  • Vers 02h00, les OIF ont déménagé à Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé 2 maisons appartenant à Sa’ed Mahmoud Abu Aisha (38 ans) et Yazan Mohammed Qanibi (24 ans), mais aucune arrestation n’a été signalée.

Expansion des colonies et violence des colons en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée

Démolitions, confiscations et avis

  • Samedi matin, 04 septembre 2021, Ahmed Younis Abu Wahdan a auto-démoli sa maison dans le quartier de Wadi Rababah dans le village de Silwan, au sud de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, conformément à la décision de la municipalité israélienne sous prétexte de construction sans licence.

Abu Wahdan a dit qu’il avait construit une petite maison dans le quartier de Wadi Rababah dans le village de Silwan pour que sa mère vive à côté de lui ; cependant, il n’a pas terminé la maison de l’intérieur après que les FIF lui ont remis la décision d’arrêter les travaux de construction à l’époque. Abu Wahdan a ajouté que sa maison de 50 m² est restée telle quelle pendant 10 ans jusqu’à ce qu’il reçoive un avis il y a un mois pour démolir la maison et le menace s’il ne démolissait pas lui-même la maison, la municipalité enverra ses équipes pour le faire et lui amender avec des dizaines de milliers de shekels pour les coûts de démolition municipaux. Abu Wahdan a déclaré qu’il avait dû démolir la maison qui lui avait coûté 60 000 shekels avec des outils à main, car il ne pouvait pas se permettre de payer des amendes élevées à la municipalité israélienne.

  • Le dimanche matin 5 septembre 2021, Fayez Izheiman a auto-démoli des parties de sa maison dans le quartier de Beit Hanina, au nord de Jérusalem-Est occupée, pour la deuxième fois en vertu de la décision municipale israélienne sous prétexte de construction sans licence.

Fayez Izheiman a déclaré qu’il avait commencé à réparer sa maison, mais qu’il avait été surpris par le raid de la municipalité israélienne dans sa maison et l’avait condamné à une amende de 9000 shekels. Ils lui ont également ordonné d’enlever le toit et la porte du salon ainsi qu’une partie du mur. Izheiman a déclaré qu’il avait auto-démoli les pièces notifiées craignant que les équipes municipales ne le fassent. Il a ajouté qu’en 2020, il a dû réparer à nouveau la maison car il n’a pas d’autre endroit où vivre, alors il a remplacé le toit du salon par un toit en bois. Cependant, la municipalité israélienne l’a de nouveau hanté et l’a renvoyé devant le tribunal, qui a décidé de démolir les murs et le toit du salon, lui donnant jusqu’au début du mois prochain pour mettre en œuvre la décision. Izheiman a déclaré qu’il devait à nouveau mettre en œuvre la décision, craignant les amendes élevées. Il a ajouté qu’il avait loué une autre maison à côté de son ancienne pour vivre avec sa femme enceinte et ses 2 filles parce que sa maison est devenue sans garde sans porte alors qu’une partie de celle-ci est devenue non recouverte. Il a expliqué que son ancienne maison était de 60 m² et comprenait une chambre, un salon, une cuisine et une salle de bains.

  • Vers 09h00 le même jour, les équipes municipales israéliennes et l’Autorité israélienne de la nature ont repris les fouilles dans le cimetière des martyrs adjacent au cimetière al-Yousifiyeh dans la zone de la porte al-Asbat dans le centre de Jérusalem-Est occupée et sont entrés dans des réseaux de renforcement du fer et du béton pour empêcher l’inhumation dans le cimetière et le transformer en jardin biblique.

Mustafa Abu Zahrah, chef du comité des cimetières à Jérusalem, a déclaré que l’Autorité de la nature et les équipes de la municipalité d’Israël ont attaqué le cimetière et ont commencé à niveler ses terres et à effectuer des fouilles. Ils ont ensuite apporté du sable rouge et des réseaux d’armature en fer pour couler le béton dans le terrain du cimetière afin d’empêcher l’enterrement et de le transformer en un jardin biblique pour enraciner l’existence juive dans la ville. Abu Zahrah a expliqué que les martyrs et les cimetières al-Yousifiyeh ont été exposés pendant des années à des attaques consécutives qui comprenaient la clôture du cimetière adjacente à la porte al-Asbat et la suppression de son escalier archéologique ainsi que la fermeture de l’escalier menant à celui-ci et la réalisation de travaux d’excavation dans la rue à partir de la porte et au marché du vendredi adjacent à la clôture nord; tout cela aurait été pour des travaux d’excavation et de réparation. Abu Zahrah a ajouté que le Comité des cimetières islamiques a eu recours au tribunal israélien et a soumis les documents prouvant que le cimetière appartient aux Dotations islamiques. Il a déclaré qu’à la fin de l’année, le tribunal avait rendu une décision interdisant toute œuvre dans le cimetière; cependant, par la suite, quelqu’un a été enterré dans le cimetière et cette tombe a été prise comme excuse pour invalider la décision. Fin juillet, le juge de la Cour israélienne a répondu à la demande de l’Autorité israélienne de la nature et de la municipalité de reprendre les travaux d’excavation sur les terres du cimetière après des mois de décision du tribunal de les suspendre.

Il convient de noter que le cimetière al-Yousifiyeh est l’un des cimetières les plus importants de Jérusalem, situé au nord de la porte al-Asbat et comprend des tombes pour les familles palestiniennes vivant à Jérusalem, tandis que du côté nord, il y a le cimetière des martyrs qui englobe les corps des soldats jordaniens morts en 1967. En 2014, les FIF ont détruit 20 tombes d’entre eux et interdit l’inhumation dans son côté nord.

  • Vers 16h00, les OIF se sont installés dans la région de Khelet Taha, à l’ouest de Dura, au sud-ouest d’Hébron. Les soldats se sont déployés dans la région et ont empêché Ayman ‘Ezzat ‘Odah (40 ans) de travailler sur ses terres et ont détenu une excavatrice appartenant à Abdel ‘Aziz Hammad Abu ‘Atwan (55 ans) et un véhicule 4×4 dans le pays. Tout le matériel a été emmené sur la route menant à la colonie voisine « Negohot », puis à la colonie « Ghosh ‘Etzion », au sud de Bethléem. Ils ont également remis à Abu ‘Atwan un mandat d’arrêt sur le matériel confisqué. Les OIF ont affirmé que le terrain est situé dans la zone C, où le travail est interdit sans l’autorisation préalable de l’Administration civile israélienne.
  • Le mardi matin, 7 septembre 2021, Abed Dweik a auto-démoli sa maison dans le village de Silwan, au sud de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, conformément à la décision de la municipalité israélienne prétendument pour une construction sans licence.

La famille Dweik a déclaré qu’ils avaient construit leur maison il y a 4 ans dans le quartier d’al-Bustan dans le village, et depuis lors, la municipalité israélienne les a hantés devant les tribunaux et leur a imposé des amendes. La famille a déclaré que le tribunal israélien avait rendu une décision finale il y a 20 jours de démolir la maison, ne donnant à la famille que jusqu’au milieu du mois pour mettre en œuvre la décision ou les équipes de musicalité le feront et infligeront une amende de milliers de shekels à la famille pour les coûts de démolition. La famille a ajouté que la maison est de 80 m² et abritait 9 personnes, dont 7 enfants.

  • Vers 09h00 le mercredi 08 septembre 2021, les FOI ont confisqué un bulldozer appartenant à Na’im Ghaith alors qu’il travaillait dans le village de Beit Eksa, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée.

Na’im Ghaith a déclaré que les FOI avaient saisi son bulldozer sous prétexte de travailler sur des terres agricoles près de la colonie « Ramout » établie sur les terres de Beit Eksa. Il a ajouté que les autorités israéliennes lui ont demandé de s’adresser à l’administration civile israélienne pour la reprendre après avoir payé une amende élevée.

Politique de fermeture et restrictions à la libre circulation des personnes et des marchandises:

La bande de Gaza :

Les autorités israéliennes ont continué d’imposer des punitions collectives à la population de la bande de Gaza, notamment des restrictions renforcées sur les importations et les exportations, ce qui a gravement détérioré la jouissance par les Palestiniens de leurs droits économiques et culturels.

La Cisjordanie :

En plus des 108 points de contrôle permanents et des routes fermées, cette semaine a vu la mise en place de 69 points de contrôle temporaires qui restreignent la circulation des biens et des individus, où les FOI ont fouillé les véhicules des Palestiniens, vérifié leurs images d’origine et arrêté cinq d’entre eux. Les FIF ont renforcé leurs restrictions à la liberté de mouvement des civils à leurs postes de contrôle permanents en Cisjordanie et ont fermé certains points de contrôle pendant plusieurs heures à plusieurs reprises.

Voici la documentation du PCHR sur les restrictions à la liberté de mouvement et les points de contrôle temporaires établis par les FIF à travers la Cisjordanie cette semaine :

Jérusalem :

  • Le jeudi 2 septembre 2021, les FIF ont établi un point de contrôle à l’entrée du village d’Anata.
  • Le lundi 6 septembre 2021, les OIF ont établi un point de contrôle à l’entrée du tunnel du village de Biddu.

Bethléem :

  • Le jeudi 2 septembre 2021, les OIF ont établi 5 points de contrôle près de l’intersection al-Nashash et des entrées des villages de Husan, Janata, Beit Fajjar et Teqoa.
  • Le vendredi 3 septembre 2021, les OIF ont établi 5 points de contrôle près de l’intersection al-Nashash et des entrées des villages de Husan, Janata, Beit Fajjar et Teqoa.
  • Le samedi 4 septembre 2021, les OIF ont établi 3 points de contrôle aux entrées des villages de Janata, Beit Fajjar et Teqoa.
  • Le dimanche 5 septembre 2021, l’OIF a établi un point de contrôle à «
  • Intersection de la colonie Kfar ‘Etzion » et à l’entrée nord de Teqoa.
  • Le lundi 6 septembre 2021, les OIF ont établi 4 points de contrôle dans la région d’Aqbet Hasnah et à l’entrée des villages de Nahalin, Teqoa et Beit Fajjar.
  • Le mardi 7 septembre 2021, les OIF ont établi 3 points de contrôle à l’entrée du village de Janata et entre les villages de Husan et Nahalin et près de la mosquée Belal Bin Rabah, au nord de la ville.
  • Le mercredi 8 septembre 2021, les OIF ont établi 3 points de contrôle dans la région d’Aqbet Hasan, près de l’intersection al-Nashash et à l’entrée du village de Teqoa.

Ramallah:

  • Le jeudi 3 septembre 2021, les OIF ont établi 2 points de contrôle aux entrées des villages ‘Aboud et Qarawet Bani Zayed.
  • Le samedi 4 septembre 2021, les FIF ont établi 3 points de contrôle militaires aux entrées de Sinjil ; Les villages de Biteen, à l’est de Ramallah; et al-Nabi Saleh dans le nord-ouest de Ramallah.
  • Le dimanche 5 septembre 2021, les OIF ont établi 3 points de contrôle militaires à l’entrée des villages de Silwad et Sinjil dans l’est de Ramallah et du village d’Um Safa, au nord-ouest de la ville.
  • Le lundi 6 septembre 2021, les OIF ont établi 3 points de contrôle militaires aux entrées des villages de Beitin et Beit your al-Tahta dans l’est de Ramallah et d’al-Nabi Saleh, au nord-ouest de la ville.
  • Le mardi 7 septembre 2021, les OIF ont établi 6 points de contrôle aux entrées des villages de Turmus Ayya, Sinjil, al-Mughayyir, ‘Aboud, al-Nabi Saleh, Deir Abu Mesh’al.

Jéricho:

  • Le vendredi 3 septembre 2021, les OIF ont établi un point de contrôle à l’entrée nord de Jéricho.
  • Le samedi 4 septembre 2021, les OIF ont établi un point de contrôle à l’entrée sud de Jéricho.

Hébron:

  • Le jeudi 2 septembre 2021, les OIF ont établi 4 points de contrôle aux entrées du village de Beit Ummar ; le village d’al-Shyoukh; l’ouest d’Hébron; et le village de Deir Samit.
  • Le vendredi 3 septembre 2021, les OIF ont établi 2 points de contrôle à l’entrée du sud d’Hébron et du nord de Halhoul.
  • Le samedi 4 septembre 2021, les OIF ont établi 5 points de contrôle aux entrées de Beit ‘Awwa, al-Samou’; au nord de Yatta, à Sorif et à l’est de Dura.
  • Le lundi 6 septembre 2021, les OIF ont établi 6 points de contrôle aux entrées des villages de Dura, al-Fawwar, Beit ‘Awwa, Bani Na’im et al-Shyoukh et de l’ouest d’Hébron.

Jénine:

  • Le mardi 7 septembre 2021, les OIF ont établi 2 points de contrôle dans le village de Deir Abu Da’if et à l’entrée ouest de Jénine.

Salfit:

  • Le samedi 5 septembre 2021, les OIF ont établi 2 points de contrôle aux entrées des villages de Qarawet Bani Hassan, Deir Ballut et De l’ouest de Salfit.

Qalqilya:

  • Le samedi 4 septembre 2021, les OIF ont établi 3 points de contrôle aux entrées de qalqilya orientale et dans les villages d’Izbet al-Tabeeb et d’Azoun.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 22 septembre 2021 par dans AGGRESSION, APARTHEID, COLONIALISME, GAZA, ISRAEL, Palestine.
%d blogueurs aiment cette page :